Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Flash tome #3 "Guerre au Gorille"

Flash est un bolide, certes, mais son titre, au lancement des New52 fut plus un diesel qu’une essence de compétition. Un premier tome plutôt ronflant, et un second qui redresse un peu la barre, promettant des choses intéressantes. Mais ce qui fait, vraiment, la force de ce titre, c’est indéniablement le duo Francis Manapul, Brian Buccellato !

 

Alors que l’armée de Gorilla Grodd prend d’assaut la ville de Central City, son protecteur, Flash, doit faire face à une invasion aussi brutale que mortelle. Il ne lui reste plus alors qu’une seule solution : pactiser avec ses ennemis jurés, les Lascars. Mais au cours de cette alliance contre nature, ne risque-t-il pas de perdre son âme ?

(Contient les épisodes #13 à 19)

Tout d’abord un petit mot sur le délire d’Urban Comics. « Guerre au Gorille » ? Sérieusement ? Il fallait oser faire un jeu de mots aussi pourri comme titre pour ce volume.

 

Enchaînons avec les dessins. Si les noms de Marcus To, Ryan Winn et Marcio Takara sont crédités au casting artistique de ce tome, ce sont surtout, principalement et essentiellement, les dessins de Francis Manapul qui nous scotchent littéralement. Cet artiste a un tel talent pour représenter la Force Véloce, ses effets et sa vitesse. On la sent transparaître, s’évaporer des personnages qu’elle habite. Sa mise en page est incroyable, originale, graphique presque vivante, donnant une impression de vitesse assez bluffante à travers ses cases.

 

Véritable révélation et découverte, pour moi, de cet artiste sur ce titre. J’ai rarement eu le plaisir de voir un artiste aussi à l’aise, et doué, sur la vitesse. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple, et le résultat est juste incroyable. On rentre dans l’histoire, on se laisse emporter. On en sentirait presque une petite brise à chaque fois que Flash se met à courir.

Alors que tout le monde, dont la pauvre Patty Spivot, pense que Barry est mort, Flash, lui, se retrouve avec un problème, de taille, sur les bras ! Le terrible Gorilla Grodd semble bien décidé à récupérer les pouvoirs de Flash, en profitant, au passage, pour rayer Central City de la carte ! Mais le pire, c’est que le primate ne vient pas seul, puisqu’il est entouré de tout une armée de gorilles !

 

Malgré sa puissance et sa vitesse, Flash se retrouve dépasser par l’ampleur de l’attaque, le nombre de gorilles et surtout la Force Véloce déployée par Gorilla Grodd. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Flash n’est pas seul à vouloir protéger Central City, puisque c’est également la ville des Lascars ! Captain Cold et ses partenaires ne vont pas hésiter à se mettre en danger pour protéger « leur » ville.

 

On s’en doute, ce ne sont pas les Lascars qui vont renverser la vapeur, le héros c’est Flash, et notre héros va devoir puiser au fond de ses tripes pour réussir à venir à bout du terrible gorille. Heureusement, il peut compter sur Turbine, sur Patty ou sur des gorilles ne rêvant pas de broyer de l’humain. Notre héros va passer par des moments difficiles, des moments de doutes, mais qui vont prouver qu’il est un véritable héros !

 

Parallèlement, et sporadiquement, Francis Manapul et Brian Buccellato distribuent des petites miettes, alléchantes, sur les événements à venir dans leur série. Notamment avec le frère d’Iris, Daniel… Le cas Gorilla Grodd est à peine régler, que déjà, une menace, bien plus terrible, se dessine dans l’ombre !

 

Bref, si le duo de scénaristes, semble toujours avoir un peu de mal à se concentrer un peu, de temps en temps, sur Barry Allen, pour Flash, les choses sont tout autre. Le personnage prend de l’ampleur, de la profondeur, nous montre qu’il n’est pas juste un bolide, il est bien plus que cela. Mais ce qui fait la force d’un titre comme Flash, ce sont également des méchants emblématiques et qui savent dégager une incroyable impression de puissance !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article