Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu ! #320 : Walking Dead saison 5

La quatrième saison de Walking Dead m’a profondément déçu et je dois bien reconnaître que je me suis fais ch… durant toute la seconde partie ! Une histoire qui n’avance pas, une intrigue qui traîne à se lancer, nous frustre, un Rick (Andrew Lincoln) méconnaissable, une violence édulcorée et des morts dont on se fout royalement. C’est quasiment, à reculons que je me lance dans cette cinquième saison…

 

Après le retour du Gouverneur (David Morrissey), qui a entraîné la mort de Hershel (Scott Wilson) et la destruction de la prison, la bande de Rick a éclaté et se sont retrouvés séparés en petits groupes ! Mais tous, en suivant des rails, se retrouvent au Terminus ! Un lieu annoncé comme un sanctuaire où ils pourront enfin poser leurs sacs et se reposer ! Tous y parviennent, hormis Beth (Emily Kinney), kidnappée par de mystérieux individus alors qu’elle fuyait avec Daryl (Norman Reedus).

 

Malheureusement, le Terminus est loin, très loin d’être le sanctuaire rêvé ! Aussitôt arrivés et voilà Rick et les siens désarmés et enfermés dans un wagon ! Le Terminus n’accueille pas les survivants pour les aider, mais pour les manger ! Des cannibales, il fallait s’attendre à en voir débarquer à un moment donné ! Avec une telle situation, de telles difficultés pour trouver de la nourriture, c’est une solution d’une grande facilité. Dégoûtante mais facile.

Il est facile de deviner que ce séjour au Terminus va tourner court, grâce notamment à l’arrivée in extremis de Carol (Melissa McBride). Et voilà comment Rick et sa bande repart sur la route, à errer dans la nature, à se battre à chaque instant pour survivre. Ils vont alors croiser la route du père Gabriel Stokes (Seth Gilliam), un homme d’église incapable de se défendre, incapable de toucher une arme pour se débarrasser d’un rôdeur, cachant un terrible secret qui le ronge mais ne se gênant pas pour s’offusquer de toutes les actions du groupe de Rick !

 

Un Rick que l’on retrouve ! Incisif, violent, impulsif, ne reculant plus devant rien pour défendre les siens ! Avec de terribles accès de violence par moment. Il faut dire que la destruction de la prison, la mort d’Hershel, la rencontre avec les cannibales ou encore la tentative de viol sur Carl (Chandler Riggs), cela a été un déclic pour notre héros, et c’est tant mieux ! Je n’en pouvais plus de cette éponge toute molle !

 

Si le Terminus est en cendres, une grande partie de sa population abattue ou bouffée par les Rôdeurs, Rick et les siens n’en ont pas fini pour autant avec Gareth (Andrew James West) et ses potes cannibales ! Un membre du groupe va même avoir le droit de leur servir de repas !

J'ai vu ! #320 : Walking Dead saison 5

La bande à Gareth à s’occuper, Beth a retrouver (la pauvre se retrouvant dans un hôpital d’Atlanta, tenu par de drôles de policier et devant rendre des « services » pour payer sa dette d’avoir été soignée) mais aussi de petite dissensions au sein du groupe. En effet, ce qui prime pour Rick c’est la survie et la sécurité du groupe, ce qui importe pour Abraham (Michæl Cudlitz) c’est de rejoindre Washington le plus vite possible afin de permettre à Eugène (Josh McDermitt) de sauver le monde. A moins que ce dernier…

 

Mais il y a autre chose de mauvais pour le groupe à ce moment de la série, de la saison, c’est le moral ! Des personnages comme Maggie (Lauren Cohan), Tyreese (Chad Coleman), Sasha (Sonequa Martin-Green) et même Daryl ont du mal à rester debout, à justifier de devoir continuer de se battre. Chacun évacue cela comme il peut, à sa manière, à sa façon. Mais c’est compliqué.

 

Rajoutons à cela la faim et la soif, comme jamais et c’est le pompon ! C’est à ce moment-là que débarque Aaron (Ross Marquand). L’homme leur explique qu’il les suit depuis quelques temps. Histoire d’être sûr, de ne pas se tromper ! Mais ce qu’il a vu confirme ce qu’il pensait au départ, Rick et ses compagnons serait un plus indispensable et non négligeable pour Alexandria ! Une communauté protégée, isolée, avec le confort, la nourriture et même l’électricité !

 

La réaction de Rick, va être violente et elle se comprend, Aaron l’a comprend, mais pourtant il n’en démord pas, il assure dire la vérité, et Rick va devoir prendre une décision !…

 

Une saison un peu plus mordante que la dernière, notamment avec quelques morts surprenantes, que je n’attendais pas forcément à ce moment là, mais cela reste très timide. Surtout, la fin de la saison nous propose le même schéma narratif avec l’existence, apparemment d’un endroit en sécurité, où se reposer, où se poser ! Et puis on a encore ces épisodes se déroulant aux mêmes instants, mais avec des personnages différents, ces épisodes qui ne font pas avancer l’histoire. Et cette longue pause avec Beth qui coupe le truc. Au bout d’un moment il faut penser à changer le système narratif !

 

Abraham, Eugène, Tara (Alanna Masterson) et Rosita (Christian Serratos) sont devenus des personnages indispensables au casting et au groupe, ils apportent vraiment de nouvelles choses. Par contre, le père Gabriel, je ne comprends toujours pas pourquoi il est encore en vie à la fin de la saison ! A l’inverse, parmi les morts, l’un me foudroie… Quel dommage…

 

Bref, une cinquième saison en demie-teinte. Il y a des choses sympas ! Mais ces choses intéressantes n’effacent pas les mauvaises et n’effacent pas la précédente saison. Espérons que cette relève de niveau se poursuive avec la saison 6, parce deux saisons comme cela, ça devient long, très long, trop long.

J'ai vu ! #320 : Walking Dead saison 5
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article