Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Superman : Le Règne de Savage

Durant les New52, et hormis la série de Grant Morrison, es titres estampillés Superman ont toujours été assez connectés les uns aux autres. Mais avec Révélations, les séries Superman, Action Comics et Superman/Wonder Woman se sont vraiment liées pour nous narrer la chute de l’idole !

Dans le tome #2 de Superman : l’Homme de Demain et les tomes #3 de Superman/Wonder Woman et Superman : Action Comics nous avons suivi la longue descente en enfer de Superman. Quasiment privé de pouvoir, orphelin de Batman, séparé de Wonder Woman, isolé par sa Forteresse de la Solitude et abandonné par la masse populaire après que Lois Lane n’ait révélé sa double identité, notre héros est au plus mal ! Frappé de toutes parts par de nouvelles menaces, toutes plus terribles les unes que les autres. Toutes menant à une seule personne ! Au responsable de tous les problèmes de notre héros : Vandal Savage !

 

L’identité de Superman a été dévoilée au monde entier, et ses pouvoirs semblent s’affaiblir de façon drastique. Avec une poignée de justiciers, Wonder Woman en tête, il poursuit néanmoins la lutte. Mais cette fois, il se heurte à un ennemi d’une puissance infinie, l’immortel Vandal Savage, qui a rassemblé sa propre armée, et dont les membres semblent prêts à tout pour le satisfaire. L’Homme d’Acier en réchappera-t-il, face à l’un des adversaires les plus anciens de l’humanité ?

(Contient les épisodes Superman Annual #3, Action Comics #48 à 50, Superman #48 à 50 et Superman/Wonder Woman #25 à 27 et #31 et 31)

La perte de ses pouvoirs, les attaques incessantes de tous ces nouveaux ennemis, sa mise au ban de la société, son isolement, tous les, énormes, coups durs que Superman tentent de surmonter depuis des mois, sont l’œuvre d’un seul et même homme : Vandal Savage ! L’un des ennemis les plus anciens du monde, si ce n’est le plus ancien, a décidé de frapper un grand coup !

 

Pour que son plan fonctionne, il s’entoure de nombreux de ses enfants, en profitant au passage pour les jauger, et décide de mettre hors-jeu le plus grand héros de la planète : Superman ! On n’aura pas pu faire mieux ! Superman est complètement dépassé, écrasé ! Mais ce n’est pas pour autant que notre héros se décide à arrêter le combat, bien au contraire, le fait d’être autant, et aussi facilement, malmené par Vandal Savage rend Superman hors de lui ! Il tient absolument à montrer au monde qu’il peut toujours être un héros, à défaut d’être super !

 

Mais Vandal, s’il a mis au point un plan aussi poussé, et pris tant de mal pour rendre Superman « inutile » cache une ambition à la mesure de ses récents actes ! Lassé de devoir « se ressourcer » auprès de la météorite, la comète lui ayant donné ses pouvoirs, il décide de devenir omnipotent de façon définitive ! Mais pour y arriver, son plan demande, encore, quelques petits efforts, de nouveaux vilains coups, un petit satellite de la Justice League et puis, également, une Forteresse de Solitude !

Si la perte de ses pouvoirs, et les événements, dans les autres séries, ont quelque peu isolé notre héros, face à une telle menace, un tel danger, Superman sait qu’il peut compter sur les proches de chez proches, Lana, Steel, Lois… Sur les petits nouveaux comme Baka. Sur une Justice League, mais celle de Stargirl. Et surtout sur Wonder Woman !

 

Mais même avec toutes les meilleures volontés du monde, ils ne seront que peu de choses dans le combat de Superman (bon hormis Wonder Woman, bien entendu, véritable béquille pour notre héros). Et puis, éditorialement, Superman a besoin d’un combat hors norme pour redorer un peu son blason, pour nous montrer qu’il est « un » Superman incroyable, charismatique, inspirant, rassembleur. Et avec Vandal Savage, Superman va avoir de quoi se mettre en avant, nous prouver qu’il n’est, non pas, un héros, mais LE héros !

 

Poussé dans ses derniers retranchements, balancé dans les cordes, Superman va nous montrer, montrer à tous, qu’il le héros que nous aimons tous, le héros ultime, celui prêt à tous les sacrifices pour le bien de tous ! Et face à un adversaire comme Vandal Savage, Superman va aller plus loin qu’il n’est jamais allé, sans la moindre hésitation. Le Héros va franchir une ligne qu’il ne sera pas sûr de pouvoir franchir à nouveau ! Mais qu’importe ! Qu’est-ce qu’y est plus important, à ses yeux, que notre survie et notre bien-être ?

Ce Superman version « New52 », s’il n’a jamais réussi à impacter nos cœurs comme le Superman dit « classique » (faut dire que ses faibles intrigues ne s’y prêtent pas non plus), nous montre enfin « qu’il en a sous le capot ». Enfin, on se retrouve avec un Superman qui impose ce qu’il est, ce qu’il représente, le héros ultime, absolu, le héros prêt à tout pour protéger les autres, ne se souciant, à aucun moment de lui !

 

Bon, par contre, si on met un peu de côté le travail sur Superman, je dois bien avouer que cette intrigue, non seulement traîne un peu en longueur et nous propose un final un peu vite expédié, pas à la hauteur des longs runs, des épreuves et de ce qu’a traversé Superman ces derniers mois. C’est vraiment dommage de ne pas donner plus d’intensité au grand final, un peu plus de dramatique, un peu plus d’intérêt. Cela en enlèverait, presque, au sacrifice énorme fait par Superman.

 

Graphiquement, avec un tel ouvrage, et des épisodes de trois séries, il faut s’attendre à un véritable melting-pot graphique. Mais quinze artistes pour un peu plus de trois-cent-cinquante pages, c’est trop, beaucoup trop. On se retrouve avec un ensemble indigeste et globalement décevant. Même avec des artistes de grands talents, comme Doug Manhke, Rafa Sandoval ou encore Aaron Kuder (entre autres), cela part trop dans plein de directions pour être intéressant, plaisant à suivre et agréable aux yeux.

 

Bref, Superman, enfin, ce Superman, récupère enfin ses lettres de noblesses. Si le final de cette intrigue est plutôt décevant, expédié et bien trop facile, on a tendance à le mettre un peu de côté pour savourer le fait de retrouver un Superman aussi charismatique, aussi emblématique, aussi Superman tout simplement ! Mais, notre héros n’est-il pas aller trop loin ?...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article