Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Rebirth #5

JUSTICE LEAGUE #7 et 8

(Scénario : Bryan Hitch     Dessin : Jesus Merino et Neil Edwards     Couleur : Tony Avina et Adriano Lucas)

 

Peur Panique se termine déjà ce mois-ci ! Suite à un combat contre une menace qui répand la peur, les membres de la Justice League s’entre-déchirent !

Alors que Jessica Cruz a enfin surmonter sa peur lors de son premier « rencard » avec Barry Allen, une peur irrépressible la saisit ! Elle recommence à avoir peut de tout et tout le monde ! Elle n’ose plus laisser qui que ce soit s’approcher d’elle, et encore moins la toucher. Pour Barry, c’est un peu la même chose, il devient frustré de sa vitesse et de l’avantage que cela pourrait lui donner sur les autres personnes l’entourant.

De son côté, Superman qui s’est mit à craindre pour sa famille, décide de tuer Batman ! Une confrontation qui ne risque pas d’améliorer le relationnel entre ces deux personnages.

Le second épisode lance une nouvelle intrigue, déjà, avec Virus. Mais ce n’est pas un virus s’en prenant aux humains qui attaque la Justice League, mais un virus informatique ! Un virus qui cible, la Tour de Garde, les gadgets de Batman, Cyborg, dans le secret espoir d’infecter quelque chose de plus gros, de plus incroyable !...

Bref, après presque dix épisodes, force est de constater que la patte de Bryan Hitch est loin, très loin de s’imposer. Des intrigues compliquées, courtes, sans véritable intérêt, on se rend compte, surtout, que le titre ne va nulle part…

ACTION COMICS #965 et 966

(Scénario : Dan Jurgens     Dessin : Stephen Segovia     Couleur : Arif Priento)

 

Il semblerait bien que personne, pour le moment, ne soit en mesure de comprendre, réellement, qui est ce Clark Kent. Ni Superman, ni les journalistes, ni Lex Luthor. La seule chose qui soit sûre, c’est qu’il n’a aucun pouvoir et croit véritablement ce qu’il dit, comme en atteste les tests qu’il a passé auprès de Superman.

Ces deux nouveaux épisodes se concentrent sur un autre personnage, ô combien important, Lois Lane, la vraie, la femme de Superman.

Cette dernière réalise que sa vie de journaliste lui manque. Réalisant que la Lois de cette Terre n’a pas été revu depuis la disparition de Superman. Elle décide alors de prendre la place de Lois, ce qui est plutôt simple pour Lois. Elle va alors découvrir une sinistre vérité et retombé sur un autre personnage pas vu depuis longtemps.

Mais surtout, elle réalise, non seulement, que sa vie d’avant lui manque, mais qu’elle pourrait aisément, facilement reprendre la place vacante de Lois Lane de cette Terre. Cela ne serait-il pas, incompatible avec sa vie de famille ?

Bref, c’est tout simplement un grand plaisir de retrouver cette Lois Lane, la vraie Lois Lane. La retrouver au Daily Planet est comme le dernier point d’une remise en ordre de toutes les erreurs des New52. Mais comment va se passer sa collaboration avec ce Clark Kent énigmatique ?

FLASH #9 et 10

(Scénario : Joshua Williamson     Dessin : Jorge Corona et Felipe Watanabe     Couleur : Ivan Plascencia et Chris Sotomayor)

 

Avant de se lancer dans une nouvelle intrigue, Joshua Williamson se concentre un court instant sur Wally West, le neveu d’Iris a enfin décidé de franchir le pas et d’agir comme un super-héros. Il est donc, naturellement devenu le nouveau Kid Flash !

Forcément, avec le retour de premier, du vrai Wally West, il était inévitable qu’une rencontre se fasse. Elle cela tombe très bien, puisque Barry va avoir besoin de l’aide de ses deux « élèves ».

Dans La Vitesse de l’Ombre, le torchon brûle déjà quelque peu entre le maître et son élève. Barry a du mal à raisonner et surtout à calmer la fougue de Wally. Ce dernier a du mal à encaisser les remarques de Barry et surtout n’apprécie pas de ne pas connaître l’identité de celui qui se cache sous le masque de Flash.

Aussi, quand un ancien, très ancien ennemi de Flash sort de l’ombre, Wally décide d’agir seul et prouver sa valeur, de gagner la confiance de Barry.

Bref, des intrigues sympathiques, plus légères que la première. Je n’accroche pas du tout avec ce nouveau Kid Flash, et les dessins sont franchement pas beaux. Bien que Felipe Watanabe relève un peu le niveau !

HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #7 et 8

(Scénario : Robert Venditti     Dessin : Rafa Sandoval et Ethan Van Sciver     Couleur : Tomeu Romey et Jason Wright)

 

Ca va chauffer dans l’espace ! Hal Jordan avec son anneau forgé par sa propre volonté, et Sinestro avec un anneau gonflé à plus de mille pourcents, se retrouvent, enfin, face à face. Cette fois-ci, les deux amis sont bien décidés à aller jusqu’au bout pour en terminer une bonne fois pour toute !

Pendant ce temps, Guy Gardner, secouru par Soranik Natu, et d’autres Yellow Lantern qui préfèrent suivre la fille plutôt que le père, se rendent auprès du Corps des Green Lantern. Pas le temps d’expliquer, de comprendre, de réaliser, que les deux Corps sont appelés à l’aide par la planète Xudar !

Starro est à l’œuvre, mais tout cela n’est-il pas un piège ?

Bref, Robert Venditti ne laisse aucun temps mort ! Même entre deux intrigues, au sein d’un même épisode, les choses ne cessent de s’accélérer, de se suivre à un rythme effréné. C’est bien, c’est riche, mais l’impression qu’il a beaucoup trop de choses et rien pour lier tout ça.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article