Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu ! #300 : Power Rangers

Quand je repense à ma jeunesse télévisuelle, il y a le Club Dorothée bien entendu, dont je reste un fan inconditionnel devant l’éternel, et tous les formidables dessins-animés, Saint Seiya en tête bien entendu, mon préféré, mais aussi Dragon Ball, Ranma ½, le Collège Fou Fou Fou ou encore Juliette Je T’Aime et Nicky Larson, et bien d’autres. Mais quand j’y repense il y avait également Bioman et, bien entendu, les Power Rangers !

 

Raaa, les premiers Power Rangers, avec le chef Jason, la sublime Kimberly, l’intello Billy mais aussi Zack et Trini puis l’arrivée de Tommy, que l’on reverra des années plus tard en tant que mentor dans les Power Rangers Dino Tonnerre ! Si je ne suis plus fan des nouvelles saisons, cela devenant trop caricatural et la qualité ayant fortement baissé, je replonge toujours avec plaisir et nostalgie dans les anciennes saisons.

 

Bien évidemment, avec un tel succès, nous avons eu le droit à deux adaptations de la série au cinéma, Power Rangers et Power Rangers Turbo, se résumant à un simple transfert du petit au grand écran. Rien d’inoubliable, bien au contraire. Aussi ai-je, d’abord, été sceptique par l’annonce d’un nouveau film Power Rangers au cinéma. Mais le fait d’apprendre que j’allais retrouver les personnages d’origines avec les moyens d’aujourd’hui a fait que le scepticisme a fait place à l’excitation ! Je me retrouvais enfant !

Cela commence bizarrement, moyennement, on découvre que les Power Rangers sont des soldats préhistoriques de l’ère du mésozoïque devant protéger la Terre et le cristal Zeo. Ils sont dirigés par le Ranger rouge, Zordon (Bryan Cranston). Malheureusement, ils sont trahis par le Ranger vert, Rita Repulsa (Elizabeth Banks), désireuse d’avoir le pouvoir du cristal Zeo rien que pour elle. Zordon se sacrifie et ordonne à Alpha 5 de provoquer l’explosion d’une météorite qui provoque la disparition de cristal, la mort de Zordon, la disparition des dinosaures et envoie Rita au fin fond de l’océan !

 

De nos jours, à Angel Grove, Jason Scott (Dacre Montgomery), star locale de football qui vient de griller sa carrière, est assigné à résidence et se retrouve collé pour toute l’année scolaire. Il y fait la connaissance de Billy Cranston (RJ Cyler), un petit génie que tout le monde trouve bizarre de par son côté décalé, mais également la ravissante Kimberly Hart (Naomi Scott).

 

Etant devenu, en quelque sorte, l’ange gardien de Billy, ce dernier demande à Jason de l’accompagner le soir-même dans une mine. Sur place ils tombent sur Kim, mais également Zack Taylor (Ludi Lin) un jeune asiatique à la vie de famille un peu compliquée, et Trini Kwan (Becky G), une jeune fille un peu border line.

 

En faisant exploser un morceau de falaise, Billy et ses compagnons inédits, découvrent une paroi de verre, dans laquelle se trouvent cinq roches de cinq couleurs différentes. Jason prend la rouge, Kim la rose, Billy la bleue, Zack la noire et Trini la jaune ! A leur contact, la vie de ces cinq adolescents va prendre une tournure bien surprenante !

J'ai vu ! #300 : Power Rangers

Une force accrue, extrême, une grande vitesse, des sauts incroyables, une résistance hors-norme. Ils deviennent de véritable surhumains, et chacun vit ça à sa façon, mais l’euphorie reste la variable commune. S’ils s’amusent de ces fantastiques pouvoirs, ils découvrent très vite qu’ils apportent également leur lot de responsabilités ! En découvrant un énorme vaisseau spatiale, habité par Alpha 5 et « l’esprit » de Zordon, ils découvrent ce que sont les Power Rangers, et leur mission essentielle pour la planète ! Malheureusement, il leur est impossible de revêtir leurs « armures » et l’entraînement d’Alpha 5 ne sert donc pas à grand-chose !

 

Mais dans le même temps, la diabolique Rita Repulsa se réveille de son sommeil millénaire et semble, avide de vengeance, bien décidé à terminer ce qu’elle avait commencé en mettant la main sur le cristal Zeo, se trouvant, justement, à Angel Crowe !... Le temps est donc compté pour les nouveaux Power Rangers !

 

Le film est plutôt plaisant à suivre, les personnages sont justes, bien interprétés, il y a de la légèreté, de l’humour (qui fonctionne) et l’on retrouve tout ce qui faisait qu’on adorait cette série étant jeune, la voix de Zordon, Alpha 5 (bien qu’il soit terriblement moche !!!), le côté lycéens se retrouvant avec le poids du monde. Esthétiquement, ce n’est pas vilain, loin des grosses productions actuelles, mais cela tient la route.

 

Néanmoins, et c’est vraiment un gros point négatif, Dean Israelite, le réalisateur, a foiré quelque chose d’essentiel dans le film ! Les Zords, ils ne ressemblent à rien ! La palme allant au mammouth !! Et ne parlons pas de Megazord, fade, sans couleur, on ne reconnait pas les Zords dessus. Grosse déception, parce qu’en se jetant dans ce film, en connaisseur de la série, on attend le grand final, propre à chaque épisodes de la série depuis toujours. Cela gâche passablement l’attente de mon âme d’enfant.

 

Niveau casting, pas grand-chose à dire, il est plutôt bon, les acteurs ont la tête de l’emploi. Il n’y a que la jolie Naomi Scott que je connaissais, vue dans Terra Nova, et future Jasmine dans Aladdin. Petit bémol sur Elizabeth Banks, pas mauvaise mais son personnage ne ressemble en rien à Rita ! Le réalisateur a vraiment voulu mettre une femme fatale pour attirer la gente masculine.

 

Bref, ce Power Rangers n’est clairement pas le film de l’année, mais il a ce qu’il faut de nostalgie pour offrir un bon divertissement. Le film n’est pas prétentieux, il n’y a donc pas de mauvaise surprise, bien au contraire.

 

J'ai vu ! #300 : Power Rangers
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article