Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Les Gardiens de la Galaxie tome #4 "Original Sin"

Très franchement, ce sont les promesses du possible intérêt, des deux intrigues présentes dans ce quatrième volume des Gardiens de la Galaxie qui m’ont poussé à continuer le titre de Bendis. Parce que franchement, ce n’est franchement pas folichon, folichon ce qu’il se passe dedans. Tout l’inverse, on s’ennuie ferme !

 

Comment Star-Lord, Thanos et Drax ont-ils fait ont-ils fait pour s’échapper du Cancervers ? Et où se trouve Nova ? Une fois ces mystères élucidés, les Gardiens de la Galaxie vont se rendre sur la planète des symbiotes, où de nouveaux dangers les attendent.

Brian M. Bendis (All-New X-Men) creuse le passé des héros dans deux sagas dessinées par Ed McGuinness (Spider-Man/Deadpool) et Valerio Schiti (New Avengers).

(Contient les épisodes #18 à 23)

Une nouvelle fois, la série de Brian M. Bendis est gangrénée par les event publiés par Marvel. C’est ainsi que la première moitié de ce quatrième tome des Gardiens de la Galaxie se retrouve plongé en plein cœur d’Original Sin. A la mort de Uatu, le Gardien, certains héros de l’univers Marvel ont vu une vérité leur « éclater » au visage.

 

Pour les Gardiens c’est un peu différent, si une vérité nous est bien révélée c’est à la demande de Gamora ! La terrible extraterrestre tient, en effet, à ce que Peter lui raconte la vérité sur ce qu’il s’est passé dans le Cancervers avec Nova, Richard Ryder ! Le leader de l’équipe la plus déjantée de l’univers va devoir alors prendre tout son courage pour répondre à son amie, et surtout ne rien omettre !

 

C’est ainsi que l’on retourne en arrière, alors que Thanos, Drax, Peter et Nova se trouvent au cœur dans Cancevers, sans le moindre moyen de revenir en arrière. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai, puisqu’un Cube Cosmique se trouve avec eux !... Peter va alors raconter leur combat, à Nova et lui, aidés par Drax, contre Thanos, les risques pris et surtout les sacrifices consentis.

Les lecteurs, moi en tête, devons faire face à une mort concrète ! Nova n’est plsu, on le savait déjà mais maintenant on sait pourquoi, et il faut se faire à l’idée que l’horrible Sam Alexander est vraiment le nouveau Nova…

 

Cela dit, il est fortement appréciable de retrouver Richard Ryder, le véritable Nova, même si c’est pour un baroud d’honneur. En seulement quelques pages il nous montre l’énorme classe d’écart qu’il y a entre lui et Sam Alexander. On comprend très vite pourquoi l’adolescent ne sera jamais un Nova aussi charismatique et emblématique que son prédécesseur.

 

La seconde intrigue, qui clôture ce tome, fait suite aux révélations, que l’on a pu avoir dans le précédent volume, au sujet de Venom/Flash Thompson, et plus particulièrement sur le symbiote et le fait qu’il ne soit pas seul dans l’univers !

 

Alors que l’équipe « récupère » un Flash Thompson complètement « contrôlé » par son symbiote, les différents membres vont devenir les hôtes, malgré eux, du symbiote fou et assoiffé de sang ! (Certaines versions sont franchement grisantes !) Contre toute attente, en se réveillant, les Gardiens de la Galaxie découvre une planète inconnue, hors système et n’existant sur aucune carte, qui s’avère être la planète des symbiotes ! Venom est, semble-t-il, déficient, et loin d’être comme il devrait être !

Enfin, enfin une bonne idée de Brian M. Bendis ! Le scénariste nous propose une véritable nouveauté, intéressante sur Venom ! Ouvrant la porte à moultes possibilités et changeant complètement l’approche que l’on peut avoir, jusqu’à maintenant, de ce personnage.

 

Graphiquement, si je n’ai pas du tout été touché par les dessins d’Ed McGuinness, trop nerveux et musculeux pour moi, j’apprécie de plus en plus le style de Valerio Schiti. Et son travail sur les « différents » Venom est juste génial !

 

Bref, on n’y croyait plus, mais enfin, enfin un premier tome plutôt plaisant à lire pour ces Gardiens de la Galaxie. On sait enfin ce qui est arrivé à Nova, et Venom subit une poussée scénaristique ahurissante et passionnante. Espérons que cela continu par la suite.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article