Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Injustice tome #8

Mais que se passe-t-il avec Injustice ? Plusieurs bons tomes de suite ?? Je crois que c’est la première fois que je vois cela depuis le début du titre. Il faut dire que ces derniers temps, Superman n’est pas à la fête, bien au contraire ! Il se fait malmener par Constantine, qui manipule tout le monde, et voilà maintenant que ce sont les dieux de l’Olympe qui font leur apparition et qui somment Superman d’arrêter son règne de terreur, tout en ordonnant à Wonder Woman de se ranger du côté de sa famille divine, et donc, également, de Batman !

 

Après avoir régné d’une main de fer sur la Terre durant quatre longues années, Superman est aujourd’hui mis à mal par une poignée de héros associés depuis peu avec les Dieux de l’Olympe. Contre toute attente, ils n’ont pas rallié les rangs de leur « sœur » Wonder Woman, mais bien ceux des insurgés. Et si cette guerre des Titans ne s’achève pas bientôt, l’avenir de l’humanité pourrait bien courir un grave danger…

(Contient les épisodes #8 à 12)

Alors que Batman et Superman se remettent de la manipulation de Constantine, ils voient arriver le panthéon de l’Olympe ! Manipulé, comme bien souvent, tu parles d’une être clairvoyant, par Arès, Zeus a décidé de mettre un terme aux agissements de Superman en tant que despote de le Terre !

 

Les effets de l’arrivée des dieux de l’Olympe dans le conflit ne se font pas attendre ! Sinestro est envoyé à des kilomètres du conflit, Superman et Wonder Woman doivent combattre l’un contre l’autre, Wonder Woman devant même rejoindre les rangs de l’insurrection et donc de Batman ! Shazam perd ses pouvoirs, avant de perdre plus, tout comme Harley. Il ne faut que quelques instants à Zeus pour renverser complètement la vapeur !

 

Superman est obligé de capituler, pour le moment, histoire d’éviter plus de pertes, et surtout n’ayant, pour l’instant, aucun moyen de s’opposer au dieu grec suprême !

Même s’il est « du côté » de Batman, les méthodes de Zeus sont trop brutales, intraitables et surtout, Batman n’a pas envie de se débarrasser d’un tyran pour se retrouver avec un autre despote. Sauf qu’à la différence de Superman, si Zeus est contrarié il est capable de tuer de ceux l’entourant !

Mais tous les dieux ne sont pas soumis et dociles à Zeus, et c’est ainsi que Superman va chercher, lui aussi, son dieu grec avec Poséidon ! Et c’est ainsi que Themyscira va devenir le théâtre d’une nouvelle colère divine ! Il est amusant, d’ailleurs, que Batman, qui cherche à défendre les libertés face au tyran Superman, se retrouve avec l’aide du despote Zeus, et que le tyran Superman soit aidé du dieu désapprouvant les dieux (ou les tyrans) qui imposent leur volonté, Poséidon. Un chassé-croisé assez amusant.

 

De son côté, Batman, va lui aussi, aller chercher l’aide d’un autre (néo-) dieu pour essayer de faire entendre raison à Zeus ! La Terre va devenir un véritable champ de bataille divine !

 

Je dois bien avouer, que si j’ai beaucoup apprécié cette quatrième année, je suis assez déçu de la tournure des événements, et surtout du rôle pris par Zeus. J’espérais vraiment un nouveau statu quo, mais de façon plus « bénéfique », et une vraie cassure entre Superman et Wonder Woman. Mais non, une nouvelle fois, cela ne dure que le temps de douze épisodes, et tout cela va être « effacé » pour passer au nouvel team-up pour la cinquième année.

Le tome se termine avec un annual, avec un Plastic Man charismatique à souhait, qui pour sauver son fils va faire s’écrouler une grosse partie du château de cartes du tyran Superman. Impressionnant de voir ce personnage en imposer de la sorte. Hâte de voir, tout ce que ces nouveaux personnages, lâchés en liberté, vont faire !

 

Graphiquement, on a le droit, exceptionnellement, à un petit casting, et en plus, avec des noms que l’on voit souvent par ici. Bruno Redondo, Mike S. Miller, Xermanico et Tom DeRenick. On oscille, comme d’habitude entre le moyen et les petits coups d’éclats. Par moment brouillon à d’autres assez jolis. Cela reste convenable dans l’ensemble.

 

Bref, une quatrième année, chose unique, intéressante du début à la fin. Si je suis quelque peu déçu par l’aspect éphémère de tout cela, il n’y a cependant rien de surprenant. On sait que les événements, et les personnages de chaque année ne sont là que pour douze épisodes. Cependant, un vrai changement dans le statu quo aurait été bénéfique, tout cela devient un peu répétitif.

Hâte, maintenant, de découvrir, ce qui va découler des actions de Plastic Man.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)
Répondre