Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Civil War #6

Voilà, enfin, venu le dernier épisode de Civil War deuxième du nom ! Panini Comics ayant, quelque peu, tiré sur la corde pour faire durer cet event, passant de deux à un épisodes… Enfin bref…

Le jeune Miles Morales s’est retrouvé l’un des deux principaux protagonistes de la dernière vision d’Ulysse, le novhumain qui a scindé la société super-héroïque en deux. Le second étant Captain America, mort dans les mains de Miles !

Il n’en faut pas plus pour que la situation dégénère complètement ! Et alors que Miles veut se jouer du destin, le défier, il se rend sur les marches du Capitole, lieu de la vision d’Ulysse, très vite rejoint par Captain America, dans la même démarche (enfin, pas tout à fait…) !

Mais nos deux héros, et le monde, n’auront pas le temps de découvrir si la vision d’Ulysse est vraie, puisque Captain Marvel et Iron Man décident d’entamer le round final ! Un véritable combat de titans, une incroyable onde de puissance se dégage de chacun des coups que se portent les deux héros ! Une issue fatale attend l’un de nos deux héros…

Tout cela alors qu’Ulysse s’éveille de plus en plus à ses pouvoirs ! Qu’il comprend que ce combat ne doit pas avoir lieu ! Et surtout qu’il atteint un degré d’existence bien supérieur à celui d’humain ou de novhumain !

Je ne voyais pas vraiment d’autre fin à ce second Civil War. Si l’intrigue est plutôt plaisante à lire, et invite vraiment à prendre parti sur un tel sujet, on ne retrouve, cependant, absolument pas l’intensité et le côté dramatique du Civil War original. Cette opposition entre super-héros, se résument en fait, seulement, entre une opposition entre Captain Marvel et Iron Man, les personnages à côté font plus office de remplissage qu’autre chose. Idem pour les morts qui donnent plus l’impression d’être là pour « booster » l’intérêt, elles ne sont pas toutes, vraiment nécessaires et utiles à l’histoire.

Bref, si l’idée de base fait bien penser à Civil War, ce deuxième opus, tout en étant fort sympathique à lire, n’en a pas du tout la saveur. Alors on va dire « Mais pourquoi toujours comparer ? », c’est simple si Marvel et Bendis ne voulaient pas de comparaison ils n’auraient pas appelé cela Civil War II. La question Ulysse aurait très bien pu convenir.

Et puis il manque la conclusion du développement, de l’opposition. Qui a raison ? Qui a tort ? Quel impact ? Ces questions sont posées très rapidement et totalement oubliées à la fin…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article