Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #290 : Annabelle

Avant Conjuring il y avait Annabelle ! Vous savez, la poupée terriblement moche dans la vitrine des Warren. Annabelle est donc, en quelque sorte, un préquel aux films Conjuring, et se concentre sur la poupée.

 

John Form (Ward Horton), jeune médecin en devenir, a tout pour être heureux, une maison dans un quartier tranquille dans une Amérique des années 60/70, une femme qui l’aime et qu’il aime, Mia (Annabelle Wallis), un petit bébé qu’ils attendent. Sa femme étant une grande collectionneuse de poupées, John est tout heureux de lui offrir une poupée ancienne, très rare, en robe de mariée, nommée Annabelle !

 

D’abord ravie, Mia va vite déchantée, puisque sa vie va complètement basculer à partir de l’arrivée d’Annabelle, cette affreuse poupée !

En pleine nuit, Mia est réveillée par des bruits venant de chez leurs voisins. John s’y rend, histoire de voir ce qu’il se passe ! Il ressort couvert de sang, les voisins sont morts et c’est au tour des Form d’être attaqués par deux membres d’une secte satanique ! Une agression sauvage, brutale et dérangeante où Mia finie par se faire poignarder ! En mourant, l’un des agresseurs, la femme, (fille des voisins tués), a du sang qui coule de son œil à la poupée, Annabelle, dès lors, des phénomènes étranges commencent…

 

Heureusement, le bébé de Mia n’a rien, mais alors que John est le plus souvent à l’hôpital, Mia commence à croire qu’elle devient folle, la maison semble vouloir la rendre dingue. Des objets qui s’allument tout seul, la poupée qui semble se déplacer pendant son sommeil ! Jusqu’au jour où la maison prend littéralement feu ! Une nouvelle fois Mia et le bébé vont bien et la petite Léa finit par naître !

 

Mais pour Mia, il est hors de question de retourner dans cette maison maudite, et encore moins de garder cette poupée, Annabelle ! Leur vie ne ressemblant plus à rien depuis son arrivée !

J'ai vu! #290 : Annabelle

Nouvel appartement, une petite fille en pleine santé, une nouvelle amie à l’écoute et ne la prenant pas pour une folle avec Evelyn (Alfre Woodard), tout semble rentrer dans l’ordre. Mais Mia ne parvient pas à reprendre le dessus, le moindre petit bruit la fait sursauter. Et les choses ne s’améliorent pas avec le temps, surtout, lorsqu’au fond d’un carton, elle et John retombent sur Annabelle ! Alors qu’elle avait été mise à la poubelle…

 

Les phénomènes étranges reprennent de plus belle ! Il n’y a maintenant plus aucun doute possible, Annabelle est possédée par un démon désireux d’obtenir une âme humaine ! Mia va vivre un véritable enfer ! Et le couple ne va trouver personne vers qui se tourner, hormis le pauvre père Perez (Tony Amendola) !

 

Jusqu’où une mère de famille, une femme, est-elle prête à aller pour protéger sa famille ? Pour défendre ceux qu’elle aime ? La terreur et la soif d’âme d’Annabelle vont-ils être plus fort que l’amour de Mia ? Jusqu’à quel sacrifice va-t-il falloir aller ?

 

J’espérais, une fois n’est pas coutume, trembler un peu devant ce film, et une nouvelle fois je ressors déçu de mon visionnage… Si la scène dans la cave est plutôt bien foutue, et un peu angoissante, on ne tremble quasiment jamais, ne sursautons à aucun moment.  Un banal film de possession démoniaque avec les habituels scènes de déplacement d’objets, personnages qui hurlent, apparitions et sentiment d’oppression.

 

Bref, Annabelle ne renouvelle pas le genre, bien au contraire, il ne fait que montrer, un peu plus qu’il faut changer les choses pour proposer quelque chose de nouveau aux spectateurs. Le film n’est pas mauvais, mais d’un classicisme certain.

J'ai vu! #290 : Annabelle
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article