Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Superman/Wonder Woman tome #3 "Révélations"

Superman et Wonder Woman ! Voilà un couple qui vend du rêve et qui peut faire peur. D’abord sceptique par cette idée, j’ai été finalement emporté par le scénario de Charles Soule avant de déchanter, un peu surpris, par celui de Peter J. Tomasi. Et voilà que la fin de cette idylle est en approche ? Et pourtant je n’ai pas vraiment l’impression de voir un couple, à aucun moment, hormis durant des épisodes comme les Annuals, au compte-goutte donc. 
Cette histoire d’amour, qui n’en est pas vraiment une, ressemble plus à deux personnes à part, qui se retrouvent et tentent de nouer quelque chose, sans y arriver. On ne parle pas de couple là, mais du début du commencement d’un point de départ d’histoire. Nous l’aurait-on fait à l’envers ? 

Superman et Wonder Woman formaient jusqu’à il y a peu le couple le plus puissant de la Terre, mais la révélation de l’identité secrète de Clark Kent a mis à mal leu union. Désormais, l’Homme d’Acier se méfie de tout et de tout le monde, à commencer par les autorités, mais également de sa compagne ! Sauront-ils surpasser ensemble cette épreuve ?
(Contient les épisodes #18 à 24 et Annual #2)

 

Ce troisième, et dernier tome, de la série Superman/Wonder Woman (les derniers tomes se trouveront dans « le Règne de Savage » et « Requiem ») est également le dernier du triptyque « Révélations » où les intrigues se concentrent sur la révélation de la double identité Superman/Clark Kent.

 

Cette révélation, et surtout la perte des pouvoirs de Clark jettent un petit trouble dans la relation, naissante, entre ce dernier et la charmante Diana. En effet, Wonder Woman a tendance à devenir quelque peu surprotectrice avec son cher et tendre. Ce qui agace passablement le principal intéressé. Mais si on peut se demander si Superman aime véritablement Wonder Woman, ou si c’est juste du plaisir à côtoyer un être à part comme lui, la question ne se pose pas dans l’autre sens. On sent que l’amour de Wonder Woman envers Superman est vrai et total. On sent qu’elle est prête à tout pour lui, et c’est là que se trouve le problème !

 

En effet, guidée par l’envie de bien faire, d’aider, Wonder Woman a tendance à prendre des décisions pas toujours réfléchies, du moins qui lui conviennent à elle et pas forcément à lui. Et la dernière en date jette un véritable froid entre nos deux héros qui nouent leur début de relation.

Si Clark perd toute confiance en Diana, cela n’est pas le cas pour Superman vis-à-vis de Wonder Woman. Et heureusement ! Puisque de nombreux ennuis vont se mettre sur le chemin de Superman ! Après Hordr_Root dans Superman, l’Homme de Demain et Rage dans Superman, Action Comics, un troisième ennemi rentre dans la mêlée ! Lui aussi lié au deux autres par le même « père » ! Un homme kidnappant des vilains plein d’énergie, pour les siphonner ! Superman et Wonder Woman vont devoir s’unir au Parasite pour retrouver ce nouvel ennemi ! Une alliance surprenante pour des méthodes qui le sont tout autant !

 

Mais les menaces sont également intérieures, puisque Clark a la très mauvaise surprise de voir que la maison de ses parents, à Smallville a disparu ! Ainsi que ses amis les plus proches, son ancienne institutrice et mêmes les tombes de ses parents et grands-parents ! Et voilà que la Suicide Squad s’en mêle !

 

Comme dit plus haut, heureusement, que Wonder Woman est à ses côtés ! Malgré les disputes, malgré les désaccords, malgré que Clark l’ait repoussé et n’ai plus confiance en elle, elle se tient à ses côtés, le défend, le protège, l’aide de son mieux ! Cela montre un peu plus à quel point cette relation est à sens unique. Du point de vue de Superman ont a plus l’impression que cette relation est une amitié forte, sincère et unique de par leur différence des humains.

 

Le tome se termine avec le second annual de la série, un des rares épisodes, comme je le souligne plus haut, on le voit que leur histoire pourrait être une histoire d’amour. Avec les pensées de chacun, les aspirations de chacun, les confidences de chacun. Un épisode amusant, plaisant à lire même.

Graphiquement, pas mal de dessinateurs au casting. Mais le gros du tome est l’œuvre de Doug Mahnke (on repassera pour avoir des émotions et encore moins de l’amour sur les visages de nos tourtereaux) où rien n’est transmis, rien ne nous touche. Vraiment pas le genre d’artiste pour dessiner un titre sans extravagances comme des extraterrestres ou des monstres.

Quel plaisir, alors, lorsque l’on tombe sur des pages d’Ardian Syaf ! Plus de richesse dans les détails, plus d’empathie dans les émotions.

 

Bref, ce tome confirme ce que je pensais au tout début. Cette relation n’est pas réelle, ce n’en étaient que les prémices, le désir, rien de concret. Cela dit nous avons eu le droit à quelques bonnes intrigues et une version Wonder Woman « amoureuse » très touchante.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article