Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Shazam

Durant ma lecture en kiosque du titre Justice League (version New52) les back-up sur Shazam furent sans doute mes seuls moments agréables. J’ai véritablement été transporté à cette lecture, et j’attendais avec impatience de lire cela en relié, à tête reposée, sans la « pollution » des épisodes de Justice League autour.

 

Billy Batson est un garçon têtu et arrogant, balloté de famille d’accueil en famille d’accueil, jusqu’au jour où il est choisi par le sorcier Shazam pour devenir le nouveau champion terrestre de la magie ! Mais le retour de Black Adam, ancien détenteur corrompu de ce pouvoir, le forcera à mûrir et à assumer enfin ses responsabilités !

(Contient les épisodes Justice League #7 à 11, 0, 14 à 16 et 18 à 21)

En découvrant ces épisodes de Shazam, je ne connaissais rien, ou presque, du personnage. Du moins, je n’ai rien lu de lui, si ce n’est des épisodes d’autres séries, telle Justice League, où il fait quelques apparitions, ou quelques épisodes anthologiques. Jusqu’alors, pour moi, Shazam se résumait à être un Superman magique. Mais le principe du personnage m’a toujours interloqué !

 

Billy Batson est un petit garçon, un jeune adolescent, qui n’a pas eu une vie facile. Aussi, lorsqu’il est adopté par la famille Glover, une famille aimante, ayant beaucoup adopté déjà, il semble fou de joie ! Mais tout cela n’est qu’une apparence, puisqu’en vrai, Billy n’est pas un enfant adorable ! Loin de là ! C’est un vrai garnement ! Une véritable teigne ! Pour lui, les Glover ne sont qu’une famille de plus, n’ayant rien à faire de lui, et lui servant de point de passage le temps d’être majeur et libre.

 

La présence de cinq autres enfants adoptés dans la maison des Glover n’y change rien ! Si tous sont ravis de l’accueillir, Billy montre tout de suite qu’il ne tient pas à eux, qu’il ne les aime pas, qu’ils ne sont sûrement pas « sa famille » ! Rien ne semble pouvoir atteindre, toucher, approcher le jeune Billy, si ce n’est un tigre de zoo, Tawny, qu’il considère comme sa seule famille.

Mais sous cette façade de gros dur insensible, derrière ce caractère sanguin et violent se cache un garçon ne supportant pas les injustices et n’hésitant pas à se « sacrifier » pour protéger les autres. Il ne faudra d’ailleurs pas longtemps pour qu’il agisse de la sorte pour défendre ses nouveaux « frères » et « sœurs ». Billy a été abandonné et son sentiment de « haine » envers les injustices est des plus prononcé ! Certes il fonce sans réfléchir, mais il refuse de voir les plus faibles pâtir de leur situation face aux plus forts.

 

Et c’est ainsi que le jeune Billy, tentant de fuir les ennuis, dans une rame de métro, se retrouve en plein cœur du Rocher de l’Eternité ! Là, un vieil homme, sentant la fin approcher, cherche un nouveau champion à la magie ! Quelle surprise pour lui lorsqu’il découvre que sa recherche l’a conduit à un enfant ! Qui plus est un enfant aussi agressif ! Peut-il vraiment être l’élu ? Le temps manque pour s’en assurer, et Billy semble cacher, au plus profond de lui, les qualités nécessaires pour remplir ce rôle ! Le mot « Shazam » prononcé plus tard, et voilà le jeune Billy se transformer en un adulte bodybuildé nommé Shazam ! Il acquiert ainsi la sagesse de Salomon, la force d'Hercules, l'endurance d'Atlas, la puissance de Zeus, le courage d'Achille et la vitesse de Mercure ! Le vieil homme meurt sans pouvoir expliquer, apprendre quoi que ce soit à Billy !

 

Malgré ses pouvoirs extraordinaires, Shazam reste Billy ! Et Billy reste un enfant ! Forcément avec de tels pouvoirs, le jeune garçon va s’amuser, se faire plaisir, prendre sa revanche sur la vie, sans pour autant négliger d’aider son prochain. Et il faut bien dire que les problèmes vont, comme lui coller à la peau ! Rien d’insurmontable, rien de très dangereux, jusqu’à ce qu’il tombe sur Black Adam ! Un ancien champion de la magie, plein de colère et de haine, désireux de se venger du vieil homme du Rocher d’Eternité, aidé dans sa mission par les incarnations des Sept Péchés Capitaux !

Voilà Billy face à son premier véritable teste ! Va-t-il se montrer digne de sa nouvelle mission ? Et surtout va-t-il avoir la force et la volonté pour la surmonter ?

 

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle origin story du personnage. Même si je ne connais pas l’originale, pour le moment. Geoff Johns met en opposition, au sein du même personnage, un enfant très dur et très agressif, ne voulant aucun lien, et un héros à la puissance inimaginable prêt à tout pour autrui. Un mélange des plus prometteur ! (Quel dommage de se retrouver avec un personnage si fade et différent dans Justice League !) On s’attache au personnage de Billy, le scénariste dégage beaucoup d’émotions à travers ce jeune garçon, dont une certaine nostalgie qui ne peut laisser le lecteur insensible.

Graphiquement, Gary Frank est au summum de sa forme ! C’est tout simplement magnifique ! Les personnages sont beaux, chacun avec leur propre style, leurs petits détails qui captent le regard et que l’on retient. La prouesse la plus significative étant sa représentation de Shazam et Black Adam ! Quelle puissance monstrueuse se dégage de de ces deux personnages ! Ils feraient presque passer Superman pour un enfant ! Le travail est tout aussi excellent sur les autres personnages investis de la puissance magique, Mary en tête !

Excellent travail de caractérisation et de design sur les Sept Péchés Capitaux ! Il suffit de les voir pour savoir quel péché ils représentent !

 

Bref, Shazam fut une formidable lecture ! Quel dommage d’avoir dû se contenter de cela sur toute la période New52 ! J’aurais adoré suivre une série sur ce personnage, sur ces personnages. Une histoire bien foutue, des personnages attachants et des dessins à couper le souffle. Espérons que l’on ait plus de chance durant Rebirth !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article