Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : O.M.A.C. "L'Arme Ultime"

O.M.A.C., soyons franc, c’est un peu le titre, la minisérie que personne n’a vu venir durant les New52. Huit épisodes d’un titre surprenant devant nous narrer, rapidement, les origines de cet O.M.A.C. de l’univers New52. Découvrir, un peu, qui est l’humain qui se cache sous le « monstre » et surtout, comment le pauvre en est arrivée là !

 

Kevin Kho est employé dans une start-up lorsqu’il devient malgré lui la victime d’une machination que le transforme en O.M.A.C., un monstre surpuissant, invincible et monolithique. Face à lui et à sa force incommensurable, même Superman et Frankenstein auront fort à faire !

(Contient les épisodes #1 à 8)

Commençons, une fois n’est pas coutume, par les dessins. Ils sont signés Keith Giffen, pour la plupart, étant un peu aidé, à quelques moments, par Scott Kolins.

La première chose qui nous frappe, en regardant ces planches, c’est l’aspect hommage au roi Jack Kirby ! Certaines planches, certaines cases, certains visages font tellement penser au maître.  Cela n’a pas son génie, mais on s’en rapproche par moment. C’est dynamique, d’une grande richesse, immersif et complètement fabuleux ! J’ai vraiment pris un pied incroyable à regarder toutes ces pages, à regarder ces personnages hauts en couleurs. Graphiquement, c’est vraiment une belle réussite, un bel hommage.

On pourrait néanmoins regretter un petit laissé-allé sur la représentation de l’âge des personnages, par moment Kevin donne l’impression d’un gamin de 14 ans, alors qu’il est marié, du moins fiancé.

 

Pour ce qui est du scénario, où Giffen prête mains fortes à Dan DiDio, nous faisons la connaissance du jeune Kevin Kho. Une employé quelconque et banal de la société Cadmus, du jour au lendemain, en un claquement de doigt, le pauvre garçon se retrouve être la marionnette d’un satellite indépendant et libre de pensées, l’Œil ! D’une simple commande vocale, ce satellite peut transformer Kevin en Organisme Métamorphosé en Armée Condensée, ou O.M.A.C. ! Une machine de guerre indestructible, obéissant aveuglément à ce que dit l’Œil, malgré qu’il garde sa conscience pour lui ! Comme s’il était prisonnier de ce corps invincible et tellement puissant !

Ce satellite vengeur, est bien décidé à se venger, justement, de façon violente et définitive de Cadmus, dont les sous-sols cachent bien des secrets, mais aussi et surtout de Checkmate et son chef, Maxwell Lord ! C’est à cette fin que le pauvre Kevin Kho a été transformé en O.M.A.C. !

 

Mais le chemin de la vengeance est parsemé d’embuches, et le pauvre O.M.A.C., bien malgré lui, va devoir affronter une succession s’adversaires, tous plus originaux les uns que les autres ! Maxwell Lord n’étant pas n’importe quel adversaire !

Un peu à la façon, de ce que faisait le King Kirby, on se retrouve avec une succession de petites intrigues, indépendantes les unes des autres, mais allant toutes dans le même sens pour résoudre une intrigue plus grosse, plus importantes. Des histoires tentaculaires.

Au milieu de ces combats incroyables, face à ces personnages surprenants, au milieu de ce combat entre Maxwell Lord et l’Œil, se trouve le pauvre Kevin Kho ! Le jeune homme voit sa vie partir en fumée, sans rien pouvoir y faire. Il tente bien, au début, d’échapper à la vigilance de l’Œil, mais le satellite a des yeux partout, à travers tout objet connecté ! Et quand il y arrive, le danger, la mort imminente forcent Kevin à faire appel, de lui-même à son geôlier !

 

Bref, j’ai pris un vrai plaisir à suivre les aventures désastreuses de ce pauvre Kevin Kho. L’histoire d’un jeune homme se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment. Des aventures palpitantes, du moins prenantes, avec des personnages charismatiques sous forme d’un très bel hommage à la vision de Jack Kirby du personnage.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article