Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Moon Knight tome #1 "Vengeur"

Warren Ellis, Brian Wood, Cullen Bunn et maintenant Jeff Lemire m’ont fait découvrir et adoré le personnage de Moon Knight. Un personnage complexe, à la limite de la schizophrénie. Complètement à part dans l’univers Marvel, et également à part dans sa tête, on est toujours en train de se demander ce qui est réel ou nom, si ce que vit Marc Spector est vrai ou juste dans sa tête.

Après quatre tomes palpitants, où j’ai découvert un personnage bien plus riche et complexe que lors de ses rares apparitions dans les Secret Avengers de Bendis, j’ai eu l’envie de plonger un peu plus dans le passé du personnage, en commençant par la série de Bendis et Maleev.

 

Laissé pour mort devant un temple égyptien, Marc Spector est convaincu d’avoir été ressuscité par Khonshu, une mystérieuse divinité. Sa mission serait d’en incarner le double surnaturel, chargé de rendre la justice sur Terre. Depuis, quand vient la nuit, Spector revêt le costume blanc de Khonshu et combat le mal sous le nom de Moon Knight.

Ce volume rassemble les sept premiers épisodes de la série Moon Knight écrite par Brian Michael Bendis et dessinée par Alex Maleev.

(Contient les épisodes #1 à 7)

La première chose qui m’a interloqué avec ce volume, c’est la couverture ! Voir Moon Knight avec les griffes de Logan, un gant de Spider-Man et le bouclier de Captain America, cela m’a dérouté. J’ai eu l’impression de revoir un épisode de Saint Seiya, ou Seiya se retrouve avec le bouclier du Dragon de Shiryu, la chaîne nébulaire de Shun et la Poussière de Diamant de Hyoga pour faire face à Ikki !

Mais l’explication est toute autre !

 

Marc Spector, membre des Secret Avengers de Captain America, s’est établi à Los Angeles, en tant que producteur d’une série autobiographique. Alors que tout va bien pour lui, voilà que Captain America, Wolverine et Spider-Man débarquent et lui demandent de régler un problème se déroulant sur son territoire, Los Angeles. Jusque-là, rien de bien bizarre si ce n’est que Captain America, Logan et Spidey, s’ils sont de bons conseils, bien qu’opposés le plus souvent, n’existent que dans la tête de notre héros perturbée…

S’il n’y a pas de formidable équipe derrière Moon Knight, la demeure s’avère, elle, réelle, et notre héros tombe sur une tête d’Ultron destinée, avec son corps, à un nouveau caïd, mystérieux, voulant s’emparer du contrôle de la côte ouest ! S’il ne peut compter sur les Avengers imaginaires, il pourra néanmoins s’appuyer sur Echo, la super-héroïne sourde qui doute de bien-être mental du héros, et d’un ex-agent du S.H.I.E.L.D. qui a les mêmes craintes…

 

Graphiquement, avec Alex Maleev, on sait à quoi s’attendre, c’est très artistique, très sombre et très graphique. Un style qui colle à merveille à cet univers urbain, chaotique et schizophrénique d’un titre Marvel Knights tel que Moon Knight. Ce n’est pas toujours très limpide et clair, puisqu’au début je pensais que le grand méchant était le Hibou

J’ai vraiment adoré les titres Moon Knight durant Marvel Now et All-New All-Different Marvel. Des titres barrés où le héros nous embarque dans des intrigues où l’on ne sait jamais ce qui est vrai ou non. Plus que lui, c’est tout son univers qui est complètement « fou ». Là, si l’intrigue est sympathique, j’ai plus l’impression d’un personnage « fou » au milieu d’une intrigue sombre et urbaine, remplie de nombreux personnages de seconde zone.

 

Bref, une intrigue sympathique dont j’ai hâte de lire la suite et fin dans le second tome pour me faire un avis définitif dessus. Mais j’ai de grands doutes sur le fait que je ne l’apprécie autant que les séries plus récentes, plus immersives, plus « folles ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article