Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : DC Univers Rebirth

Une page importante se tourne pour DC Comics, et donc pour Urban Comics, avec le lancement, du moins chez nous (depuis quelques temps déjà aux Etats-Unis), de DC Rebirth ! Exit, donc, les New52, et place à une nouvelle direction, à un retour aux fondamentaux !

Avec ce DC Univers Rebirth, ce gros pavé de pratiquement six cents pages, Urban Comics nous propose le récit « point départ », un peu comme Flashpoint pour les New52, et les premiers épisodes d’une vingtaine de titres, histoire de nous faire un avis, de nous faire saliver.

 

Superman est mort, et Lex Luthor a pris sa place dans la Ligue de Justice ainsi qu’en tant que protecteur de Metropolis ! Mais un autre Homme d’Acier est prêt à le remplacer, et un ancien héros oublié fait sa réapparition auprès de Flash. Des événements qui annoncent l’un des plus grands mystères à l’œuvre dans l’Univers des héros DC.

(Contenu : DC Universe Rebirth #1, The Flash Rebirth #1, Titans Rebirth #1, Superman Rebirth #1, Justice League #52, Justice League Rebirth #1, Hal Jordan and the Green Lantern Corps Rebirth #1, Green Lanterns Rebirth #1, Wonder Woman Rebirth #1, Aquaman Rebirth #1, Cyborg Rebirth #1, Green Arrow Rebirth #1, Suicide Squad Rebirth #1, Deathstroke Rebirth #1, The Hellblazer Rebirth #1, Batman Rebirth #1, Nightwing Rebirth #1, Batman Beyond Rebirth #1, Red Hood and the Outlaws Rebirth #1, Batgirl and the Birds of Prey Rebirth #1, Supergirl Rebirth #1, Blue Beetle Rebirth #1, Teen Titans Rebirth #1)

Vous l’aurez compris, DC Univers Rebirth n’est pas un énorme pavé nous proposant une incroyable histoire ! Mais nous en avons les prémices, les indices, le début.

En effet, Geoff Johns qui signe l’épisode DC Universe Rebirth, servant de point de départ à DC Rebirth, truffe son récit, comme il a coutume de le faire, de petites miettes pour nous mettre sur le chemin d’une intrigue, que l’on nous promet incroyable, qui doit nous tenir en haleine dans les années qui viennent.

 

Ce n’est un secret pour personne, mais beaucoup de choses n’allaient pas dans les New52 ! Des parties pris, des chemins empruntés, des décisions qui ne fonctionnaient pas. Désolé, mais personnellement, cassé le couple Clark Kent/Lois Lane, je ne m’en suis toujours pas remis. Un passé réduit à cinq ans, c’est complètement absurde, surtout quand cela ne fonctionne pas de la même façon chez les différents personnages. Et puis les nouvelles versions de nos héros n’étaient pas toujours géniales, loin de là. De bonnes intrigues, mais aucune de véritablement marquante.

 

Il fallait donc que DC fasse quelque chose, et forcément, dans ces cas-là, on appelle Geoff Johns ! Avec DC Universe Rebirth, le scénariste nous explique que quelque chose ne va pas. Que nos héros ne sont pas, plus, comme ils devraient être ! C’est à ce moment que Geoff Johns ramène Wally West ! Bloqué depuis longtemps dans la Force Véloce, et profitant du combat titanesque entre Darkseid et l’Anti-Monitor pour revenir sur Terre, annonçant qu’un être incroyablement puissant, et mystérieux, a volé plusieurs années à nos héros !

 

Mais avant de pouvoir résoudre cette énigme, le bolide doit déjà réussir à se matérialiser, complètement, pour cela quelqu’un doit simplement se rappeler de lui, mais cela s’avère terriblement compliqué…

Une fois la machine en marche, deux héros vont se lancer sur cette enquête visant à découvrir qui les manipule de la sorte. Si le bouton découvert par Batman le laisse des plus sceptiques, pour les lecteurs, il est source d’une incroyable explosion de sentiments et d’émotions ! Une jouissance scénaristique sans nul autre pareil.

Non seulement Geoff Johns nous fait saliver d’envie, baver d’impatience avec une telle promesse, mais il ponctue son récit de nombreux indices sur ce que sera l’univers DC dans les années qui viennent. On voit à nouveau le mystérieux monsieur Oz, on retrouve Johnny Thunder ou encore une bague de la Légion, sans oublier les fameux trois Joker !

 

Nous avons ensuite, une bonne vingtaine de numéros #1. Une belle, et judicieuse, façon de la part d’Urban de nous faire découvrir de quoi sera fait l’univers DC.

 

Première chose, avant d’aborder le positif, revenons vite fait sur les facilités scénaristiques. On sent que les scénaristes doivent rectifier le tir des New52, et de « corriger » les idées qui n’ont pas plu aux lecteurs. Un couple qui se forme en un claquement de doigts, alors qu’ils ne se sont pas croisés une seule fois en cinq ans, un personnage qui a dû se farcir du MacDo non-stop entre deux épisodes, Hal Jordan qui se forge lui-même un anneau pour effacer ses derniers épisodes… Pleins de petits détails comme cela, plus amusants qu’autre chose, et qui montrent que DC veut renouer avec son Histoire. Une petite barbe par-ci, un slip qui réapparait par-là…

 

En règle générale, sur la vingtaine d’épisodes proposée, il n’y en a pas beaucoup qui n’aient pas réussi à m’embarquer. Le Blue Beetle dont je me fous complètement, le Green Lanterns puisque je me fous de Simon Baz, Batman Beyond avec son univers qui ne m’intéresse pas plus que cela et Suicide Squad tant ce titre ne fonctionne pas chez moi. Supergirl également, qui semble assez faible plutôt qu’inintéressant.

Pour le reste c’est plutôt prometteur, Batman se trouve un nouveau disciple sans vouloir que ce soit un Robin, Superman doit convaincre ses nouveaux partenaires, Green Arrow qui renoue avec du social, Aquaman qui va voir Mera devenir une cible, Teen Titans qui voit Damian Wayne mettre la pagaille, Wonder Woman tout simplement passionnant.

Ce serait trop long de tout développer, et puis surtout, à vous de vous faire une idée, et puis la plupart de ces épisodes vont être retraités lorsque nous parlerons des premiers tomes de chaque série.

 

Bref, excellente lecture que ce DC Univers Rebirth ! DC Rebirth s’annonce plein de belles promesses. Espérons ne pas être déçu cette fois-ci !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article