Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #285 : Doctor Strange

Le docteur Stephen Strange est un personnage que j’ai découvert sur le tard, et principalement à travers ses nombreuses apparitions dans les titres Avengers, Fantastic Four ou encore Spider-Man. A chaque fois cela a donné lieu à d’excellentes intrigues, et le personnage m’a toujours intéressé, sans que je n’approfondisse vraiment. Avec Secret Wars et sa nouvelle série par Jason Aaron, il est devenu l’un de mes personnages incontournables. Au point de me plonger dans son passé éditorial.

 

L’annonce d’un film sur le Sorcier Suprême, et l’envie de la part de Marvel de nous proposer autre chose, a provoqué une très grosse attente chez moi ! La promesse de découvrir un personnage à part dans l’univers Marvel, mais également un monde à part, avec cet univers magique et ésotérique unique dans lequel baigne le héros !

Commençons du coup, de suite, avec l’aspect graphique du film. J’avoue avoir eu un petit peu peur avant de découvrir le film, sur le rendu du « monde magique ». Et au final c’est une véritable claque visuelle, un parti pris, certes du réalisateur, mais cela fonctionne à merveille. Si au début j’ai cru tomber dans un délire visuel d’un camé à la limite de l’overdose, je dois bien avouer que Scott Derrickson m’en a mis plein la vue. Les effets sont parfaitement incrustés dans le film. Et les scènes de combats magiques en pleine ville sont époustouflantes. Les scènes de destructuration des immeubles font un peu mal au crâne, le temps de rentrer dedans, tellement cela est travaillé. Vraiment un travail incroyable, une claque visuelle comme je l’ai déjà dit, mais c’est tellement mérité qu’il ne faut pas hésiter à le redire.

 

Stephen Strange (Benedict Cumberbatch) est neurochirurgien au sommet de son art ! Doué comme personne, il le sait ! Reconnu mondialement, il le sait ! A tel point qu’il ne « sélectionne » que des dossiers, des patients à la hauteur de son talent ou pouvant lui procurer un défi digne de lui. Qu’un refus puisse condamner une personne à la mort, il s’en fiche un peu. Du coup, autour de lui, socialement, c’est un peu le désert de Gobi. Si ce n’est son ex, la magnifique et charmante Christine Palmer (Rachel McAdams).

 

Mais un terrible accident de voiture va bouleverser sa vie ! Des lésions aux deux mains irréversibles ! Strange va essayer toutes les techniques possibles et inimaginables, existantes, protocolaires ou expérimentales pour regagner, retrouver sa dextérité. Toute sa fortune y passe, Christine l’abandonne. Mais rien y fait ! Jusqu’à ce qu’un de ses rééducateurs lui parle de Jonathan Pangborn (Benjamin Bratt), un homme qu’il avait refusé d’opérer car son cas était irréversible ! Pour la médecine du moins…

 

Ce fameux Jonathan Pangborn va conduire Strange jusqu’au Népal à la recherche du Kamar-Taj ! Sauvé d’un racket par Mordo (Chiwetel Ejiofor), ce dernier le conduit à l’Ancien (Tilda Swinton) ! Celle-là même qui a soigné Jonathan Pangborn, alors perdu pour la médecine ! Mais lorsque cette femme chauve et mystérieuse lui parle de « magie » d’« ésotérisme » et de « mysticisme », Strange comprend qu’on se moque de lui. Son esprit ne peut concevoir autre chose que la science !

J'ai vu! #285 : Doctor Strange

Un voyage à travers les dimensions plus tard et Strange commence à concevoir la possibilité de l’existence et la puissance de la magie. Mais il va devoir faire ses preuves. L’ombre de l’ancien disciple de l’Ancien, Kaecillius (Mads Mikkelsen) qui a quitté Kamar-Taj en s’engageant sur le chemin menant à Dormammu et la Dimension Noire, un lieu où le Temps n’existe pas ! Kaecillius est prêt à tout pour détruire les trois sanctuaires protégeant la Terre des attaques de Dormammu !

 

L’Ancien et Mordo voient en Strange un « outil » différent et original pour s’opposer à Kaecillius. Et il s’avère être un élève exceptionnel, du moins sur le fond, les connaissances. Sur la forme, sur la pratique de la magie c’est autre chose, l’homme a du mal à s’ouvrir à cette nouvelle connaissance, cette nouvelle pratique. Mais il va falloir accélérer et se forcer puisque les actes de Kaecillius approchent toujours un peu plus la Terre de l’appartenance à Dormammu

 

L’intrigue est bien foutue, capte l’attention. Franchement, je n’ai pas décroché une seule seconde du film, de la première minute à la fin des deux heures ! L’univers est immersif, l’intrigue passionnante, les effets bluffant et les personnages charismatiques. Si Robert Downey Jr est Iron Man, on peut dire que Benedict Cumberbatch est le Docteur Strange ! Une aura, un charisme, une puissance de dingue se dégage du personnage, de l’acteur.

 

Le pari était osé, mais Marvel et Scott Derrickson réussissent haut la main. Présenter le Docteur Strange et son univers magique n’était des plus simples et pourtant cela fonctionne à merveille. Il me tarde maintenant de voir ce nouveau personnage rentrer en synergie avec les autres personnages de l’univers Marvel et apporter tout son univers dans Avengers !

 

Bref, après Ant-Man, Docteur Strange est une nouvelle fois un pari réussi pour Marvel. Le renouvellement de son roster se fait de façon magistrale ! un film que j’ai adoré sur tous les points. Voilà qui met la pression pour Black Panther et Captain Marvel.

J'ai vu! #285 : Doctor Strange

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article