Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : New Avengers tome #1 "Chaos"

Après ma lecture du Deluxe d’Ultimate Spider-Man tome #1, j’ai été frappé d’une soudaine nostalgie, et l’envie de retourner sur des titres ayant accompagné ma folle plongée dans les comics amorcée au début des années 2000. Mon amour pour les Avengers a commencé en 2004 avec l’arrivée de Bendis sur le titre, pour y mettre fin !

Si j’avais lu quelques épisodes d’Heroes Reborn, je n’avais vraiment pas accroché avec l’équipe numéro un de Marvel à l’époque. L’avantage d’arriver en même temps qu’un nouveau scénariste, c’est que l’on démarre quelque chose avec lui. La continuité, si le titre plaît, peut se cultiver après. Ce fut le cas ici, puisque depuis, je suis un fan des Avengers !

 

Tout commence avec le retour d'un membre de l'équipe qu'on croyait mort, et à la fin de cette aventure, vous ne reconnaîtrez plus les Vengeurs ! Confrontés à une terrible tragédie, les héros vont vivre le pire jour de leur longue carrière. Qui est derrière cette sombre histoire ? Et quelles sont ses motivations ? Le but est-il de faire exploser l'équipe ? Qui tombera sous les coups de l'ennemi ? Qui survivra à un tel désastre ? Avec la participation de... tous les Vengeurs de la création !

(Contient les épisodes #500 à 503 d’Avengers, Avengers Finale et #1 à 6 des New Avengers)

Ce qui est amusant quand on relit un titre qu’on a lu lorsqu’on était ado, il y a donc maintenant treize ans, c’est que l’on se rend compte des goûts de chio… que l’on pouvait avoir ! Je me rappelle, à l’époque, avoir presque bavé devant les dessins de David Finch. En me replongeant dedans, avec un goût, des goûts artistiques qui ont grandi et muri avec moi, je me rends compte à quel point c’était mauvais, tape-à-l’œil, mainstream et fait pour attirer la plus grande masse, et attiser le regard de l’ado et du jeune adulte.

Des gros muscles, des gros seins ! Des muscles partout et des formes irréalistes à la Barbie partout. Voilà comment résumer le travail de l’artiste. Alors certes cela en jette, certes on s’en prend plein les yeux mais si on regarde attentivement, les personnages sont tous les mêmes ! Il suffit de prendre le rassemblement de tous ceux ayant été Avengers devant le Manoir en feu, tous les personnages masculins ont, à un trait près, le même visage grave et dur ! On pourrait superposer, inter changer les tronches de Reed Richards, de Johnny Storm, de Namor, de Daredvil, de Wonder Man, de Sentry ou de Nick Fury (…) sans que l’on ne voie la différence. C’est absolument navrant et ne permet pas de s’identifier, s’attacher à nos héros. Il n’y a que Moon Knight qui soit différent, tout simplement parce qu’on ne voit pas son visage !

Après, oui c’est détaillé, oui cela en met plein les yeux ! Mais si cela pouvait me faire de l’effet à la sortie de la puberté, il me faut plus qu’un Captain America transpirant de puissance ou d’une Jessica Drew à poil avec des formes généreuses pour me mettre en émoi. Mais bon, c’est mainstream, c’est sexy, c’est puissant, je comprends la démarche à l’époque et je comprends pourquoi cela plaît à la majorité.

Avant de relancer le titre, Brian M. Bendis est bien décidé à rayer d’un trait sur l’ancienne équipe. Et c’est un véritable massacre auquel nous allons assister ! Pas moins de trois vengeurs font passer l’arme à gauche ! Rajoutons à cela, une dans le coma, une autre qui pète un câble, une autre responsable de tout cela et un manoir ravagé et voilà que sonne le glas des Avengers ! Les Avengers sont dissouts, Bendis a alors le champ libre pour construire son équipe !

 

Quelques mois plus tard, le monde a continué de tourner sans les Avengers ! Mais une évasion de très, très grande envergure de Ryker’s Island, la prison pour super vilains, voit des héros se battre ensemble pour essayer d’empêcher la fuite de tous les détenus ! On retrouve Captain America, Spider-Woman, Spider-Man, Luke Cage ou encore Daredevil. Malgré leurs efforts, plus d’une quarantaine de détenus parviennent à s’échapper. Devant le désastre, Captain America décide de relancer les Avengers, mais sans les Nations-Unis, sans l’argent de Tony, juste des héros œuvrant ensemble pour le bien commun, comme au tout début. De plus, pour lui, une équipe s’est formée d’elle-même ce soir-là, et tous acceptent sa proposition, à l’exception de Daredevil.

 

Leur enquête va les mener en Terre Sauvage, à la recherche de Sauron ! Mais une fois sur place, ils vont découvrir un nouveau membre pour l’équipe, bien plus tranchant, tandis que le lecteur, lui, va découvrir que l’équipe met son nez là où elle ne devrait pas et que sa reconstitution ne plaît pas tellement au S.H.I.E.L.D. ! Mais cela, Captain America et Tony Stark semblent n’en avoir rien à faire. Ils sont bien décidés à récupérer tous les prisonniers et à découvrir ce qu’il se trame dans l’ombre !

La synergie de l’équipe semble être sur de bons rails, il faut dire qu’il se sont rassemblés dans le feu de l’action. Si sur le terrain cela va se faire petit-à-petit, pour ce qui est la synergie entre eux, hors combat, c’est déjà fort savoureux. Bendis nous régale avec d’excellents dialogues et cela fonctionne de suite ! Les répliques fusent et l’on prend un grand plaisir à voir échanger Luke Cage, Spider-Man et Spider-Woman. Chacun devant apprendre à connaître les autres, sa façon de faire, ses habitudes, ses méthodes.

 

Il me suffit d’un tome pour que Bendis m’embarque dans son intrigue, dans sa vision des Avengers. Alors certes, il ne s’agit que d’un premier tome, mais il frappe fort, apporte son lot de nouveautés et promet de belles choses. Et franchement, depuis treize ans maintenant, mon amour pour les Avengers n’a cessé de grandir, grâce à ce premier tome, depuis ce premier tome.

 

Bref, Bendis est là pour relancer la machine Avengers, et il semble bien décidé à tout changer ! Nouvelle équipe, nouvelles menaces, nouveaux Avengers ! Cela tombe bien, c’est le titre de la série. En refermant ce premier tome, on a qu’une envie, se jeter sur le second !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article