Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : La Croisade de l'Infini "Paradis Cosmique"

Le Gant de l’Infini est sans aucun doute l’un des récits cosmiques les plus cultes de l’univers Marvel. Et d’ailleurs, tout éditeurs confondus. La Guerre de l’Infini, tout en proposant une très bonne intrigue, ne parvenait pas à atteindre le niveau, la qualité et l’intérêt de son prédécesseur. Il faut dire que le Magus n’arrive pas à la cheville de Thanos comme grand méchant. Mais le vilain nous montrait que le personnage central de ce triptyque, plus que Thanos, devait être Adam Warlock. Le Magus étant tout ce qu’il y a de mauvais en lui !

En me lançant dans la Croisade de l’Infini, j’espérais, grandement, que la trilogie spatiale de Jim Starlin a su rebondir.

 

Après avoir mis Magus en échec dans la Guerre de l’Infini, Adam Warlock doit faire face à la Déesse, une fanatique qui désire imposer le bien dans tout le cosmos. Ainsi, la prétendue sauveuse de l’univers rassemble autour d’elle de nombreux héros souhaitant éradiquer le mal. Afin de contrecarrer ses plans, Adam n’a d’autre choix que de s’allier à son pire ennemi : Thanos, le Titan Fou.

Voici la conclusion de la trilogie spatiale écrite par Jim Starlin et dessinée par Ron Lim.

(Contient les épisodes d’Infinity Crusade #1 à 6)

Adam Warlock, durant le Gant de l’Infini s’est séparé de tout ce qui était bon et mauvais en lui. Son côté « négatif » a accouché du Magus. A aucun moment nous nous sommes demandé, enfin je ne me suis pas demandé ce qu’il était advenu de son côté positif, en voyant ce que le négatif avait donné. Et bien cela a donné lieu à une deuxième incarnation : la Déesse !

 

Cette entité divine a pour but, rien de moins, que d’annihiler le mal dans tout l’univers ! Voilà un bien beau projet ! Qui le devient beaucoup moins quand cela passe par l’annihilation totale de tout être vivant à travers la galaxie ! Une sorte de Déluge cosmique sans équivalent à l’Arche de ce bon vieux Noé ! De nobles aspirations, mais un personnage tout aussi terrible que le Magus !

 

Une nouvelle fois, si l’histoire se situe dans le pan cosmique de Marvel, cette nouvelle menace va cristalliser ses efforts sur notre bonne vieille planète Terre. La Déesse, pour se protéger, va ratisser large, et faire venir à elle tous les héros Marvel que l’on pourrait qualifier de « croyants ». Et hop, ni une ni deux, tous ces héros se mettent à boire les paroles de ce personnage inconnu promettant, rien de moins, que la fin du mal !

Bien évidemment, les autres héros, ceux restés sur Terre, vont tout faire pour retrouver les leurs, et surtout pour empêcher la Déesse de mettre à bien son plan. Mais ils ne sont pas les seuls à s’inquiéter de cette nouvelle menace. Thanos et Adam Warlock, sentent que quelque chose de grave se déroule au niveau de l’univers, et une nouvelle fois, ils vont devoir s’allier pour contrer cette nouvelle menace.

 

Une énième menace qui veut détruire tout l’univers, un énième melting-pot de personnages avec des caricatures de combat (chacun donnant un coup avant de trépasser…), une énième fois Thanos apparaît en simple faire-valoir. On se retrouve avec un récit très long à se mettre en place, beaucoup, beaucoup, beaucoup de bla bla, de mise en place, d’annonce de quelque chose d’énorme, pour au final, se retrouver avec quelque chose qui se résout en un claquement de doigt. Mais je crois que le pire, ce sont les combats ! Des caricatures pires que dans une mauvaise parodie de manga de combat. Machin éclate bidule d’un coup, avant de se faire rétamer par truc en un coup, avant de passer lui-même à la trappe en un coup de machin-chose… Du grand n’importe quoi ! autant prendre moins de personnages plutôt que de montrer, de la sorte, qu’on ne sait pas quoi en faire !

Graphiquement, que dire de plus sans donner de me répéter vis-à-vis des deux tomes précédents ? Ron Lim plus Al Migrom c’est juste ce qu’il se faisait de mieux à l’époque. Ce qu’il se fait encore de mieux de nos jours. Un style inimitable, unique, idéal pour tout ce qui touche le cosmique. On en prend plein les yeux, que demander de plus ?

 

Bref, un dernier tome vraiment décevant ! Je me suis ennuyé, j’ai trouvé cela mauvais et bâclé. Cette trilogie aura vraiment décliné lentement mais sûrement du début à la fin. Quel dommage !

Certes, Jim Starlin nous propose un pamphlet, à peine dissimulé, de la religion et de sa soif de pouvoir, de croyants, du danger que cela peut représenter quand on lui octroie trop de pouvoir. Mais l’histoire n’est pas suffisamment bonne pour m’y faire réfléchir plus que cela. Alors que c’est un débat que j’adore habituellement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article