Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Univers Hors-Série #4

GREEN LANTERN #47 à 52

Scénario : Robert Venditti Dessin : Billy Tan, Vicente Cifuentes, Rafa Sandoval et Martin Coccolo Couleurs : Alex Sinclair et Tony Avina

 

Tout cela partait d’une noble intention ! Hal Jordan décidait de devenir une sorte de renégat, portant à lui seul toutes les fautes que la galaxie faisait porter aux Green Lantern. Le vol du Gant de Krona (avec la puissance de plus d’une dizaine d’anneaux), le passage à tabac de Kilowog et sa fuite des Green Lantern, et voilà le tour était joué !

Malheureusement, cela ne sert à rien, en effet, Hal Jordan, dans son nouveau look bad ass (manteau en cuir et cheveux longs), découvre (en même temps que le lecteur français…) que le Corps des Green Lantern, tout entier, a disparu ! Voilà comment notre pauvre Hal Jordan se retrouve pourchassé par tous les chasseurs de têtes de la galaxie, tout en essayant, tant bien que mal, de faire le bien.

Après avoir dû se battre contre Relic et Black Hand en même temps, le justicier galactique décide de se reposer un peu. Direction la Terre donc, pour passer un peu de temps avec son frère, sa belle-sœur et ses neveux à Coast City.

Nous avons ici, le point fort de ces ultimes épisodes de Green Lantern version New52, l’excellent travail de Robert Venditti sur le lien fraternel unissant Hal à Jim. C’est très bien écrit, très bien rendu, très touchant.

Si Hal Jordan voulait se reposer, cela va être totalement loupé. Pas de menace incroyable venue de l’espace, pas d’extraterrestre belliqueux, pas de menace cosmique, juste l’arrivée de Sonar, un terroriste indépendantiste du Modora, un état des de l’est rêvant de son indépendance de façon un peu trop extrême.

Le pauvre Howard fait partie des victimes d’un attentat dans un parc d’attractions. S’il ne meurt pas, il tombe dans le coma, et Hal part littéralement en sucette ! Oubliant que son gant n’est pas des plus fiables !

Comme si cela ne suffisait pas, un certain Parallax décide de venir sur Terre et Hal se découvre des pouvoirs totalement inédits !

On se rend compte qu’il est vraiment dommage que la publication de l’univers des Green Lantern ait été sabré d’un coup aussi soudainement. Surtout si c’est pour nous proposer quelques bribes par la suite. On se retrouve avec des éléments manquants (comme la disparition du Corps des Green Lantern), ou l’absence de fin (comme celle des Red Lantern !).

Bref, ce n’est pas l’arc le plus exceptionnel pour Hal Jordan, mais cela a le mérite de tenir en haleine et de proposer une intrigue intéressant. Il est amusant de voir Hal Jordan opposé à des menaces plus terre-à-terre comme un « simple » terroriste. Un excellent travail sur sa famille et la mise en avant de nouveaux pouvoirs très curieux. Globalement, j’ai fortement apprécié cette période New52 sur Green Lantern, avec ses hauts (l’intrigue avec les Durlaniens et les Khund, Relic…) et ses bas (l’intrigue des Néo-Dieux, l’existence de Simon Baz…).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article