Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Univers #13

TITANS HUNT #4 à 8

Scénario : Dan Abnett Dessin : Paulo Siqueira, Stephen Segovia, Geraldo Borges et Paul Pelletier Couleurs : Hi-Fi

 

Dan Abnett nous plonge, à travers Titans Hunt, aux origines des New Titans et à leur première aventure, qui datent de juin 1964.

Menacés par Mister Twister, Robin, Wonder Girl, Aqualad, Speedy et les autres ont dû aller jusqu’à oublier cette histoire, s’oublier entre eux pour empêcher leur ennemi de pouvoir revenir. Mais avec le temps, le sort d’oubli fait de moins en moins effet, et Mister Twister a pu « re-convoquer » ses ennemis afin, cette fois-ci, d’intégrer notre dimension !

Dick, Donna et les autres vont se « réveiller » peu à peu, retrouvant leurs souvenirs. Le retour de Mister Twister semble marquer le retour de l’équipe ! Mais cette réunion de famille ne finira-t-il pas de façon funeste ? N’est-il pas trop tard ?

Je dois bien avouer avoir lutter pour me forcer à lire ces cinq épisodes. Il faut dire que c’est long à démarrer, compliqué et puis les Teen Titans n’est pas le groupe le plus publié par Urban Comics. Du coup, pour les néophytes, c’est un peu compliqué.

Mais si cela reste assez indigeste et compliqué, il faut bien avouer que j’ai fini par me laisser prendre dans l’intrigue. Elle est plutôt bien menée, bien écrite (Dan Abnett oblige), mais le manque de background ne me permet pas de m’attacher. Soit je ne connais pas assez les personnages, voire pas du tout, soit je ne les aime pas (Nightwing, Donna Troy).

Bref, une seconde partie d’intrigue qui lance un peu la machine, mais je me demande encore pourquoi cette publication par Urban Comics.

GREEN ARROW #52

Scénario : Benjamin Percy Dessin : Szymon Kudranski Couleurs : Gabe Eltaeb

 

En voulant mettre la main sur le Docteur Miracle, pour endiguer l’épidémie de Lukos, Green Arrow a fini par se faire tuer par Deathstroke ! La lame étant recouverte du sang du dit Docteur Miracle, non seulement Green Arrow est toujours vivant, mais en plus le voilà guérit de son infection au Lukos !

Pas le temps de se réjouir, Deathstroke est en route pour livrer sa cible, celui-là même dont Green Arrow et sa sœur Emiko ont besoin pour sauver Seattle.

Bref, un final quelque peu bancal, c’est assez dommage. Tout cela se résolve de façon un peu brutale et rapide. Si l’intrigue de base est sympathique, le développement fut quelque peu incertain, comme si le couperet du cinquante-deuxième et ultime épisode tombait net.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article