Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Gotham Academy tome #2 "De Mère en Fille"

Gotham Academy avait été une bonne surprise ! DC Comics nous propose une série différente et amusante, une façon inédite et ludique de découvrir Gotham City à travers son académie tout aussi à part. Malgré quelques petits passages dignes de teen movie, nous découvrions des personnages inédits et attachants, tourmentés et amusants. Avec en premier lieu, l’énigmatique Olive Silverlock et sa chevelure argentée.

Après un premier tome introductif, l’heure est venue d’en apprendre davantage sur cette jeune héroïne tourmentée !

 

Depuis la découverte du journal intime de Millie Jane Cobblepot, les énigmes se multiplient autour d’Olive Silverlock et de la Gotham Academy. Entre les fantômes en cavale, les bâtiments interdits, la sorcellerie et les justiciers masqués, la jeune fille aura besoin de l’aide de tous ses amis pour venir à bout des mystères de l’Académie, et pourquoi pas, de celle d’un nouvel étudiant : Damian Wayne.

(Contient les épisodes #7 à 12, Gotham Academy Endgame #1 et DC Sneek Peak : Gotham Academy)

Avant de rentrer dans le vif du sujet, ce second tome s’ouvre avec un récit lié à Endgame, et le retour du Joker oblige. Nos héroïnes s’amusent alors à se faire peur avec de sombres histoires où le croquemitaine à un visage ou un sourire rappelant celui du Clown du Gotham.

Le second épisode, fait suite directe au premier tome, avec l’arrivée de Damian ! Vu comme cela nous était vendu on pouvait s’attendre à ce qu’il soit un nouvel élève, comme dis en quatrième de couverture, or il ne vient faire de la figuration que le temps d’un épisode et ne sert strictement à rien !

 

L’intrigue principale du tome, « De Mère en Fille » démarre avec le troisième épisode et nous plonge dans une enquête, très personnelle, pour Olive. Cette dernière apprend qui était sa mère, la criminelle incendiaire Calamité et le fardeau qui pèse sous ses épaules. Malgré les faits, maintenant concrets, Olive se refuse toujours à croire que tout cela soit vrai ! Mais pourra-t-elle, encore longtemps, refuser de voir la vérité, alors que Calamité semble refaire parler d’elle d’outre-tombe ?

La pauvre Olive va être, véritablement, tourmentée de toute part ! Entre des amis un peu trop présents et pressants, voir lourds par moment, un professeur Strange des plus bizarres, un nouvel ami pour le moins singulier, une mère semblant revenir l’attirer du côté obscur et une nouvelle élève fille de criminel célèbre, cela ne s’annonce toujours pas de tout repos à la Gotham Academy.

 

Heureusement, Olive pourra compter sur ses amis pour l’aider à surmonter ces nouvelles difficultés, une nouvelle fois riches en rebondissements ! Les personnages sont toujours aussi attachants et amusants, la petite Maps en tête. Personnage d’une grande fraîcheur, explosive, une vraie pile électrique.

 

De nouvelles épreuves, de nouvelles douleurs, mais un chemin qui semble, enfin, s’ouvrir, doucement, sur la communication pour Olive. Tout n’est pas clair, il reste encore quelques zones d’ombre, mais le personnage semble se libérer petit-à-petit aux lecteurs. C’est tant mieux, tant Olive est un personnage fascinant et réussi.

Graphiquement, je suis toujours aussi fan du duo Karl Kerschl et Mingjue Helen Chen. Ce subtil mélange entre comics et mangas. Les personnages sont toujours aussi beaux/choux et l’ambiance toujours aussi géniale. Une narration fluide et rapide, les événements s’enchaînent sur un bon rythme et offrent une agréable lecture.

 

Bref, il est toujours aussi bon de visiter Gotham City sous un autre angle, surtout lorsqu’il est aussi frais et amusant qu’avec Gotham Academy. Nous avons le droit à un ton plus léger, des personnages attachants et moins tragiques. C’est toujours un plaisir de retourner à l’école, surtout celle-là.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article