Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Black Science tome #3 "L'Impossible Odyssée"

Black Science, c’est compliqué pour moi, avec moi. L’intrigue de base, à la Sliders ou à la Code Quantum, est plus qu’intéressante. Malheureusement, cela ne prend pas, je n’arrive pas à me faire embarquer dans ces voyages dans l’oignon. Mais il me suffit de me replonger dans un autre ouvrage de Rick Remender pour me dire que je suis dingue de ce scénariste et pour retenter ma chance une nouvelle fois sur Black Science. C’est ainsi, que lentement mais sûrement, j’arrive à mon troisième tome de la série. Mais ce nouveau volume, personnellement, fera office d’ultime chance…

 

Tandis que les membres de la Ligue Scientifiques Anarchistes poursuivent leur immersion dans les différentes couches inter-dimensionnelles, ils réalisent à quel point leurs actions peuvent être préjudiciables au tissu de la réalité. Conscients de leur responsabilité, ils ne souhaitent plus seulement trouver un moyen de rentrer chez eux, mais jurent de défendre un nouvel idéal : améliorer autant que possible les dimensions qu’ils visitent.

(Contient les épisodes #12 à 16)

Nous pouvions nous en douter, le héros du titre, Grant McKay, celui de « notre » Terre n’est pas mort ! Il aurait été étonnant que Rick Remender se débarrasse de son héros dès le premier tome.

Cette absence a néanmoins été utile. Déjà pour le développement des autres personnages, « écrasés » par l’impact et l’importance de Grant McKay, mais également pour ses enfants, qui ont pu se livrer à une introspection vis-à-vis de lui devant nous, lecteurs.

 

Grant McKay est donc bien vivant, et ce retour arrive à point nommé, alors que son équipe est aux prises avec une version différente de sa Sara, bien décidée à tuer sa Rebecca devant les yeux de ses enfants. Ces événements vont être le début d’un chemin catastrophique visant à ouvrir les yeux de nos explorateurs insouciants !

 

En effet, nos héros vont découvrir, que la planète où ils se trouvent, était également habitée par des versions différentes d’eux-mêmes, voyageurs également et ces voyages ont conduit à leur extermination par une sorte d’inquisition romaine technologique. Grant McKay et les autres découvrent alors, horrifiés, les dangers auxquels leurs voyages peuvent conduire, allant jusqu’à la mort de millions de personnes ! C’est dans un bain de sang que tous vont comprendre, réaliser, décider d’agir autrement, de voir leurs sauts dans l’oignon de manière différente et surtout plus bénéfique.

Comme si ces soucis et ces drames ne suffisait pas, voilà que de surprenantes révélations sur Rebecca sont faites et l’on découvre que la douce amante cache en fait des intentions bien cachées, dangereuses et à des lieux des nouvelles intentions de l’équipe…

 

Une nouvelle fois, les dessins de Matteo Scalera sont époustouflants, prenants. Les décors, les costumes, les design, l’empreinte graphique sont à tomber. On est littéralement emporté dans l’intrigue, dans les différents paysages que l’on nous propose. Par contre, le côté « humain » est toujours un peu compliqué, ce n’est pas très réaliste, un peu trop sur la caricature.

Bref, le petit déclic a enfin eu lieu ! L’intrigue prend forme et devient plutôt intéressante et surtout prenante. Enfin je suis embarqué par ce que me propose, ici, Rick Remender. Un aspect dramatique rentre en jeu et l’on sent que les choses ne sont pas prêtes de s’améliorer

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article