Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Avengers par Kurt Busiek et George Pérez tome #2

Le premier tome des Avengers par Kurt Busiek et George Pérez avait été une bonne lecture sans plus. Nous y avions le droit surtout, à un excellent travail sur les personnages, avec pas mal de profondeur, et les fantastiques dessins, d’une grande richesse, de George Pérez. Cependant, la lecture ne me donna pas envie de me jeter immédiatement sur le second pavé. De bonnes intrigues, de bons dessins, mais l’impression de ne pas avoir tous les éléments et un côté un « cheep » un peu trop prononcé par moment.

Mais bon, le temps est venu de découvrir la suite de ce run !

 

Ultron, le redoutable robot créé par Hank Pym, s’apprête à attaquer une nouvelle fois la Terre. Seuls les Avengers sont en mesure de l’arrêter. Mais il n’est pas l’unique ennemi que l’équipe va devoir affronter puisque le Comte Nefaria est lui aussi de retour.

Ce second album propose la suite de la prestation de Kurt Busiek et George Pérez sur la série Avengers. Trois épisodes de Thunderbolts, écrits par Fabian Nicieza et illustrés par Mark Bagley, complètent le sommaire.

(Contient les épisodes # 19 à 34 d’Avengers et #42 à 44 de Thunderbolts)

Ce second tome des Avengers de Busiek et Pérez, un poil plus volumineux, est d’une très grande richesse. Beaucoup d’intrigues nous sont, en effet, proposées.

 

Un combat titanesque contre un Ultron ayant réduit en miettes un pauvre petit pays d’Europe de l’Est, le Slorénie ! On voit, clairement, où Josh Whedon est allé chercher l’inspiration pour le film Avengers II, avec Ultron, justement, en grand méchant, avec l’excellent James Spader. L’occasion pour le scénariste de ramener sur le devant de la scène, le créateur du robot, Hank Pym, avec son lot de problèmes et sa charmante Janet !

 

Mais cette saga Ultron Unlimited est loin d’être la seule saga, et en termes de « taille », encore plus loin de la principale !

Nos héros affrontent également une horde d’avatars d’êtres mystiques, dans la droite lignée de Cain Marko, le Fléau. Tous aussi puissants que lui !

Les Avengers vont également se rendre dans le pays natal de Silver Claw pour l’aider à sauver sa mère, la déesse Peliali des griffes du terrifiant sorcier Kulan Gath.

Mais la plus grosse menace pour nos Avengers, la plus grosse intrigue de ce gros pavé marque le retour du puissant Comte Nefaria ! Dans un petit crossover rassemblant les Avengers et les Thunderbolts d’Hawkeye. Le dément est de retour, embarquant avec lui Wonder Man et Atlas ! Les Avengers et les Thunderbolts ne devant leur salut qu’à l’intervention de leur ennemi, Madame Masque !

 

Encore une fois, Kurt Busiek nous propose des intrigues intéressantes, passionnantes même pour certaines, mais encore une fois, par moment, j’ai l’impression d’être largué, de ne pas avoir tous les éléments. Beaucoup de références à des épisodes antérieures, à d’autres séries contemporaines à celle-ci. La palme allant, sans aucun doute, aux quelques épisodes de Thunderbolts, où je ne connais même pas tous les personnages et où j’ai le droit à des éléments d’intrigue, propres à la série dont je ne comprends rien.

 

Mais plus que les intrigues, c’est véritablement le travail sur les personnages qui passionne, qui me passionne. L’équipe brasse, en seulement deux tomes pas mal de personnages. Le départ de Captain America, l’arrivée et le départ de Justice et Firestar, le passage éclair de Miss Hulk, le retour d’Hank Pym et Janet, la présence, quasi imposée, de Triathlon

Plus que des simples protagonistes, Kurt Busiek effectue un véritable travail de fond sur nos personnages. Les doutes de Captain qui le conduisent à quitter l’équipe, la colère de Thor qui conduit au même chemin, la recherche d’identité de Vision qui le pousse à s’en prendre à Wonder Man par jalousie, se rendant compte de l’aspect « fausse » de sa vie, que rien n’est vraiment à lui. Avec la pauvre Wanda au milieu de tout cela ! Une nouvelle histoire d’amour avec Simon, tout en ayant toujours des sentiments pour la Vision ! Ce dernier persuadé, du coup, d’être tombé amoureux de Wanda juste parce que c’est ce qui devait arriver inévitablement à Simon !

Graphiquement, que dire de plus ? Le travail de George Pérez est absolument magnifique ! Une incroyable richesse dans les détails, un travail de titan sur chaque personnage, et quel génie pour réussir à en faire apparaître autant ! Des actions vivantes, des personnages expressifs, et toujours un esthétisme de dingue pour tous ces personnages. Encore une fois, Wanda en tête, si exquise dans sa tenue rappelant ses origines bohémiennes, tellement belle et fascinante !

 

Bref, ce second tome d’Avengers par Kurt Busiek et George Pérez, s’il demeure toujours, par moment, difficile d’accès de par ses références, proposes de nombreuses intrigues toutes plus passionnantes les unes que les autres, et surtout un excellent travail sur les personnages.

Si je devais avoir un bémol, c’est l’intrigue de la Triune. Ce n’est pas vraiment un reproche sur le travail du scénariste, bien au contraire. Cette intrigue religieuse et politique où une secte cherche à décrédibiliser les Avengers est très intéressante et bien construite. C’est surtout une menace inédite et innovante. Mais on la voit trop peu, et surtout je n’aurais pas la fin ! Ou je ne sais où surtout !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article