Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #280 : Terminator Genisys

Terminator c’est une œuvre culte, un monument du cinéma, une licence que les geeks adorent et que propose un background peut-être aussi puissant que ce que l’on nous propose au cinéma. Forcément, un univers aussi riche pousse à la surenchère et à l’appât du gain. C’est ainsi, alors que la franchise est rachetée en 2011 par Annapurna Pictures, que l’on se retrouve avec un nouveau film, Terminator Genisys ! Toujours avec Arnold Schwarzenegger mais sans Linda Hamilton !

J’ai mis beaucoup de temps à me lancer dans le film, le troisième volet ayant eu raison de ma raison justement. Si Terminator Renaissance avait été plutôt sympa, cette guéguerre entre ce dernier Genesys ne m’inspirait peu, et l’idée d’une suite/reboot encore moins. Et puis les critiques de mes proches, en générales, n’ont rien fait pour me redonner confiance.

Nous sommes en 2029, John Connor (Jason Clarke), chef de la résistance humaine, mène une guerre effroyable contre Skynet, une I.A. responsable du jugement dernier, le 29 août 1997 ! Une offensive nucléaire ayant ravagé le monde et tué plusieurs milliards d’humains ! Les survivants, derrière John Connor doivent se battre contre des machines, quasiment indestructibles et totalement implacables.

Le futur est guère réjouissant, et John apprend que Skynet veut attaquer les rebelles sur deux fronts, le présent mais aussi le passé ! Il tient en effet à envoyer un Terminator dans le passé pour tuer la mère de John, Sarah Connor (Emilia Clarke) ! Alors que la guerre est en passe d’être gagnée, John envoi son plus fidèle lieutenant, Kyle Reese (Jai Courtney), dans le passé également, pour protéger sa mère !

Mais en arrivant en 1984, Kyle trouve un passé totalement différent que celui raconté par John ! Là où il devait trouver une Sarah Connor ne connaissant rien à son futur et totalement incapable de se défendre, il découvre une Sarah Connor tuant un T-800 et un T-1000 à l’aide de son propre Teminator, veillant sur elle depuis son enfance !

Comment se fait-il qu’un Terminator protège Sarah depuis le début des années 70, alors que ce voyage dans le temps est censé être le premier du genre pour Skynet et la résistance ?

Le passé a été changé, le futur également, mais la menace Skynet est toujours présente et pesante sur le futur. Si le Jugement Dernier de 1997 n’est plus au programme, un autre danger se profile en 2017 ! Sarah, Kyle et Papy (le Terminator de Sarah) vont devoir se rendre à cette date pour éliminer une bonne fois pour toute Skynet ! Mais comment faire alors que Kyle tombe amoureux de Sarah, que cette dernière refuse d’accepter son destin, et que leur fils vient s’opposer à eux ?

J'ai vu! #280 : Terminator Genisys

Le film propose des effets spéciaux à couper le souffle. (Hormis pour le Arnold Schwarzenegger en images de synthèse…) Un peu comme pour chaque opus j’ai envie de dire. De l’action à gogo non-stop ! Cela explose de partout, une avalanche de balles, des courses poursuites, des combats à couper le souffle. Une nouvelle fois Terminator nous en met plein la vue. Le réalisateur glissant, également un maximum de références savoureuses aux autres films de la saga et s’évertue à faire en sorte de ne rien négliger pour la continuité.

Pour ce qui est du casting, par contre, on repassera. John Connor n’a aucun charismes, Kyle Reese n’a aucune crédibilité et ne parlons pas de Sarah ConnorEmilia Clarke n’a pas le charisme et la prestance de Linda Hamilton ! Sarah Connor c’est Linda Hamilton, point bar. Alors oui, Emilia Clarke est très jolie mais à aucun moment elle n’arrive à s’emparer du rôle. Heureusement, il y a Arnold Schwarzenegger, qui nous propose un T-800/Papy exquis, savoureux et hilarant. Des répliques culte et qui font mouches. L’acteur est excellent et montre qu’il apprécie son personnage. Dommage que l’accent soit trop mis sur ces pâles copies de Sarah et Kyle et moins sur Papy

Je trouve néanmoins mauvaise et dommage l’approche prise par ce film. On se retrouve avec un retour à la case départ où l’on utilise un prétexte bidon et compliqué pour nous proposer un développement différent avec les mêmes personnages. Si le plaisir de retrouver l’univers de Terminator est là, avec la faune et la flore qu’on s’attend à retrouver, il manque une crédibilité au film et surtout un réel intérêt. Les voyages temporels sont trop présents et nuisent également au film.

Bref, ce n’est pas un mauvais film, malgré de mauvais acteurs, mais je ne vois pas l’intérêt de repartir à zéro et de vouloir tout changer en compliquant tout. Si on peut comprendre certains impératifs de par la présence de Schwarzenegger, il est dommage d’avoir voulu se compliquer la vie de la sorte. En changeant la temporalité de Terminator, est-ce qu’on ne change pas Terminator ? Terminator est toujours Terminator sans Jugement Dernier ? Sans Skynet ? Terminator n’est-ce pas les efforts de pauvres humains face à l’inéluctabilité des choses ? On sent le studio qui a voulu se faire de l’argent sur le dos d’une franchise rentable. Vivement le retour de la franchise dans les mains de son papa Cameron et qu’il rectifie tout cela.

J'ai vu! #280 : Terminator Genisys

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nicolas 09/05/2017 09:04

Je suis un grand fan d’Arnold Schwarzenegger et je n’ai pas manqué l’occasion de regarder ce film. Il se glisse parfaitement dans son personnage et c’est toujours un plaisir de le voir dans un long-métrage.