Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Injustice tome #7 "Année 4, première partie"

La troisième année d’Injustice aura été, plutôt, un bon cru. Cela grâce à deux tomes assez plaisants à lire. J’apprécie plus facilement les volumes où Superman, cet saleté de tyran, s’en prend plein la tronche, que ceux où il étend encore davantage sa mainmise de despote sur le monde. Mais bon au final, ce sont Batman ET Superman qui se sont fait rouler dans la farine, manipulés pour un John Constantine pour protéger la prunelle de ses yeux.

J’espère que cette quatrième année s’annonce tout aussi sympathique à lire et à suivre.

 

Les membres du groupe d’insurgés mené par Batman contre Superman entament leur quatrième année de résistance. Une rébellion à laquelle se rallient Zeus et son armée d’Amazones. Prise entre deux feux, Wonder Woman choisira-t-elle de s’opposer aux siens ? Comment le Chevalier Noir parviendra-t-il à tirer profit de cette intrusion divine ?

(Contient les épisodes d’Injustice : Gods Among Us Year Four #1 à 7)

Les événements avec John Constantine ont mis un petit coup d’arrêt à la rébellion des insurgés de Batman. Malgré une courte alliance, les choses restent les mêmes, Superman et Batman ne pourront jamais effacer les nombreux drames qu’il y a eu entre eux. Malgré l’absence de Batman, Superman demande à la Ligue de Justice de ratisser la Terre de long en large pour le retrouver. De son côté, le coup de mou de Batman met à mal la cohésion de son, petit, très petit, groupe.

Catwoman veut se faire la malle, Oracle prépare quelque chose en douce avec Lex Luthor, et Renée Montoya, ne se remettant pas de la mort d’Huntress et décide de se gaver de petites pilules vertes pour aller affronter Superman d’homme à homme ! Enfin de femme à homme.

 

Nouvel épisode dramatique qui se déroule sous nos yeux, et on en vient à se demander comment les super-héros, qui entourent Superman et Batman, peuvent laisser faire cela ! Toujours est-il qu’il semblerait que cette mort soit celle de trop et que les deux anciens amis se décident à en finir avec cette guerre sordide et meurtrière !

Mais il reste des personnages, des groupes, des dieux qui ne sont pas encore apparus dans cette guerre ! C’est notamment le cas des dieux de l’Olympe, Zeus en tête ! Voilà une nouvelle qui va remettre en selle Batman et ses alliées.

Habillement manipulé par un dieu, Zeus décide d’ordonner à Superman de se retirer du Hall de Justice et de cesser immédiatement de se prendre pour un dieu. Si c’est déjà un coup dur pour Superman et les siens, c’est mal connaître Batman ! Non seulement le Chevalier Noir va montrer à Superman que la guerre est loin d’être finie, mais surtout il va réussir le tour de force de forcer Superman et Wonder Woman à se battre dans un duel à mort ! La situation de Superman a rarement semblé aussi compliquée !

 

Quel pied d’assister à ce combat ! D’autant que les deux partenaires y vont franchement, et ne retiennent par leurs coups. C’est là que l’on se rend compte de la réussite d’un titre, lorsque le lecteur prend parti et jubile de la réussite ou de l’échec des uns et des autres. Si je suis plus du côté de Batman, je suis surtout complètement contre Superman, et je prends un vrai plaisir à chaque coup qu’il reçoit mais aussi à chaque coup qu’il inflige à sa chère Wonder Woman. Quelle jouissance dans ce combat !

C’est tout aussi agréable de découvrir les dieux de l’Olympe et leurs différents designs. Et si jusqu’à maintenant nous n’avons eu le droit qu’à quelques aperçus puisque les dieux sont pour le moment plutôt en retrait, il me semble que les choses vont dégénérer dans le prochain tome. Le cliff de fin et ce qui arrive à Shazam laissent présager qui va rentrer dans la danse…

 

Graphiquement, ce n’est toujours pas folichon, folichon. Le mélange des styles ne fonctionne toujours pas. Bien au contraire ! Des dessinateurs ne sachant qu’il faut remplir les cases avec des décors ou des détails. D’autres qui devraient s’abstenir de faire des visages. Ce qui est amusant avec Bruno Redondo et Mike S. Miller, les deux artistes majeurs de ce septième tome, c’est que le point faible de l’un et généralement le point fort de l’autre.

 

Bref, un excellent tome. Superman continu de s’en prendre plein la tronche et c’est juste grisant ! Le summum étant sans nul doute ce combat entre le tyran et Wonder Woman. Cette incursion des dieux de la mythologie grecque est une vraie bouffée de fraicheur pour le titre et apporte son lot de personnages charismatiques, emblématiques et intéressants. Première fois, en sept tomes, que j’attends avec autant d’impatience le suivant !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article