Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #273 : Blindspot saison #1

Blindspot est une série que j’attendais avec grande impatience lorsque sa diffusion a été confirmé par TF1 pour milieu septembre 2016. Une intrigue originale, mystérieuse et suffisamment alléchante pour tenir en haleine, la présence de la sublime Jaimie Alexander au casting et un bouche-à-oreille plus qu’intéressant.

C’est donc bien installé sur mon fauteuil que je me suis embarqué dans cette aventure.

En plein milieu de Times Square, un sac y est déposé dans l’indifférence générale. Arrive alors le FBI ! Le sac est ouvert, et une femme complètement nue et recouverte de tatouage en sort ! (Seule scène que j’ai loupée ! Vous y croyez ça ?) Elle ne sait pas d’où elle vient. Elle ne sait pas qui elle est ! Seule info, le nom de Kurt Waller (Sullivan Stapleton) tatoué dans son dos, lui-même agent du FBI.

Aux mains de l’agence, Jane Doe (Jaime Alexander) découvre que ses tatouages sont des indices permettant de résoudre des crimes ! Toutes sortes de crimes et même d’en prévenir certains ! Comme avec la première enquête, où, à partir d’un tatouage d’une inscription en mandarin, l’équipe de Weller arrête un certain Chow, ambitionnant de faire sauter la statue de la liberté ! Weller manque de se faire tuer mais il est sauvé par Jane, qui semble avoir une connaissance du combat à mains nues et des armes sans commune mesure.

Une unité, dirigée par Weller, et dans laquelle se trouve Jane Doe, se met en place, avec pour missions de déchiffrer les tatouages et empêcher les crimes s’y rapportant, mais également de découvrir qui est Jane !

L’une comme l’autre, ces deux missions ne sont pas appréciées par l’équipe de Weller. Edgar Read (Rob Brown) et Tasha Zapata (Audrey Esparza) ont du mal avec le procédé, l’idée. Ils se demandent, si ce n’est pas le fait d’enquêter qui provoque, qui déclenche le début des dits crimes. Pourtant les tatouages semblent toujours avoir raison, toujours mener sur des affaires toujours plus sinistres. Heureusement qu’il y a l’excellente et amusante Patterson Leung (Ashley Johnson) pour déchiffrer les tatouages et apporter de la fraicheur au milieu de cette ambiance lourde.

J'ai vu! #273 : Blindspot saison #1

L’équipe de Kurt a également du mal avec Jane tout court. Ils la trouvent dangereuse. Très vite, on pense que son identité est celle de Taylor Shaw, une amie d’enfance très chère à Kurt, soi-disant assassinée pas le père de ce dernier ! Un lien très fort s’installe entre lui et Jane, à tel point que tous pensent que son jugement est altéré ! Qu’il ne voie pas les choses louches et bizarres se déroulant autour ou à cause de Jane.

Mais le passé de Jane refait surface ! Et une question se pose ! Nous a-t-on dit que Jane, ou celle qu’elle était vraiment une gentille ?...

Bref, une série prenante, addictive ! Une double entrée excellente, avec de très bonnes intrigues/enquêtes et un fil rouge sur le passé de Jane qui tient en haleine du début à la fin, sans le moindre temps mort, sans baisse de rythme, sans coup de mou en milieu de saison. Une saison qui m’a plu de début à la fin, m’a passionné, m’a embarqué comme rarement depuis longtemps. Vivement la saison 2 !

J'ai vu! #273 : Blindspot saison #1

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article