Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #270 : Les Bronzés font du ski

Les plus grands succès du cinéma français, enfin beaucoup d’entre eux, sont issus de la comédie. Nous y trouvons les films de Louis de Funès en tête et Bourvil, comme la Grande Vadrouille et tant d’autres. On y trouve aussi, et surtout, les Bronzés et les Bronzés font du Ski. Les deux petites pépites de la troupe du Splendid ! Un plaisir non dissimulé, une joie sans fin d’y replonger le plus régulièrement possible.

Le deuxième opus, au ski, est de loin mon préféré (on ne parle surtout pas du troisième opus, véritablement affligeant), peut-être parce que cela me rappelle ma région, peut-être parce que je suis plus montagne enneigée que plage ensoleillée. Nous sommes en 1979, et tous les amis du premier opus se retrouvent à Val-d’Isère pour des vacances, encore une fois, mémorables !

Jérôme (Christian Clavier), Gigi (Marie-Anne Chazel) et Popeye (Thierry Lhermitte) travaillent sur place. Jérôme, médecin, et Gigi, serveuse dans une crêperie (où on ne sert pas de crêpe au sucre !!) sont en couple, et Popeye, lui, travaille dans une boutique de matériel de ski, tenu par son ex et son nouveau don juan, faisant croire qu’il s’agit de son cousin. De tout façon, il expliquera. Mais, surprenant de retrouver Popeye ainsi, humilié, il ment en racontant qu’il possède sa propre boutique, alors qu’il n’est que l’employé de sa femme et son nouvel amant.

Ils sont rejoints par Nathalie (Josiane Balasko) et Bernard (Gérard Jugnot) « nouveaux riches » possédant un appartement à temps partagé, et par Jean-Claude (Michel Blanc), éternel célibataire en manque, nul en drague et en séduction, persuadé qu’il a sa chance avec n’importe quelle femme qu’il croise. Enfin, Christiane (Dominique Lavanant) débarque avec un très vieux monsieur, marié qui plus est, Marius (Maurice Chevit).

De situations ubuesques en crises de rire, de pétages de plomb en dialogues savoureux, de plans dragues foireux en courses de skis foirées, d’engueulades démentes en fous-rires joyeux, notre petite bande ne nous laisse pas une seconde de répit ! On se marre du début à la fin. J’ai beau avoir vu le film encore et encore, je plonge à chaque fois et me laisse emporter.

J'ai vu! #270 : Les Bronzés font du ski

Cours de ski farfelus avec des litres de vin chaud, une fondue très filante, nous avons le droit à notre lot de scènes drôles et amusantes. Il n’y a d’ailleurs que cela. Mais le summum du film reste, et de loin, la séance de dégustations de produits locaux dans une ferme de haute montagne avec ses deux paysans ! Tout d’abord des tartines de foune (fromage fort macéré dans du gras, de la couennes et de l’alcool de bois pendant deux ou trois saisons) puis un petit verre de liqueur d’échalote, relevée au jus d’ail, « parce que l’échalote tout seul, ça s’rait trop fade ». Une scène où je me p… dessus à chaque fois, elle est juste énorme, culte, intemporelle !

Bref, les Bronzés font du Ski est une suite plus que réussie, même si Michel Blanc n’y croyait pas au départ. Une suite de scènes drôles et hilarantes, mettant en scène un groupe d’amis pas toujours tendres les uns avec les autres et où toutes les situations sont bonnes pour nous faire rire. Les Bronzés, de manière générale, est une saga culte et intemporelle qu’il faut avoir vu au moins une fois, deux fois, dix fois. Rire autant est tellement bon.

J'ai vu! #270 : Les Bronzés font du ski

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article