Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Vampirella tome #1 "La Couronne de Vers"

En me lançant dans l’aventure Vampirella, je ne sais absolument pas où je mettais les pieds. C’est une vampire, elle est diablement sexy et surtout elle porte une tenue plus ridicule qu’excitante, pour peu qu’on ait plus de quinze ans. (Cela dit, cette tenue peut devenir beaucoup plus intéressante sur votre femme, je dis cela, je ne dis rien). Hormis cela, je ne sais rien du personnage, de son passé, de ses histoires, c’est donc une découverte totale.

 

Vampirella est de retour et elle représente le dernier rempart qui nous protège des vampires. Dans un tourbillon d’intrigues et de violence, elle explore des horizons inconnus à la poursuite de son ennemi, Vlad Dracula. Mais une menace encore plus terrible que les créatures de la nuit guette… et même Dracula a des raisons de la redouter !

Découvrez la nouvelle série Vampirella, signée Eric Trautmann (Superman), Wagner Reis, Fabiano Neves (Marvel Zombies) et Walter Geovani.

(Contient les épisodes #1à 7)

Premier bon point, le bon travail de Panini pour permettre aux nouveaux lecteurs, comme moi, de plonger dans ce nouvel univers, et de découvrir ce nouveau personnage. Et c’est avec plaisir que je découvre l’univers graphique du titre. Si ce n’est pas exceptionnel (la faute à pas mal d’approximations sur les visages, dommage quand on voit la richesse des détails et l’aspect oppressant de l’ambiance générale), je dois bien reconnaître que j’apprécie de voir Vampirella porter des vêtements et nous pas ce petit bout de tissu ridicule. Quelle classe, quelle prestance et quel charisme. Lorsque Vampirella est sur une page, elle capte le regard et l’attention.

 

On retrouve, donc, cette Vampirella, vampire chasseuse de vampires, à arpenter les ruelles sombres de Seattle à la recherche de nouvelles proies à occire avec son pieu, de l’eau bénite, ou tout simplement à mordre ! Une bagarre contre deux flics assoiffés de sang va conduire Vampirella dans une boîte de nuit des plus singulières. Pensant tomber sur un nouveau « nid » de vampires, Vampirella va rencontrer Le Fanu, une vampire différente des autres, servant une force ancienne, très ancienne, mystérieuse et très puissante.

 

L’être que sert Le Fanu est tellement puissant qu’il fait même peur à Dracula, l’ennemi juré de Vampirella. A tel point qu’il est prêt à faire une trêve avec cette dernière pour s’y opposer !

Accompagnée, d’une jeune humaine qui a bien du mal à croire que tout cela est réel et non le fruit d’un shoot de méthamphétamine, Vampirella est bien décidée à mettre fin à ces deux menaces d’un coup. Mais pour cela, elle va devoir s’affronter elle-même, et subir la vision de cette ridicule tenue qu’elle portait jadis, et résister à la tentation que cet ennemi mystérieux lui propose…

 

Eric Trautmann nous propose une bonne intrigue, on rentre facilement dedans, on accroche vite avec Vampirella et la menace est crédible, intéressante et puissante. L’univers graphique proposé par Wagner Reis permet de bien s’immerger dedans. Dommage que les dessins de Walter Geovani, sur le dernier chapitre, dénote tellement. Si cela reste joli, on est dans une approche ou le côté sexy prévaut sur l’aspect horreur installé par Reis.

Le personnage est intéressant, et surtout captivant. On s’intéresse à son histoire, à ce qu’elle vit, ce qu’elle ressent. J’ai toujours aimé les séries centrées sur des femmes fortes et charismatiques, gardant une petite fragilité en elles. Eric Trautmann prenant le temps de travailler son personnage tout en offrant une excellente intrigue, bien rythmée.

 

Bref, une première approche plus que convaincante ! Ce premier tome de Vampirella nous propose une excellente intrigue, plutôt classique. Surtout Vampirella est un personnage vraiment très intéressant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article