Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #261 : Sept Vies

Will Smith est un acteur que j’adore, j’aime ses films, j’aime sa tronche, j’aime ce mec. Je pense, j’en suis presque sûr, qu’il est l’un des acteurs marquants, représentatifs de ma génération. Partant de la série du Prince de Bel-Air au gros blockbusters comme Men In Black, Independance Day ou encore Ali, en passant par des films plus anonymes comme la Légende de Bagger Vance aux chansons Miami ou Gettin’ Jiggy Wit It, Will Smith touche à tout et, surtout, réussi à chaque fois, que l’on aime ou pas. Personnellement ce n’est pas le Will Smith des films d’action que j’aime mais celui des films plus dramatiques, plus touchants, plus émotionnels.

Sept Vies est l’un de ces films. Sorti en tout début d’année 2009, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en me rendant au cinéma.

Nous découvrons Tim Thomas (Will Smith) se faisant appeler Ben Thomas, un homme au visage grave, triste, un homme qui parle peu et qui semble avoir fait le vide autour de lui, hormis un ancien camarade de jeunesse, médecin et qui semble partager un lourd secret avec Tim. Même Ben (Michael Ealy), le frère de Tim semble avoir beaucoup de mal à garder le contact avec son frère. Agent administratif de haut niveau, il cherche à savoir si Tim n’aurait pas trouvé son badge et ses papiers, mais Tim se contente de lui répondre qu’il se souvient juste de ce qu’il lui a donné et si ce dernier s’en souvient avant de raccrocher !

Avec le badge de son frère et en prenant son identité, Tim cherche à rencontrer des gens, des personnes en difficultés, que cela soit d’ordre financier ou des problèmes de santé. Le don d’un rein, d’une partie d’intestin, de la moelle osseuse, une maison… et bien plus, beaucoup, beaucoup plus…

A travers des bribes de flashbacks, on comprend que Tim a vécu un drame il y a quelques années, un drame épouvantable dont peu de personnes peuvent se relever. C’est suite à ce drame que Tim s’est éloigné de tout le monde et a entreprit de changer la vie de sept personnes.

La voie choisie par Tim le mène sur un chemin sur lequel il ne semble pas vouloir/pouvoir dévier. Pourtant, sa route va croiser celle de la sublime Emily Posa (la sublime, la ravissante Rosario Dawson). Une femme condamnée et pourtant battante, absolument pas résignée, une femme qui pourrait changer la vie de Tim ! A moins qu’il ne préfère changer la sienne…

J'ai vu! #261 : Sept Vies

Sept Vies est un film émotionnellement très fort, avec un Will Smith vraiment poignant. Tout au long du film, alors que les événements se mettent en ordre, on comprend petit à petit où le réalisateur, Gabriele Muccino, veut nous mener, et alors que l’histoire devient belle, émouvante, jolie, on redoute le moment où tout va basculer, on tremble en espérant qu’un autre chemin soi prit !

Je ne sais pas si des personnes comme Tim Thomas existent de par le monde, mais je l’espère ! Quand on voit comme le monde évolue, on se dit que de telles, belles personnes, ne pourraient être qu’un atout pour le monde, pour l’Homme. La fin de Sept Vies est violente, poignante, bouleversante, belle tout simplement.

Bref, Sept Vies n’est peut-être pas un film exceptionnel, mais c’est un beau film tout simplement. Et parfois, cela fait tout simplement du bien…

J'ai vu! #261 : Sept Vies

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article