Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Univers Hors-Série #1

JUSTICE LEAGUE UNIVERS HORS SERIE #1

(Scénario : Keith Giffen et Jean-Marc DeMatteis Dessin : Kevin Maguire Couleur : David Baron)

 

Ce premier hors-série du kiosque Justice League Univers nous propose les épisodes #4 à 9 du titre JLA : Classified. Les premiers épisodes ayant été publié dans le Justice League Saga Hors-Série #2.

Maxwell Lord, qui cherche à retrouver sa splendeur qu’il avait lorsqu’il était le mécène de la Justice League. C’est ainsi qu’il crée les Super-Copains ! (Le temps passe mais j’ai toujours beaucoup de mal avec ce nom ridicule). Booster Gold, Blue Beetle, Ralph et Sue Dibny, le robot L-Ron, Fire et Mary Marvel, tels sont les membres de cette équipe tellement atypique !

Sue, qui semble exaspérée et énervée (ne lui dites surtout pas félicitation pour sa grossesse qui n’est pas une vraie grossesse !) découvre que leur nouveau voisin est un ancien criminel, mais tout le monde s’en fout ! Fire et Mary Marvel prépare leur emménagement ensemble, Blue Beetle désespère d’être le seul être censé dans l’équipe (espérant désespérément que Power Girl accepte de les rejoindre) Booster enchaîne les conn… et provoque les rires de tout le monde avec sa relation avec Gladys, une vieille femme en fin de vie mais très riche.

D’ailleurs, le lecteur s’en fiche aussi complètement. Ce qui importe, c’est l’associé de ce super vilain repenti, puisqu’il s’agit de Guy Gardner ! Les retrouvailles vont être explosives, et la pauvre Sue voit sa soupape de pression frôler l’explosion !

Au programme, cette équipe improbable va subir, une nouvelle fois, les bêtises de Booster Gold et se retrouver en Enfer, dans un enfer pour y vivre des aventures délirantes (ils vont devenir des cuistots d’un fast food) et émouvantes (les retrouvailles de Guy et Fire avec Ice !).

Concrètement, l’intrigue, avec une telle série, ce n’est qu’un prétexte, un outil. Le véritable attrait du titre c’est le travail sur les personnages. Des personnages habitués aux seconds, troisièmes rôles qui se retrouvent propulsés têtes d’affiche tout en restant tels qu’ils sont. Un peu comme si vous comportiez de la même façon chez vous lorsque vous être entre amis et sur un plateau de télé devant des millions de gens, par exemple. Des loosers, des caractériels, des has-been, des sanguins, et pourtant des personnages qu’on adore, auxquels on s’attache, qui nous font rire.

Pas de fausse note, aucun personnage inutile, ils apportent tous quelque chose, même si ma préférence va vers Béatriz (tellement impulsive), Sue (un vrai pitbull) ou le duo Booster/Blue Beetle qui fait penser à celui des deux petits vieux dans le Muppet Show. Mais, ils sont tous géniaux.

Graphiquement, les dessins de Kevin Maguire retransmettent à merveille tout l’aspect comique de l’intrigue, des situations, principalement à travers le travail sur les visages.

Bref, si l’intrigue est quelconque, du moins gadget, rien que le fait de suivre ces personnages barrés justifie cette lecture, surtout à ce prix là.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article