Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Batman Univers Hors-Série #3

WE ARE ROBIN #1 à 6

(Scénario : Lee Bermejo Dessin : Rob Haynes, Jorge Corona, Khary Randolph, James Harvey et Carmine Di Giandomenica Couleur : Patricia Mulvihill, Emilio Lopez, James Harvey, Alex Jaffe, Christine Duarte Peter et Allen Passalaqua)

 

Je dois bien avouer que je n’étais pas vraiment emballé à l’idée de lire ce Batman Univers Hors-Série, reprenant les six premiers épisodes de la série We Are Robin, de Lee Bermejo. Tout simplement parce qu’il n’y a qu’un Robin, Damian Wayne. Ensuite, je ne suis pas spécialement fan des différents Robin que l’on ait

eu, hormis Damian.

Mais vu que Robin War, que l’on va suivre dans beaucoup de titres du Batverse prend sa source et son essence dans ce titre, il a bien fallu se lancer.

Les habitants de Gotham, et principalement les jeunes sont bien décidés à participer à la protection de leur ville. Batman n’étant plus là, et le Bat-Robot-Lapin n’ayant pas le même impact sur les criminels, une vague de crime balaie la ville. Beaucoup de jeunes se rassemblent alors derrière les couleurs emblématiques de Robin sous le collectif du nom « Nous sommes Robin », « We are Robin » !

Parmi ces jeunes, on trouve des personnages de tous les âges, de tous les milieux, mais tous unis par les mêmes valeurs, et par le même personnage mystérieux (le lecteur devine quand même assez rapidement de qui il s’agit) se faisant appeler le Nid !

S’ils sont tous habités de bonnes attentions, ils n’ont pas l’entraînement d’un Robin, ce sont des têtes brûlées qui risque la mort à tout instant. C’est d’ailleurs ce qui arrive très vite. Et rapidement, les autorités de Gotham décident de stopper ce mouvement dans l’œuf ! Mais ce sont des mesures plus qu’extrêmes qui sont prisent, et l’on comprend alors, que dans l’ombre, comme depuis toujours, un autre collectif a décidé d’agir…

Bref, ce n’est pas mauvais, je dirais même que c’est assez intéressant, surtout avec le retour de ce sinistre groupuscule, mais on ne s’identifie pas aux personnages, on ne ressent rien pour eux, on ne s’y intéresse pas. Forcément, cela freine la lecture et n’incite pas à s’y intéresser plus que cela.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article