Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #250 : Hunger Games "La Révolte" 1ère partie

Il y a fort à parier que le président Snow (Donald Sutherland) ne s’attendait pas à un tel final pour ses soixante-quinzième Hunger Games. Désireux qu’il était de voir Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) se faire mettre en pièce au milieu de nombreux anciens vainqueurs, survivants, des Hunger Games, bien plus dangereux que l’héroïne du District 12. Au final, ces soixante-quinzième Hunger Games se clôturent dans une gigantesque explosion de l’arène des jeux ! Katniss était peut-être la seule à ne pas être au courant de ce que la rébellion préparait pour elle. Dans un chaos incroyable elle est emmenée avec Finnick Odair (Sam Claflin), Beetee Latier (Jeffrey Wright) et Plutarch Heavensbee (Philip Seymour Hoffman). Mais le pauvre Peeta (Josh Hutcherson) était oublié…

Katniss découvre alors à quel point elle est importante, à quel point on compte sur elle et surtout à quel point elle est un symbole. En arrivant au District 13, où elle retrouve sa mère (Paula Malcomson), sa sœur Primrose (Willow Shields) et Gale (Liam Hemsworth) et rencontre surtout, la présidente Alma Coin (Julianne Moore), chef de la rébellion. Cette dernière, sous les conseils de Plutarch, est bien décidée à faire de Katniss le Geai moqueur, symbole de la révolte qui balaie Panem !

Pour ce faire, elle tient à ce que Katniss tourne des spots de propagande afin d’unifier les Districts, sous la houlette de Cressida (Natalie Dormer). Mais Katniss n’est pas tout de suite d’accord pour agir de la sorte, il faudra qu’elle découvre l’horreur que le président Snow a réservé au District 12 pour la convaincre totalement… Tout au long du film, on se demande, quand même, quelles sont les chances des Districts face à la puissance du Capitole. Et n’oublions pas à quel point Snow est retord et machiavélique !

Ce film va d’ailleurs, très vite, prendre la tournure d’une confrontation, par médias et spots interposés entre le président Snow et Katniss. Aux appels à la révolte et à la guerre de Katniss, Coriolanus Snow lui répond avec des appels au calme et à reprendre ses esprits de Peeta ! Un Peeta qui, plus le temps passe, semble de plus en plus affaibli, complètement amaigri, sans force. Katniss va-t-elle avoir le courage de pousser à bout ses convictions au risque de voir Peeta être sacrifié sur l’autel de la guerre ?

Comme on pouvait le sentir, le voir venir, l’intrigue prend un véritable virage ici. Nous assistons au véritable fond d’Hunger Games, avec cette guerre pour la liberté des peuples de Panem face à l’oppression du Capitole et ses habitants qui se prélassent dans l’opulence la plus honteuse. Malheureusement, si ce virage dans l’intrigue devient très intéressant, et on ne peut qu’adorer cette confrontation sans filtre entre Snow et Katniss, une nouvelle fois le rythme du film est d’un ennui mortel. On risque de piquer du nez à chaque instant. C’est long, tellement long et lent. La faute de Lions Gate qui a voulu traire un peu plus la vache à lait et proposer ce dernier opus en deux films… L’argent au détriment de l’intérêt et du spectateur.

J'ai vu! #250 : Hunger Games "La Révolte" 1ère partie

Au niveau du casting, je suis de plus en plus fan de Snow, et le talent de Sutherland n’est plus à démontrer. L’acteur apporte véritablement un plus à cette licence, et heureusement qu’il est là, puisque que du côté de Jennifer Lawrence ce n’est vraiment pas ça. Toujours aucune émotion, aucun partage, aucune empathie. Le pire, c’est que dans le film, elle doit jouer ses émotions pour les spots de propagandes et l’on voit que c’est inné chez elle, elle ne sait pas faire. Pour le nouveau personnage, la présidente Coin, je résumerais cela facilement, je n’ai jamais vu Julianne Moore aussi mauvaise en ayant autant envie de la gifler… Gale s’impose toujours un peu plus, et envoie enfin bouler Katniss, la transformation de Peeta est étonnante et Haymitch (Woody Harrelson) est trop peu présent.

Bref, une intrigue franchement sympa, le personnage de Snow, et Donald Sutherland, qui éclabousse le film, mais un rythme trop lent et une Katniss toujours plus gênante que porteuse… Quel dommage !

J'ai vu! #250 : Hunger Games "La Révolte" 1ère partie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article