Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : La Légende des Jedi tome #2 "La Chute des Sith"

A l’inverse des autres titres Star Wars que j’ai dévoré chez Delcourt, la Légende des Jedi a été plus difficile à rentrer dedans. Déjà les dessins sont vraiment excluant. Puis l’histoire met du temps à démarrer, avec des personnages centraux peu inspirant, peu intéressant. Mais tout cela change et s’emballe avec l’arrivée des Sith !

 

Plusieurs milliers d’années avant la chute de Palpatine, les Seigneurs Sith régnaient sur la galaxie. Dix ans ont passé depuis que deux explorateurs, Jori et Gav Daragon, ont été plongés par accident au beau milieu de la guerre de succession entre les deux rivaux Sith Ludo Kressh et Naga Sadow. Manipulé par ce dernier, Jori Daragon, lorsqu’elle croit s’échapper de sa prison et avertir l’Impératrice Teta de l’imminence d’une attaque Sith contre le système de Koros, donne en réalité à Sadow la position exacte de son ennemie. Ainsi débute la Grande Guerre de l’Hyperespace qui entraîna le déclin de l’Empire Sith

Les événements de cette série se déroulent 4990 ans avant l’Episode IV : un Nouvel Espoir et ouvrent la période de l’Ancienne République.

(Contient Star Wars – Tales of the Jedi : The Golden Age of the Sith #1)

En voulant fuir un monde qui les exclue, un système qui ne veux pas d’eux, Jori et son frère Gav sont tombés sur encore bien pire, mais ne le savent pas encore. En effet, leur fuite les a conduits jusqu’aux mondes des Sith ! En pleine guerre de pouvoir entre Ludo Kressh et Naga Sadow ! Bon, peut-on appeler cela une guerre ? Pas vraiment. Il s’agit plus d’une leçon de la part de Naga Sadow. Mais le nouveau Seigneur Noir des Sith a un égo, des ambitions et une soif de conquêtes sans fin !

 

L’arrivée de Jori et Gav Darangon est déterminante pour Naga Sadow ! En effet, en côtoyant les deux jeunes gens, le Sith comprend que d’autres planètes, d’autres systèmes attendent de se faire conquérir, des dizaines de planètes à annexer, des milliers d’êtres à tuer ! Il décide alors de faire de Gav son bras droit, il est tellement facile de se mettre un homme dans la poche en lui offrant tant de responsabilités et de puissance entre les mains, et utilise Jori comme éclaireuse pour rejoindre Coruscant et la République !

En lui faisant croire qu’elle parvient à s’échapper, Jori ne sait pas qu’une balise est cachée sur le Starbreaker 12, son vaisseau et va ainsi permettre à Naga Sadow et ses hordes de soldats de quitter le système des Sith pour rejoindre celui de la République !

 

En plus, la pauvre Jori, si elle arrive dans le système de Koros avec l’intention de prévenir l’Impératrice Teta de l’imminence de la menace qui pèse sur la République, va se retrouver en prison manu militari sans avoir l’occasion de dire quoi que ce soit. Et surtout, personne ne croit en ses divagations sur les Sith ! Pourtant, dans l’ombre, la menace grandit, Naga Sadow et Gav se retrouve à la tête d’une énorme flotte, qui peut encore grossir avec les pouvoirs du Seigneur Noir des Sith !

 

Guerre terrible se prépare et s’annonce… ou pas… Quelle déception de voir la deuxième partie du tome, ce que l’on attend depuis le début, si vite expédié, si bâclé…

Graphiquement, Dario Carrasco Jr c’est vraiment une horreur. J’ai beau me forcer, prendre sur moi, je trouve que les traits de ce dessinateur sont véritablement excluant. Impossible de s’attacher aux personnages, de s’immerger dans les décors. Personnellement, par moment, j’ai même besoin de relire certaines cases parce que je perds le fil en me paumant dans les cases…

 

Bref, on se retrouve avec un tome fonctionnant à l’inverse du premier. Cette fois-ci, le tome démarre formidablement bien, les préparatifs et les derniers instants avant la guerre annoncée sont palpitants. Malheureusement la guerre en elle-même et ce qui en découle est absolument décevant… Les dessins, eux, restent constant par leurs côtés immondes…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article