Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Univers Hors-Série #3

GREEN LANTERN #41 à 46

Scénario : Robert Venditti Dessin : Billy Tan, Ethan Van Sciver et Martin Coccolo Couleurs : Alex Sinclair et Tony Avina

 

Quel plaisir de retrouver enfin du Green Lantern version New52 chez Urban Comics. Si tout n’a pas été des plus réussi, avec son absence il manque quand même une sérieuse part de cosmique à ces New52. Et puis surtout, si on doit se taper les affreux derniers épisodes de Wonder Woman et le saccage qu’en fait le couple Finch, pourquoi n’aurions-nous pas le droit d’avoir la fin de Green Lantern. D’autant que les derniers épisodes parus dans feu-Green Lantern Saga, promettait quelque chose d’intéressant avec le départ d’Hal Jordan !

Comme je le disais, donc, Hal Jordan, pour essayer de redorer le blason de des Green Lantern, a décidé de quitter Mogo et de porter, seul sur son dos, tous les récents, et très nombreux, problèmes liés au Corps. Il pense pouvoir ainsi redorer l’image des Green Lantern. Malheureusement pour lui, suite aux événements de Green Lantern : Lost Army (saga sur laquelle les lecteurs français peuvent s’asseoir), le Corps tout entier et Mogo elle-même ont disparu !

Activement recherché à travers la totalité de l’univers, Hal continu de le parcourir et agit maintenant comme un mercenaire, avec un gant pour replacer son anneau. Tellement plus puissant mais terriblement plus difficile à contrôler. L’histoire commence alors qu’il se rend aux arènes d’Y’Gaal dans le secteur spatial 3087. Avec son vaisseau doué de conscience et da parole et rêvant de liberté, Darlène, il est à la recherche de Virgo, un noble Kreeak qu’il veut rendre à sa royale famille. Par la même occasion, il embarque Trapper, le responsable de l’enlèvement de Virgo, pour le livrer aux Green Lantern, et c’est là qu’il découvre la disparition du Corps tout entier !

Mais plutôt que de résoudre ce mystère, qui lui tient particulièrement à cœur, il continu d’agir en Lantern et décide tout d’abord de mettre Virgo en lieu sûr. Manque de chance, la planète de Virgo, si elle n’a pas disparu comme Mogo a été transformé en pierre ! Et cela semble être ce qui attend toute chose ou être touchant cette pierre !

Le Mur Source peut être dangereux à des années lumières, et Hal Jordan va devoir tout faire pour travailler avec Relic sans éveiller ses soupçons. D’autant qu’une deuxième menace, bien connue d’Hal Jordan, se profile à l’horizon, avec des pouvoirs totalement inédits. Qu’il soit Green Lantern ou non, l’univers semble toujours devoir dépendre d’Hal Jordan.

Ce qui fait au final, qu’on ne ressent pas vraiment de différence entre sa vie d’avant et sa vie de maintenant. Ce statu de mercenaire n’est qu’un simple mot, rien ne change véritablement. Hal reste une tête brûlée qui pense aux autres avant lui-même, qui court après les ennuis et doit sauver l’univers toutes les cinq minutes. Son statut d’homme le plus recherché de l’univers n’a aucun impact sur l’intrigue, sur l’histoire. Non ce nouveau statu quo permet surtout au scénariste de faire voguer Hal Jordan dans une nouvelle sphère, avec de nouveaux personnages qui gravitent autour de lui. Si Darlène est amusante et Trapper intéressant, Virgo rappelle un peu trop Pèlerin et sa morale à deux balles. Même physiquement il y a un petit quelque chose.

Mais l’intrigue est intéressante, que ce soit la disparition du Corps, le Mur Source ou justement ces nouveaux personnages. C’est surtout un véritable plaisir de retrouver Hal Jordan et de replonger dans du bon cosmique. Cela manquait, et j’espère vraiment qu’Urban va faire quelque chose pour le personnage en librairie.

Graphiquement, la première chose à retenir, et à remarquer c’est le nouveau look de notre héros. Cheveux long, imperméable, un vrai bad boy. On pourrait croire que le Rebelle, Lorenzo Lamas débarque dans l’espace. Après, le gros de kiosque, de ces chapitres sont l’œuvre de Billy Tan, un habitué du titre maintenant, qui nous offre un travail sérieux, une belle représentation de l’action et des extraterrestres vraiment bien foutus.

Bref, c’est un véritable plaisir de retrouver Hal Jordan. Plus rebelle que jamais, avec le look en plus maintenant, notre héros, même s’il ne fait plus parti du Corps, continu d’agir comme un véritable Green Lantern, et c’est pour cela qu’on l’aime. Dommage qu’on ne puisse lire Lost Army, j’espère au moins avoir le droit à la fin de ce run fort plaisant à lire !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article