Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Time Runs Out tome #2 "Tu ne Peux pas Gagner"

Avec Avengers – Time Runs Out, Jonathan Hickman nous a fait faire un bond de huit mois en avant. Surtout, il nous a rapproché un peu plus de l’énorme Secret Wars, qui plane au-dessus de la tête de nos héros favoris depuis l’arrivée du scénariste !

 

Les Illuminati de Reed Richards sont toujours en fuite, tandis que le S.H.I.E.L.D. de Steve Rogers intensifie la traque. Pendant ce temps, Solar utilise les ressources de l’A.I.M. pour envoyer ses Avengers en mission.

Avant le coup d’envoi de Secret Wars, Jonathan Hickamn (Fantastic Four) raconte les derniers jours de l’univers Marvel avec la complicité de Stefano Caselli (Secret Warriors), Mike Deodat Jr (Dark Avengers) et Kev Walker (Avengers Arena).

(Contient les épisodes #26 à 28 de New Avengers et #38 et 39 d’Avengers)

En huit mois, les choses ont passablement, considérablement changées sur notre petite planète. Les incursions sont toujours aussi nombreuses mais maintenant gérées par la Cabale ! Un rassemblement de vilains, Thanos en tête, qui n’hésitent pas à réduire en cendres et en miettes les autres planètes Terre.

Et nos héros me direz-vous ? Et bien nos héros, que ce soit le S.H.I.E.L.D. de Steve Rogers ou les Illuminati de Reed Richards, ils passent leur temps à jouer au jeu du chat et de la souris et à se battre entre eux !

 

Il faut dire qu’autant Reed Richards que Steve Rogers, nous avons le droit à deux grosses têtes de mule ! Le premier est persuadé de pouvoir sauver le monde, le second n’accepte pas les méthodes employées. Et il ne semble y avoir aucun terrain d’entente ! Face à la hargne, voir la rage de Rogers, Richards doit puiser dans tout son intellect pour éviter de se faire capturer, voire pire !

Dans ce deuxième tome, l’étau semble se resserrer toujours davantage autour de Reed Richards, T’Challa, Captain Britain, Hulk ou encore le Fauve. A moins que…

D’autant que Rogers ne lésine pas sur les moyens, armée de War Machines, tous les moyens du S.H.I.E.L.D., la puissance de Captain Marvel

 

Mais alors que les tensions montent crescendo entre ces deux groupes « d’Avengers », un troisième se décide à rentrer dans la danse ! Les Avengers de Da Costa, sur les cendres de l’A.I.M. qu’il a racheté ! Entouré de personnages comme Black Widow ou Spider-Woman, il ne comprend pas cette opposition, ce schisme alors que la Terre court son plus grand péril !

La réunion de ces trois équipes risque de faire des étincelles !

 

Pendant ce temps, Tony Stark languit dans une prison, Namor est pris de remord, Fatalis tisse sa toile avec l’Homme Molécule, pendant que Thor, Hypérion, Abyss et une armée d’Ex-Nihilo découvrent ce qu’est devenu le Docteur Strange ! Et là aussi, une sacrée surprise nous attend. Jonathan Hickman continu de nous montrer à quel point il maîtrise son sujet, à quel point tout est lié, bien pensé, logique en somme. 

Graphiquement, comme pour le premier tome, difficile de faire la fine bouche. Stefano Caselli (et son talent pour dessiner les personnages), Mike Deodato Jr (toujours au sommet de sa forme), Mike Perkins, Szymon Kudranski et Kev Walker (peut-être l’artiste le plus faible du lot).

Des styles variés, différents certes, mais qui s’allient parfaitement aux différentes intrigues, aux différents titres, aux différents événements.

 

Bref, les chose s’accélèrent, les tensions sont de plus en plus palpables, on sent clairement que tout cela va mal finir. Avec Avengers – Time Runs Out, Jonathan Hickman s’amuse à jouer avec nos nerfs, à faire monter la pression de façon exponentielle pour nous mener tout droit à Secret Wars. Il nous montre à quel point sa toile est bien pensée, à quel point tout est logique, tout est savamment réfléchi et introduit depuis le début !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article