Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Injustice tome #5

Chaque tome d’Injustice c’est une véritable roulette russe. Soit je tombe sur un tome que je vais apprécier, soit je vais me dire qu’il est difficile de faire pire. Jusqu’à maintenant, en quatre tomes, j’en ai aimé deux et détesté deux. Cela coïncide avec qui sort vainqueur à la fin du dit tome. Lorsque Batman arrive à tenir tête à Superman, c’est généralement un tome que j’apprécie, que je prends plaisir à lire, lorsque le tome met Superman en avant, c’est tout le contraire ! Bien souvent un tome ultra violent, avec un Superman plus que dérangeant !

 

Après deux longues années de guerre opposant les forces alliées de Superman et l’armée des Green Lantern, le conflit a pris fin… non sans déplorer quelques victimes civiles. Des morts que John Constantine ne laissera pas impunies. En unissant l’équipe de super-héros menée par Batman à plusieurs puissances magiques jusqu’alors isolées, il espère bien mettre l’Homme d’Acier hors-jeu, une bonne fois pour toute.

(Contient les épisodes d’Injustice : Gods Among Us, volume Year Three #1 à 6)

Avec ce cinquième tome, nous entamons la troisième année d’Injustice. Superman a la main mise sur le monde, bien secondé par Hal Jordan et Sinestro, tous trois portant la même bague jaune ! Guy Gardner est mort, John Stewart est mort ! Mais Batman et ses hommes, ou plutôt ses femmes, continuent la lutte, même si elle semble perdue d’avance. D’autant, que si Superman semble avoir perdu Wonder Woman, plongée dans un profond sommeil magique, il se retrouve sous la protection du Spectre !

 

Vu que tout a échoué jusqu’à maintenant, Batman, qui revient sur le terrain, se décide à avancer sur un nouveau chemin, peu rassurant, celui de la magie, avec à ses côtés un homme encore moins rassurant : John Constantine ! Mais Batman est-il prêt à agir comme le propose Constantine ? Et surtout John agit-il vraiment pour les raisons qu’il explique ?

Toujours est-il qu’avec Constantine, c’est tout un nouveau groupe de personnages qui vient grossir les rangs des troupes de Batman. Et nous savons tous que Superman est sensible à la magie. 

Si les coups qu’ils se prennent sont toujours aussi violents, si la marche à franchir pour renverser Superman semble toujours aussi insurmontable, le renfort de la magie semble fonctionner pour Batman et ses proches. Là où la victoire semblait impossible, elle devient, semble-t-il, envisageable. Enfin, très légèrement quand même…

 

Malgré la présence du Spectre, Superman n’a jamais semblé aussi esseulé, ses rangs autant désordonnés. On se dit que le plan de Constantine peut fonctionner ! D’autant qu’un mort fait son retour, des révélations nous sont faites et la magie accomplie son œuvre !

 

Graphiquement, c’est une belle surprise, puisque nous n’avons plus que deux dessinateurs ! Enfin ! Fini la galerie d’artistes ! Si Bruno Redondo propose des personnages assez laids, ternes, avec des visages peu inspirés et inspirants, l’autre moitié du tome est signée Mike S. Miller avec un style beaucoup plus intéressant, fun et avec des personnages vraiment sympas. 

Bref, ce cinquième tome est à ranger dans la catégorie « volumes plaisants à lire ». Avec ce que j’ai expliqué en introduction, il est facile de comprendre, que c’est un tome plus orienté Batman que Superman. Notre justicier de Gotham ne baisse jamais les bras, il a toujours un plan, et il était obligé qu’il soit l’ennemi le plus coriace de ce monstre qu’est devenu Superman. Là où le Kryptonien se contente de tuer à tour de bras, Batman cherche, se creuse la cervelle pour trouver différents plans pour renverser son ancien ennemi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article