Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Black Science tome #2 "La Boîte de Pandore"

Ma première expérience avec Black Science avait été, quelque peu, particulière. Je refermais ce premier tome sans savoir si j’avais été totalement emballé ou si j’étais complètement passé à côté du truc. Pourtant, ces derniers temps, je suis de plus en plus fan du travail de Rick Remender (Tokyo Ghost en tête !) Le temps passant, j’ai décidé de retenter l’expérience avec ce deuxième tome !

 

La Ligue Scientifique Anarchiste a perdu son créateur, dernière victime en date des sauts chaotiques du Pilier à travers l’Infinivers… mais sont-ils si chaotiques que cela ? Alors que les survivants de l’équipe tentent de survivre dans un monde où magie et science forment un tout indissociable, les terribles secrets de leur odyssée interdimensionnelle leur sont progressivement révélés.

(Contient les épisodes #7 à 11)

Replonger dans cette série n’a pas été des plus simples, beaucoup de difficultés à remettre les différents personnages ou à me remémorer les différents événements du premier volume. Je n’avais retenu au final, qu’une vague histoire de voyage dans l’Infinivers et la mort du personnage principal, Grant McKay !

 

Ce deuxième tome fait suite directe au premier. Les enfants de Grant McKay, et les autres survivants sont bloqués, pour ne pas dire emprisonnés sur une planète infestée par d’énormes lézards marchant à deux pattes et sans yeux. Et alors qu’ils allaient être exécutés, Kadir fait une arrivée tonitruante ! Entre fuite, nouvelles morts, il reste du temps avant le prochain saut.

 

Ce deuxième tome se concentre sur cette planète hostile, et chaque chapitre se concentre sur différents personnages, les uns après les autres. Chacun exprimant ainsi son ressenti sur les récents événements et la mort de Grant McKay. Et l’on se rend compte que ses enfants, Jake et Rebecca, ne vivent pas cette mort de la même façon. L’un ayant perdu un héros, l’autre une personne qu’elle déteste.

Du côté des adultes, les dissensions se font jour, les reproches fusent, et il est bien difficile pour tous de se mettre d’accord sur les événements à suivre. Nous avons également le droit aux origines de l’Indien.

Et dans ce chaos généralisé, les choses vont encore s’empirer avec le retour de ces affreux lézards. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que deux Grant McKay font leur apparition à quelques minutes du prochain saut…

 

Personnellement, le petit déclencheur n’a toujours pas eu lieu. Pourtant j’ai lu cela d’une traite, mais je ne sais pas, il manque un petit quelque chose pour rendre l’histoire véritablement passionnante. Les personnages ne me marquent pas et les événements sont trop chaotiques, trop brutes, j’ai du mal à faire la part des choses et à tout analyser. Lorsque vient la fin du volume arrive, je ne ressens pas l’envie pressante, comme avec d’autres titres, de me jeter sur le suivant pour connaître la suite.

Graphiquement, par contre, c’est toujours un véritable régal pour les yeux. Du moins pour tout ce qui est des décors et des créatures. Parce que pour tout ce qui a trait à l’humain, c’est un poil plus confus et compliqué. Les personnages ne sont pas toujours identifiables, surtout avec toutes ces histoires de doubles. Dans l’ensemble cela reste très joli.

 

Bref, je commence à me demander si cela vaut le coup de me forcer à continuer. L’histoire n’est pas mauvaise, bien au contraire, les dessins au top, mais il manque vraiment le petit truc qui pourrait faire basculer le titre du quelconque à génial, de mon point de vue.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article