Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Batman tome #7 "Mascarade"

Après un septième tome faisant, clairement, office d’interlude dans le run de Scott Snyder et Greg Capullo, où l’on nous montrait à quel point Batman est intemporel, il est temps que le court des choses reprenne. On se situe à la fin de Batman Eternal, pour replacer un peu les événements, et c’est un Joker encore plus dément que d’habitude qui s’apprête à s’en retourner à Gotham. Espérons que cette deuxième saga avec le Clown, sera la bonne pour Scott Snyder ! Puisque la première n’aura pas été inoubliable, loin de là !

Mais on peut craindre le pire, puisque les maîtres mots, à l’instar du titre de cette saga « Endgame », le Joker semble avoir fini de jouer…

 

Alors qu’il se remet à peine de la perte de sa fortune, Batman réinvestit un nouveau quartier général, épaulé par son aide de camp, Julia Pennyworth. C’est le moment que choisit la Ligue de Justice pour attaquer Gotham ! Les alliés du Chevalier Noir sont en fait manipulés via un gaz s’attaquant à leur esprit et déformant leur visage en un sourire grimaçant… Le Joker fait ainsi son grand retour dans la vie du héros… Et cette fois-ci aucun habitant de Gotham ne sera épargné !

(Contient les épisodes #35 à 40 et annual #3)

Suite aux événements de Batman Eternal (beaucoup de bruit, de pages et d’argent pour pas grand-chose au final), Bruce Wayne n’a plus d’argent et surtout plus de manoir. Nous le retrouvons dans une nouvelle base au cœur de Gotham. Aidé par la géniale Julia, la fille d’Alfred. Cette dernière a en effet décidé de rester aux côtés de Batman, le temps que son père se rétablisse complètement.

 

Peu habitué à agir en plein jour, Batman va se voir forcer la main alors qu’il est sauvagement attaqué par Wonder Woman (sublime, superbe, magnifique sous le crayon de Greg Capullo) ! Mais bientôt suivent Flash, Aquaman et enfin Superman ! Bruce ne parvient pas à leur rendre raison, et est obligé d’utiliser des stratagèmes mis au point pour agir face à ce genre de « pêtage de plomb » des plus grands héros de la Terre. S’il parvient à calmer le jeu et stopper ses camarades de la League, son sang se fige lorsqu’il découvre le visage, très blanc, de Superman, défiguré par un énorme sourire rouge sang ! Le Joker est de retour !

 

Mais, à la différence de leur précédente rencontre, le Joker ne semble plus du tout enclin à « aider » Bruce ! Il veut réduire la ville en cendres dans un bain de sang, le sang de Batman ! C’est un Joker qui à retrouver un véritable visage, et avec un regard terrifiant qui plonge la ville dans la folie avec une nouvelle formule de son gaz. Si Batman a toujours réussi à créer un vaccin, un médicament, ce nouveau poison est différent, inarrêtable et menant à la mort très rapidement !

Batman semble démuni, dépassé, et lorsque Gordon découvre que le Joker semble plus vieux que la ville, notre héros ne se doute pas de ce qu’il l’attend et de ce qu’il va découvrir son plus vieil et meilleur ennemi !

 

Avec cette nouvelle intrigue, Scott Snyder nous propose un Joker absolument terrifiant, angoissant. Là où son premier travail sur lui nous proposait un Joker tuant à tour de bras, sanglant et d’une grande violence, il nous propose ici un Joker qui nous glace le sang, avec un petit côté mystique, ancien qui le rend encore plus dangereux, plus fou. Ce Joker est prêt à tout, il veut rayer Gotham, ses habitants et Batman de la carte. Et il n’a jamais semblé plus capable de le faire ! Son combat avec Batman risque d’en laisser plus d’un bouche-bée…

 

Une nouvelle fois, Snyder divise. Certes son Joker est au top mais avait-il vraiment besoin d’apporter cette nouvelle facette au personnage. Si cette « immortalité » peut être intéressante, est-elle vraiment compatible avec ce que représente le Clown ? Le Joker n’est-il pas la réponse du chaos à Batman ? Cette opposition, ce duel ne devient-il pas caduc si le Joker est aussi vieux ?

 

J’ai souvent eu du mal avec Snyder sur ce run. Si j’aime ses histoires, ses conclusions venaient souvent tour gâcher. Ici, j’ai pris le même plaisir à lire cette histoire, et le final est haletant, prenant, violent et surtout totalement inattendu ! On ne peut que trépigner à l’idée de découvrir la suite des événements !

 

Graphiquement, encore une fois, Greg Capullo écrase tout, nous emporte dans son univers, dans sa Gotham ! C’est un véritable régal pour les yeux. Les personnages sont fantastiques, les décors immersifs, l’action au top et superbement bien rendue et surtout, un Joker totalement incroyable !

 

Bref, une intrigue vraiment sympathique à lire, un Joker incroyable, terrifiant, malsain mais que j’adore. Scott Snyder et Greg Capullo ne nous proposent rien de moins que le grand combat final de ces deux personnages que tout oppose mais ce sont ces différences qui en font des personnages si liés !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article