Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #241 : Hunger Games "L'Embrasement"

Dans l’optique de voir le dernier épisode de la saga, je continu mon revisionnage des trois premiers opus d’Hunger Games. Ce deuxième film se nomme l’Embrasement, et se déroule que très peu de temps (bien moins d’un an) après les événements du premier film. J’espère fortement, que la saga démarre vraiment avec ce second film.

Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) et Peeta Mellark (Josh Hutcherson), ont remporté les soixante-quatorzième Hunger Games, en se moquant, quelque peu, du président Snow (Donald Sutherland). Ils sont, maintenant, de retour au District 12, où ils vivent dans le village des vainqueurs, tout comme Haymitch Abernathy (Woody Harrelson).

La façon dont Katniss a gagné les jeux, et surtout la façon dont elle a défié le pouvoir en place au Capitole et le président Snow a mis le feu aux poudres à Panem, et la rébellion gronde dans les différents Districts ! Et Katniss en devient, malgré elle, le symbole. Katniss reçoit alors la visite surprise du président Snow ! Ce dernier lui explique qu’il sait que l’histoire entre Katniss et Peeta n’est qu’un mensonge ! Photo où elle embrasse Gale (Liam Hemsworth) à l’appui. Pour préserver sa famille et Gale, voir tout le District 12, le président Snow ordonne à Katniss de calmer la rébellion, de vanter le Capitole et surtout de réussir à lui faire croire que cette histoire d’amour factice est vraie !

Le stratagème ne fonctionne pas, la rébellion gronde toujours plus et le président Snow n’est pas convaincu ! Il cherche alors, avec l’aide de Plutarch Heavensbee (Philip Seymour Hoffman), nouveau haut-juge, un moyen de tuer Katniss, sans pour autant en faire un martyr. C’est alors que sont annoncés les prochains Hunger Games, les jeux de l’Expiation ! Vingt-quatre anciens vainqueurs des Hunger Games s’y affrontent ! Katniss, en tant que seule gagnante du District 12 est donc obligatoirement tirée au sort, accompagnée par Peeta qui se porte volontaire à la place d’Haymitch !

Entre les manigances du pouvoir en place, représenté par le président Snow et le haut-juge Plutarch, et les candidats voulant tuer Katniss, la première tâche de cette dernière, avant même de tenter de survivre sera de se faire des alliés ! Très vite, Katniss comprend qu’elle n’est pas maîtresse de son jeu, d’ailleurs, joue-t-elle le même jeu que tous les autres ?

 

 

Avec ce deuxième opus, on abandonne petit-à-petit la première partie de l’histoire avec les Hunger Games pour rentrer dans le vif du sujet avec l’opposition Snow/Katniss, Capitole/District ! Même si pour le moment, Katniss ne sait absolument pas de quoi il s’agit, même si elle a quelques visions des horreurs qui règnent dans les District.

Ce serait mentir de dire que l’intrigue ne devient pas intéressante, bien au contraire, ce conflit politique et cette guerre entre le Goliath du Capitole et les petits David des Districts fait envie. Mais une nouvelle fois, le rythme soporifique du film et les acteurs sans émotion m’empêchent totalement de rentrer dans le film. Ne parlons pas de Katniss qui passe son temps à faire la tronche ou à rouler des galoches à droite à gauche…

Et encore une fois, ce sont les acteurs secondaires qui sauvent un peu le navire. Woody Harrelson, Liam Hemsworth mais aussi la barge Johanna Mason (Jena Malone), le charismatique Finnick Odair (Sam Claflin) et sa touchante relation avec Mags (Lynn Cohen). Mais cette fois-ci, on sent que ces personnages peuvent prendre de l’ampleur pour la suite, et donc, peut-être emballer un peu l’histoire. Espérons...

Bref, l’intrigue devient plus consistante, plus intéressante, malheureusement le film est d’une lenteur monotone, on s’endormirais presque au bout de quinze minutes de film. Le casting dit « principal » est mauvais, ennuyeux et ennuyant. J’espère vraiment que les seconds rôles et la nouvelle direction de l’intrigue va un peu chambouler tout ça. 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article