Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi : All-New All-Different Marvel #4

ALL-NEW SPIDER-MAN #4

 

Amazing Spider-Man : Spider-Man est riche ! Spider-Man est classe ! Spider-Man œuvre pour le monde ! Spider-Man œuvre pour le S.H.I.E.L.D.. Et donc bien entendu, Spider-Man, et surtout Peter Parker, président de Parker Industries, devient la cible des pires criminels, et ce à travers le monde.

Et l’aventure du jour nous emmène en Chine. Un certain Mister Negative refait parlé de lui là-bas. On se rend compte alors que Peter Parker a vraiment beaucoup d’ennemis, fait beaucoup d’envieux et surtout qu’il ne sait pas s’entourer, il a des traites dans tous ses bureaux à travers le monde !

Ce qui est amusant, c’est que l’on voit rarement Peter satisfait de sa situation, comme dans ces épisodes, alors que tout va mal dans l’ombre…

Bref, il est agaçant de voir le coup du traitre ressortir à chaque épisode. Content de retrouver Mister Negative et hâte de découvrir comment Peter va s’en sortir.

 

Spider-Man : Puni dans sa chambre ! Tel est le destin de notre jeune héros dans l’épisode du jour.

Face à la chute de ses notes, la mère de Miles, a demandé à sa mère de venir l’aider à reprendre les choses en mains ! Résultat, Miles, que sa grand-mère accuse d’être un dealer et un drogué, se retrouve puni dans sa chambre, son portable confisqué ! Une situation qui va beaucoup amuser Ms Marvel !

Un épisode fort plaisant à lire, très amusant, et qui rend le personnage de Miles un peu plus attachant. Manque de bol pour lui, c’est à ce moment que la Chatte Noire décide de régler son cas…

Bref, le titre fonctionne bien. Les personnages sont bons, et surprenant, (l’arrivée de Fabio Medina) et on se plaît à suivre les malheurs du pauvre Miles.

 

Spider-Man 2099 : Quel choc pour Miguel en découvrant que la timorée et invisible Roberta Mendez vient de son époque ! Encore plus surprenant en apprenant que la femme a une double personnalité et que la seconde personne dans son esprit n’est autre que Captain America !

Mais pas le temps de poser des questions pour notre héros puisqu’un tueur de son futur vient de débarquer dans notre époque, prêt à faire un massacre !

Bref, peu à peu ce titre devient sympatoche à lire.

 

Bref, trois Spider-Men et trois histoires fort plaisantes à lire et à suivre.

ALL-NEW INHUMANS #4

 

Uncanny Inhumans : Les choses sont rentrées dans l’ordre pour la famille royale des Inhumains. Flèche Noire et Médusa ont enfin réussi à récupérer leur fils, Ahura. L’heure est venue pour le jeune garçon de récupérer, penser à autre chose, et passer un peu de temps avec son père.

L’occasion pour nous, lecteurs, de découvrir la Quiet Room (même si les lecteurs de Secret Wars connaissent déjà). Ce club privé, en plein cœur de New York nous est présenté comme étant un lieu de rencontre neutre. Une véritable tranquillité d’esprit, aucun risque, l’assurance de pouvoir discuter, agir, échanger sans la moindre représailles.

Mais tout ne va pas se passer comme prévu…

Au dessin, on retrouve Brandon Paterson. On change de registre et la comparaison est douloureuse avec Steve McNiven… Je ne suis vraiment pas fan de son style très informatisé, mais je dois bien reconnaître que sa Médusa est à tomber ! Un véritable régal pour les yeux !

Bref, un épisode où l’on relâche la pression, peut-être un peu trop, avec l’arrivée d’une énième création de Battleworld sur cette nouvelle Earth Prime.

 

All-New Inhumans : L’arrivée des Inhumains de Crystal au Sin-Cong est, pour le moment une véritable catastrophe ! Et l’on frôle l’incident diplomatique ! Cette république populaire qui annonçait fièrement ne pas avoir la moindre « éclosion » d’Inhumains sur son sol, voit des secrets effroyables se faire jour ! Mais également de terribles créatures se libérer ! Crystal se retrouve dans une sale position et doit bien jongler pour sortir son équipe, et son peuple d’une situation compliquée…

Le deuxième épisode lance une nouvelle intrigue, avec les Lances Célestes en thème principale et Spider-Man en guest-star. Il est l’heure pour nous, lecteurs, d’en apprendre un peu plus sur ces Lances et le danger qu’elles représentent.

Là aussi, grosse claque au dessin, puisque Stefano Caselli laisse sa place à André Lima Araujo. On passe de quelque chose de très beau, de rythmé, à quelque chose de brouillon, sans charisme. C’est vraiment décevant…

Bref, Crystal s’affirme avec ces deux épisodes du mois. Le personnage prend de l’épaisseur et sait donner de la voix !

 

Karnak : A la demande de Phil Coulson, et du S.H.I.E.L.D., le magistère de la Tour de la Sagesse, Karnak est parti à la recherche d’un jeune enfant venant de devenir un Novhumains.

Après avoir dû jongler avec une secte des plus étranges, vouant un culte à cet enfant, Karnak est en route pour la Chapelle de l’Ombre Solitaire. L’occasion de découvrir des personnages encore plus bizarres que ceux de la secte, et pour Karnak de nous paraitre encore plus inquiétant !

Comme pour les deux autres séries, nous avons un changement de dessinateur, avec l’arrivée de Roland Boschi en lieu et place de Gerardo Zaffino. Si encore une fois, on y perd, Roland Boschi propose un excellent travail dans la lignée de son prédécesseur.

Bref, plus les épisodes passent et plus Karnak devient inquiétant !

 

Bref, si la qualité scénaristique est toujours là, si l’intérêt des titres est toujours présente et qu’il est plaisant d’avoir autant de titres sur les Inhumains, on ne peut que tirer un petit signal d’alarme sur la qualité graphique qui prend un certain coup…

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE #4

 

Gardiens de la Galaxie : Dire que le règne de Peter Quill sur Spartax est un fiasco sans nom est un doux euphémisme que je ne me permettrais pas d’utiliser. Pourtant…

Alors que la planète n’a toujours pas commencée à se relever, ni même à pleurer ses morts suite à l’attaque d’Hala, voilà que débarque Yotat, lui aussi désireux de réduire les Gardiens de la Galaxie en cendres, en commençant par Drax !

Avec cet épisode, Brian M. Bendis nous propose des origines totalement navrantes pour le point de désaccord entre Yotat et Drax… Cela en est presque honteux de nous proposer un truc aussi débile. Mais bon… On saurait, depuis le temps si Bendis avait de bonnes idées pour ce titre, des idées tout court d’ailleurs…

On peut retenir le Corps de Nulle Part qui nous permets de revoir d’anciens Gardiens comme Mantis, Tiik ou Dragon-Lune !

Ne parlons pas du final, je cherche encore à comprendre comment on en arrive à ce nouveau statut pour les Gardiens

Bref, un très, très mauvais épisode, tout simplement.

 

Star Lord : Le jeune Peter Quill se retrouve dans une situation très, très inconfortable. Enfin accepté parmi les Ravageurs, Yondu montre tout son machiavélisme en lui proposant les assassins de sa mère, en échange de son aide pour s’emparer de l’Astérion 1 !

Son envie de vengeance est-elle assez forte pour passer outre les sentiments qu’il peut ressentir vis-à-vis de Lisa, l’amie de sa mère, ou de ses anciens « compagnons » ? Une situation bien compliquée je disais. Et je dois bien dire que je ne m’attendais pas vraiment à ce choix !

Bref, les origines de Star Lord sont toujours aussi prenantes et sympathiques à lire. Le personnage gagne en profondeur.

 

Drax : Alors qu’il cherche à accomplir sa vengeance à l’encontre de Thanos, Drax se retrouve finalement dans une prison sur une planète désertique aux côtés de Terrax, qui a perdu sa hache, et va devoir combattre dans une arène pour faire couler du sang sur les œufs de Fin Fang Foom.

Malgré son refus de se battre, ce qui est assez surprenant pour ce personnage, Drax se retrouve dans l’arène, face à des créatures incroyables et nous montre qu’il est plus qu’une brute épaisse et est capable de plan réfléchi et sur long terme !

Bref, on avance peu dans l’intrigue mais découvrons pas mal d’éléments qui peuvent être sympas pour la suite.

 

Rocket Raccoon et Groot : Pauvre Groot, il a traversé les pires difficultés pour parvenir à retrouver son meilleur ami Rocket Raccoon. Et il n’est finalement tombé que sur l’effroyable tyran Rakzoon !

Bon cela n’était qu’un secret de polichinelle, mais Rakzoon et Rocket Raccoon sont bel et bien le même personnage ! Mais en révélant les événement sl’ayant conduit ici, Rocket se démasque et notre duo se retrouve dans de très, sales draps !

S’ensuit une course-poursuite pour s’enfuir menée tambour battant !

Bref, une première intrigue amusante, pas fantastique cependant. J’attends plus de fun, d’humour et de délires pour la suite. Et peut-être des dessins moins sombres pour les prochains épisodes, même si Filipe Andrade c’est très bien.

 

Bref, un numéro très, très moyens. Bendis nous propose de la daube sur le titre phare, les titres solos se contentent, pour le moment, de nous proposer des choses sympas mais sans plus.

 

ALL-NEW AVENGERS #4

 

All-New All-Different Avengers : Après une première intrigue des plus ennuyeuses avec des personnages sans charisme et n’arrivant pas une seconde à m’intéresser, Mark Waid nous propose un quatrième épisode à sa saga « Rassemblement » où nous allons assister au retour d’un personnage !!

Jarvis… Ouah…

Si le personnage est incontournable chez les Avengers, cela ne reste que Jarvis… Il n’y a pas de quoi rêver… Et puis je suis choqué de voir un Jarvis aussi ronchon et de mauvaise humeur.

La suite de l’intrigue… la suite de l’intrigue… ben en fait non… il ne se passe rien d’autre… hormis un baiser sorti de nulle part et avec une explication qui ne fait même pas sourire…

Bref, autant ne rien dire…

 

New Avengers : L’épisode commence par un voyage en l’année 20XX. Nous y découvrons les Avengers de cette époque. Une équipe pour le moins hétéroclite et surprenante. Une équipe affrontant un ennemi surpuissant, le Démiurge ! Pour en venir à bout, ils décident de remonter le temps !

A notre époque, le précédent combat semble avoir laissé des traces sur le jeune Wiccan, tandis que le Créateur prépare encore un sale coup…

Bref, un épisode très moyen, mou, pour ne pas dire ennuyeux.

 

Uncanny Avengers : Avant de retrouver la suite de l’intrigue en cours, nous avons le droit au premier annual, déjà, du titre. On y retrouve une équipe de magiciens œuvrant durant la Seconde Guerre Mondiale et à notre époque, contre créature démoniaque. L’épisode marque surtout le lancement du titre sur la Sorcière Rouge (que l’on retrouve bientôt en librairie !).

Dans l’intrigue qui nous intéresse, Cable a débarqué du futur (on n’est pas à un personnage loufoque prêt dans cette équipe…) et propose une solution assez radicale pour stopper la menace de l’Homme Broyé !

Une intrigue qui n’était pas forcément mauvaise, mais l’arrivée de Cable, la démesure de ses armes (…), ses méthodes ont tout gâché. On peut également rajouter la vitesse de résolution de la chose.

Bref, très décevant. Je ne suis pas fan de cette équipe, et l’arrivée de Cable n’arrange rien… Heureusement, petite lueur d’espoir, avec la mission qu’envisage Steve vis-à-vis de Crâne Rouge !

 

Bref, un numéro catastrophique…

ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS #4

 

Invincible Iron Man : Difficilement, et avec l’aide surprenante du Docteur Fatalis, Iron Man est parvenu à stopper Madame Masque et surtout l’empêcher de se faire complètement dévorer par des forces qu’elle ne contrôlait pas.  Mais elle est toujours en fuite, et c’est James Rhodes, War Machine, qui mène l’enquête et tente de savoir qui sont, et ce que veulent ces ninjas haute technologie.

Pendant ce temps, Tony se repose un peu et tente d’avancer sur un autre dossier très important à son cœur : la charmante Amara Perera. Mais son petit-déjeuner pourrait avoir du plomb dans l’aile quand débarque Fatalis !...

Petit mot sur les dessins, qu’arrive-t-il à Mike Deodato Jr ?  C’est absolument, totalement affreux ! Incroyable de la part de cet artiste que j’aime tellement. Ses personnages ne sont vraiment pas beaux et Fatalis ressemble à Vincent Cassel.

Bref, épisode de transition entre deux sagas, de lancement de nouvelle intrigue.

 

International Iron Man : Ce quatrième numéro d’All-New Iron Man & Avengers marque l’arrivée d’un nouveau titre dédié à Iron Man. Toujours sous la houlette Brian M. Bendis, avec Alex Maleev au dessin. Cette série se concentre sur la recherche par Tony de ses véritables parents, suite à ses découvertes dans le titre de Kieron Gillen.

Pour commencer, nous plongeons dans le passé du héros, à l’université de Cambridge. Tony est en froid avec son père et tombe sous le charme de Cassandra, la fille de l’une des principales concurrentes d’Howard. Une Cassandra qu’il retrouve aujourd’hui dans des circonstances chaotiques. Aussi chaotiques que le premier repas avec ses parents…

J’aime beaucoup les traits d’Alex Maleev, mais ici, j’ai été plus gêné qu’autre chose. Exemple le plus concret, la scène de fusillade en fin d’épisode, particulièrement compliquée à suivre.

Bref, un bon premier épisode, avec ce qu’il faut de suspense, d’appât pour nous inciter à continuer.

 

Captain America : Sam Wilson : Décidément, Sam Wilson ne veut vraiment pas faire les choses comme tout le monde. Après l’engagement politique publique, voilà que Sam Wilson opère sous le costume de Captain America avec des ailes et sous forme de loup-garou. Voilà qui est très surprenant. Même si nous avons déjà vu Steve Rogers sous la même forme par le passé (pas son plus grand souvenir).

Apparemment, cela est temporaire, mais Sam ne peut attendre que tout rentre tranquillement à la normal en regardant la télé. La Société du Serpent, pardon Serpent Solutions continu d’étendre son emprise, à tel point que cela devient dangereux et inquiétant.

Sam part requérir l’aide de Diamondback, qui connaît ce groupe de méchants, même si elle semble être tombée bien bas, à moins que…

Bref, Sam continu de tomber de Charybde en Scylla. Content de retrouver un personnage comme Diamondback.

 

Mighty Thor : Cette première confrontation entre la nouvelle Thor et Loki aura été explosive. Malheureusement, peu importe l’implication, les efforts de de Thor, le royaume d’Alfheim semble destiné à tomber entre les mains de Malekith. D’une façon des plus surprenantes.

A Asgardia, les événements s’accélèrent et sentent mauvais pour la Mère de Tout. Son procès commence et le Odin semble décidé à sacquer sa femme. Le Père de Tout devenant de plus en plus fou dans ses actes. Quand soudain surgit Thor et qu’arrive ce que j’attends depuis des années…

Bref, Thor par Jason Aaron c’est juste un plaisir à lire, un véritable régal ! Malekith est excellent, et la confrontation entre Thor et Odin promet des étincelles ! C’est Game of Thrones à Asgardia.

 

Bref, l’excellentissime série Thor comble le petit coup de mou des autres titres, qui restent extrêmement plaisant à lire. C’est rageant de voir d’aussi bonnes séries pour nos héros en solo, mais une telle ramasse pour les titres Avengers.

ALL-NEW DEADPOOL #4

 

Deadpool : Depuis la fin de Secret Wars, la vie de Deadpool a radicalement changé. Cependant il lui manque quelque chose, notre mercenaire semble malheureux dans sa vie… Et si cela avait trait avec son passé ? Si cela avec trait avec ce qui est arrivé à ses parents ?

C’est pour découvrir e secret, qui n’en est pas vraiment un pour nous, lecteurs, que Deadpool entreprend de retrouver Dents-de-Sabre. Persuadé que l’ennemi repenti des X-Men est le responsable de son drame familial !

Au programme du sang, des combats terribles, du sang et des combats sanglants ! Mais, si Dents-de-Sabre a vraiment des réponses aux questions de Deadpool, ce dernier est-il vraiment prêt à les entendre ? Et que nous cache Adsit ?

Bref, l’intérêt du titre semble redécoller un peu. Espérons que cela se confirme sur long terme, je suis vraiment nostalgique du Deadpool version Marvel Now.

 

Spider-Man/Deadpool : Les efforts de Deadpool pour se rapprocher de Spider-Man semblent porter leurs fruits. Puisque ce dernier accepte de passer une soirée en boîte de nuit avec le Mercenaire Disserte !

Très vite cette soirée entre potes se transforment en plan drague arrangé qui part en sucette ! En effet Deadpool fait du rentre dedans à Thor tandis qu’il jette Spider-Man dans les griffes d’une succube !

Et les choses vont encore bien plus dégénérer…

Bref, certes l’épisode est amusant par moment, du moins prête à sourire, mais on reste avec un titre assez mauvais, du moins sans intérêt, et ce malgré le cliff finale.

 

Bref, s’il y a un peu de mieux, un tout petit peu, ce kiosque All-New Deadpool reste faible et très décevant. 

ALL-NEW AVENGERS HORS SERIE #1

 

Ultimates : Derrière ce titre surprenant, ne se cache pas le retour de l’univers Ultimate (non voyons, pas déjà !), mais une troisième équipe d’Avengers ! Une équipe un peu particulière (et qui donne un peu mal à la tête) puisqu’elle agit, pour cette première saga, par-delà les limites de l’univers, du néant et de tout ce qui existe.

On retrouve Black Panther, Captain Marvel, Blue Marvel, Miss America et Spectrum, pour des missions complètement dingues, pas toujours bien compréhensibles (ne parlons pas des discussions entre T’Challa et Adam Brashear…). On se retrouve avec un Galactus « soigné » devenant quasiment l’avatar de la vie, des souvenirs d’Adam ou encore un voyage hors de l’espace-temps…

Comme je l’ai déjà dit, tout n’est pas clair, limpide dans cette série. On gravite dans des sphères quelque peu compliquées et Al Ewing ne nous propose pas des choses vraiment simples à assimiler. Si bien qu’on ne rentre pas dans l’histoire, on se sent même, très vite, exclu du groupe et de l’intrigue.

Les dessins ne sont pas forcément plus immersifs. Si la mise en page de Rocafort est toujours aussi tape-à-l’œil et attire le regard, c’est par moment brouillon. Ce qui en rajoute encore au ressenti général.

Bref, compliqué pour pas grand-chose, non immersif, brouillon, au final peu intéressant. J’ai envie de dire que c’est au niveau des autres titres Avengers

ALL-NEW X-MEN #4

 

Extraordinary X-Men : Les X-Men de Tornade ont réussi a repousser les hordes de démons des limbes, Old Man Logan et Jean Grey ont fini par rejoindre l’équipe. Tout n’est pas pour autant pour le mieux dans le meilleur des mondes.

C’est ce que nous explique Jeff Lemire nous explique dans cette saga « Weirdworld » en deux parties. Avec l’aide de Sapna, une élève, Magie découvre que les limbes sont un carrefour menant à divers endroits ! C’est ainsi que les X-Men découvrent Weirdworld ! (Grosse déception pour moi qui m’attendait à retrouver le formidable univers du titre Weirdworld de Secret Wars.

A côté de cela, Tornade et Jean Grey doivent également plonger dans la psyché de Diablo pour essayer de le sauver, mais sont-elles prêtes à découvrir les horreurs qui hantent les souvenirs de l’elfe ?

Bref, petits épisodes d’interlude entre une première bonne saga introductive et l’arrivée d’une énorme saga avec Apocalypse ! Vraiment déçu du « mensonge » « Weirdworld ». On m’a appâté pour rien !

 

All-New X-Men : En voyage à Paris les All-New X-Men ne s’attendaient à tomber sur le Colosse. Un Colosse d’une grande classe cela dit en passant. Mais un Colosse qui transforme Wolverine en pâté ! Ce sont les coups de trop pour Warren ! Mais est-ce vraiment le moment d’avoir une dispute d’amoureux alors que le Colosse pête littéralement un câble dans les rues de Paris ?

Cela dit, Iceberg se pose des questions sur son coming-out et Idie se rend dans une église pour exprimer sa colère à dieu, alors bon. C’est ce qui rend ces personnages attachants. Dennis Hopeless a compris, à l’inverse de Bendis, qu’il fallait laisser vivre ces gamins et non les engluer dans une sombre histoire de voyage temporel sans saveur, sans ambition et surtout sans perspective.

Bref, plus les épisodes passent et plus je m’attache à ces gamins qui essaient de vivre leur vie comme ils l’entend !

 

Uncanny X-Men : Magnéto en a marre de devoir défendre ! Maintenant que Psylocke a réussi à découvrir la planque des Dark Riders, il est bien décidé à passer à l’attaque. Pour se faire, il envoi toutes ses forces dans l’assaut !

De son côté Xorn montre qu’il est capable de se défendre tout seul, tandis que Fantomex refait parler de lui…

Bref, un épisode assez moyen où il ne se passe pas grand-chose. Enfin, on voit quand même Fantomex revenir, espérons que Cullen Bunn effacera vite les événements pourris d’X-Force avec Cable !

 

Bref, un numéro un, tout petit, petit, peu en dessous des trois premiers numéros. La faute à trois épisodes dans le creux entre deux arcs.

ALL-NEW WOLVERINE & X-MEN #4

 

All-New Wolverine : Laura a mis un terme, pour un temps, aux agissements d’Alchemax Genetics. Elle se retrouve a devoir veiller sur Gabby, la plus jeune de ses clones. Ces nouvelles responsabilités vont la pousser, malgré elle, à se remémorer un souvenir avec Logan. L’occasion de voir à quel point le lien entre les deux personnages était fort, mais si cela n’était pas forcément flagrant.

C’est alors qu’Ecureuillette frappe à sa porte, un glouton en mains, et lui demande de réparer ses torts vis-à-vis… d’une famille d’écureuils…

Bref, si le travail de mémoire vis-à-vis de Logan est intéressant, cette intrigue avec Ecureuillette est absolument bidon, pour ne pas dire ridicule, affligeante, trois traits qui illustrent à merveille ce personnage guest…

 

Old Man Logan : En acceptant de travailler avec Old Man Logan, Katie Bishop ne s’attendait absolument pas à être embarquée dans une aventure aussi sanglante. Heureusement, pour arrêter ce vieux Logan, nous avons un vieux Steve Rogers ! La guerre des papys est en marche !

Steve va devoir aller par-delà la rage de Logan afin de lui montrer que son futur n’est ici pas possible. Quoi de mieux pour lui faire comprendre cela que de le mettre face à Logan !

Bref, un bel épisode, un épisode émouvant qui permet de mettre Old Man Logan dans de nouvelles perspectives et de faire la jointure avec le titre Extraordinary X-Men. J’ai hâte, maintenant, de découvrir la suite du programme pour Old Man Logan.

 

X-Men 92’ : Voilà une rentrée scolaire que les jeunes mutants de l’Institut Xavier pour Jeunes Surdoués ne sont pas prêts d’oublier.

Charles Xavier qui passe le flambeau, un Maverick, personnage inquiétant, qui débarque porteur de mauvaises nouvelles, le Protectorat du Peuple (équipe russe) qui attaque l’école ! Il y a de quoi se demander où on est tombé !

Et les choses ne vont pas aller en s’améliorant, Jubilée est mordue par Dracula et une créature effroyable est réveillée !    

Bref, cela part dans tous les sens, action à gogo, intrigue absente et rebondissement à tout va. Un joli melting pot de tout ce que je n’aime pas.

 

X-Men : Worst X-Man Ever : Pauvre Bailey Hoskins, lui qui voulait être unique, à part, voit son rêve devenir réalité en apprenant qu’il est un mutant ! Mais un mutant qui ne pourra utiliser son pouvoir qu’une fois ! Capable d’exploser, il doit donc se sacrifier en utilisant son pouvoir.

Comme si cela ne suffit pas, le jour où il apprend cela, ses parents sont littéralement écrasés par une Sentinelle !

Alors qu’il passe d’un prof à un autre, interroge des élèves, il essaie de trouver une utilité à son pouvoir, à lui-même d’ailleurs. Mais les réponses vont venir de Mystique, la belle ne va pas hésiter à user de ses charmes pour manipuler le jeune homme. Suffisamment pour lui faire faire le pire ?

Bref, le titre se laisse lire, c’est même amusant, mais on se demande quand même où l’on va.

 

Bref, Old Man Logan écrase tout, un épisode magnifique. Wolverine se tape un délire incompréhensible et difficilement pardonnable, j’ai encore du mal à rélaiser. Un numéro en dents de scie. 

SPIDER-MAN UNIVERSE #3

 

Web Warriors : Ce troisième numéro de Spider-Man Universe nous propose de suivre les cinq premiers épisodes des Web Warriors de Mike Costa et David Baldeon. Derrière ce drôle de nom ne se cache pas un cyber équipe d’Avengers, mais une équipe de Spider-Men, et Women, que nous avons pu voir et découvrir durant Spider-Verse.

Spider-Gwen, Spider-Cochon, Spider-Man Noir, Pavitr Prabhakar, May-Day Parker, Spider-Girl ou encore William Braddock (bien là, à l’inverse de ce que Panini nous annonce en introduction) sont les membres de cette équipe hétéroclite. Depuis la Terre-001, l’ancien fief des Héritiers, cette équipe est bien décidée à protéger les différents membres de la famille Spider à travers le Multivers ! On n’aura pas mis de temps à le revoir celui-là…

Leur première mission va les conduire en 1602 (que j’aime cette Lady-Spider) mais va surtout leur faire rencontrer une armée d’Electro ! Notre Max Dillon a, on se demande comment, découvert l’existence de la Toile multiverselle et c’est ainsi que l’on se retrouve avec une horde, farfelue, d’Electro après nos héros !

Très vite, nos héros se retrouvent en sous-nombre et en grande difficulté. Alors que l’on en apprend plus sur le comment du pourquoi des Electro, très vite, seule un noble sacrifice semble pouvoir empêcher une déroute totale !

Bref, une aventure amusante, à l’image de ce qu’on a pu voir dans Spider-Verse. Malheureusement rien de fantastique, bien que l’armée d’Electro soit assez sympa. Dommage, cependant, que Mike Costa ne s’attarde pas suffisamment sur tous ses personnages, comme Spider-Man Noir par exemple, pour ne citer que lui…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article