Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Wolverine #1 à 4

Mon Impression : Wolverine #1 à 4

Il y a peu de comics de la collection Hachette, nommée très sobrement « la collection de référence » qui m’est paru nécessaire à ma bibliothèque. Ce tome consacré aux premiers épisodes de la série solo de Wolverine, par Chris Claremont et Frank Miller, fait parti des exceptions. Ces premiers épisodes, de l’un de mes personnages favoris, m’étant totalement inédits.

Voici la première série en solo de Wolverine, le plus célèbre des X-Men ! En voyage au Japon pour retrouver sa bien-aimée Mariko, le mutant griffu découvre qu’elle a été mariée à un autre homme afin de régler une dette de son père. Furieux de sa trahison, Wolverine déchaîne sa rage contre la Main et trouve en Yukio, ronin avide de combats, une nouvelle alliée capable d’apaiser son tempérament.

(Contient les épisodes #1 à 4)

Autant passer tout de suite dessus, c’est une série qui commence à dater un petit peu, et on se retrouve, comme pour chaque nouvelle série, avec les mêmes premières pages répétitives, où le héros nous explique qui il est, de quoi il est capable, à quoi cela est du, toujours et inlassablement avec les mêmes mots. Mais bon, c’est ce qui fait aussi le charme de ces comics.

Mon Impression : Wolverine #1 à 4

Graphiquement, c’est du Frank Miller, là aussi cela a vieilli et le style assez agressif et brute de l’artiste ne plaît pas à tout le monde. Personnellement, j’ai trouvé que les dessins collaient plutôt bien à cette histoire, malgré des personnages pas spécialement beaux. On retrouve un Logan avec sa coupe de cheveux et ses favoris plus que farfelus mais qui sont la signature du personnage. Mais également un charisme débordant et des griffes plus qu’impressionnantes.

Alors qu’il rentre de mission, Logan apprend que son grand amour Mariko s’est mariée avec un homme qu’elle ne connaît pas, à la demande de son père Shingen, que tous croyaient mort, pour effacer une de ses dettes. Fou de rage, il repart aussitôt pour le Japon pour découvrir le fin mot de cette histoire, et surtout récupérer l’élue de son cœur.

Il va vite déchanter quand Mariko va l’expédier, la belle demoiselle étant, comme beaucoup de femmes japonaises de cette époque et de ce rang, très attachée aux traditions et au respect de la famille. Et la rencontre en Logan et Shingen va être pire, puisqu’il va littéralement se faire botter le train dans un combat à sens unique.


Déboussolé, drogué, aux abois, Logan va faire la rencontre de Yukio, une femme certes moins belle que Mariko mais avec un tempérament de feu et agressif comme Logan. Voilà notre héros amoureux de deux femmes, deux femmes totalement différentes, deux femmes qui vont lui causer pas mal d’ennuis. Yukio cachant, en effet, bien son jeu…

Logan décide de tourner la page dans les bras de Yukio mais des événements tragiques vont le forcer à revenir dans la partie…

Mon Impression : Wolverine #1 à 4

L’histoire est plutôt plaisante à lire, un rythme très soutenu, peut-être trop, une bonne intrigue, la création d’un personnage important de la mythologie de Logan avec Yukio. Une bonne histoire, avec ce qu’il faut d’intensité dramatique, de combats parfaitement chorégraphiés, de bons dialogues, et puis le plaisir de se dire que l’on lit les premières aventures en solo aussi charismatique que Logan, écrites par un duos d’artistes tout aussi grandiose.

Bref, ces premiers épisodes par Chris Claremont et Frank Miller sont un pan important, culte de notre héros mutant griffu. Et ce n’est pas anodin si cette première intrigue envoi Logan au Japon. Ce pays étant profondément ancré en lui et faisant parti de son histoire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article