Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Low tome #1 "L'Ivresse de l'Espoir"

Mon Impression : Low tome #1 "L'Ivresse de l'Espoir"

Ces derniers temps, je replonge avec plaisir dans les différents titres que nous propose Urban Indies, Rocket Girl, Rat Queens, Tokyo Ghost, et c’est un véritable bonheur ! Et en plus c’est encore un titre de Rick Remender ! Le monsieur est décidément très, très prolifique. Avec Low, c’est une nouvelle fois un voyage dans le futur qui nous est proposé par l’équipe déjà ensemble sur Last Days of American Crime, Rick Remender, donc, et Greg Tocchini.

Le futur lointain. Accablée par les rayons destructeurs d’un soleil mourant, l’Humanité a été contrainte de se réfugier au cœur de vastes cités sous-marines alors que ses scientifiques continuent à envoyer des sondes spatiales en quête d’un nouveau foyer. Après plusieurs centaines d’années, une sonde s’écrase enfin à la surface de la Terre. Stel Caine, dernière scientifiques déterminée à ne pas laisser l’Humanité s’éteindre au fond des océans, se met en quête de récupérer le précieux engin, emmenant dans son sillage Marik, son fils et unique survivant du massacre de leur famille, dix ans auparavant.

(Contient les épisodes #1 à 6)

Mon Impression : Low tome #1 "L'Ivresse de l'Espoir"

La première chose qui marque lorsque l’on se lance dans l’aventure Low, ce sont les dessins de Greg Tocchini. L’artiste brésilien a, en effet, un style bien particulier, qui ne plaît pas forcément à tous. Un style difficile, dans lequel on ne rentre pas facilement. Cela peut paraître un peu brouillon aux premiers abords, un peu abstrait, pourtant l’artiste nous plante un décor, un univers d’une grande richesse. Et si cette quantité de détails est vraiment ahurissante, elle ne fait pas tout. J’avoue avoir du mal, à certains moments, à correctement me retrouver, me positionner. C’est très artistique, pas forcément joli, et je n’en suis pas toujours fan.

Si les personnages ne sont pas toujours géniaux et clairs à analyser, les décors sont absolument majestueux.

Une nouvelle fois, mes lectures me plongent au plus lointain des futurs. Après un futur où la technologie et les réseaux sociaux ont gangréné l’Humanité, après un futur où les policiers sont des enfants pour éviter la corruption, voici un futur où le soleil est mourant, l’Homme a donc du quitter la surface de la Terre pour plonger et vivre dans les fonds marins ! Stel Caine est l’une des dernières scientifiques à croire, encore, que les sondes spatiales vont revenir sur Terre après avoir découvert un nouveau monde habitable ! L’espoir et l’optimisme sont ses deux jambes sur le chemin de la vie. Johl, son mari, est plus terre-à-terre, il sait que la planète est sur sa fin, et vie avec.

Mon Impression : Low tome #1 "L'Ivresse de l'Espoir"

terrible des horreurs ! Johl va mourir dans les bras de Stel, pendant que ses enfants lui sont enlevés !

Dix ans plus tard, Stel garde l’espoir et son optimisme. Sûre que ses filles sont toujours vivantes et que l’Humanité va survivre, alors que tous les autres habitants des deux cités sous-marines connues sombrent toujours un peu plus dans la décadence la plus totale. Même le fils de Stel, Marik, policier de son état, sombre dans la drogue et se tape des prostitués en plein service, reprochant à sa mère son stupide optimisme, cause de tous leurs malheurs.

Mais voilà qu’une sonde s’écrase sur Terre, Stel est alors convaincu qu’elle contient une excellente nouvelle pour l’Humanité ! Elle n’hésite alors pas à payer de son corps pour avoir le droit à un vaisseau d’exploration et à kidnapper son fils, alors en prison, pour l’emmener dans ce nouveau périple dirigé par l’optimisme. Et si, en chemin, l’homme ayant détruit leur vie se retrouvait devant eux ? Et si Della et Tajo étaient toujours vivante ?

Mon Impression : Low tome #1 "L'Ivresse de l'Espoir"

Un voyage rythmé et plein de nombreux rebondissements. Tout n’est pas toujours très clair, on se perd un peu, tant au scénario qu’au dessin, et le personnage de Stel est particulièrement agaçant !

Bref, voilà une lecture qui me laisse perplexe. Certains éléments me plaisent, d’autres moins. Les dessins sont également inégaux au niveau du ressenti. Je vais être par moment captivé par les événements et à d’autres complètement à part. Le deuxième tome va être décisif, parce que pour le moment je ne suis pas convaincu puisque trop sceptique et indécis.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article