Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Uncanny Avengers tome #5 "Prélude à Axis"

Mon Impression : Uncanny Avengers tome #5 "Prélude à Axis"

Durant Marvel Now et All-New Marvel Now, les titres Avengers sont devenus pratiquement iconiques tant la réussite, l’intérêt et la qualité étaient au rendez-vous. Si cela est en grande partie le fait de Jonathan Hickman, il ne faut pas oublier le travail de Rick Remender, le scénariste parvient, à merveille, à nous proposer un travail incroyable avec une équipe d’Avengers complètement différente, sans être alpagué par le travail d’Hickman. Si l’intrigue d’Hickman est incroyablement bien ficelé et tentaculaire, celle de Remender est tout aussi fantastique !

Désormais en possession des pouvoirs de Charles Xavier, Crâne Rouge est déterminé à s’en servir pour faire le mal. Les Uncanny Avengers et Magnéto vont tout faire pour empêcher le super-vilain nazi d’établir un nouveau Reich, même si son plan dément semble infaillible.

Rick Remender (Uncanny X-Force) signe ce prélude à Avengers & X-Men : Axis aux côtés de Cullen Bunn (Deadpool massacre Deadpoool), Gabriel Hernandez Walta (Magnéto) et Daniel Acuna (Wolverine). Le dessinateur Paul Renaud (Captain America) illustra quant à lui le premier Annual d’Uncanny Avengers.

(Contient les épisodes #23 à 25 et l’annual #1 d’Uncanny Avengers et #9 et 10 de Magnéto).

Mon Impression : Uncanny Avengers tome #5 "Prélude à Axis"

Dire que les débuts de l’équipe Unity des Avengers ont été compliqués est un euphémisme. Crâne Rouge qui récupère le cerveau de Charles Xavier et ses formidables pouvoirs, les dissensions et tensions dans l’équipe et surtout ce terrible combat contre les jumeaux d’Apocalypse ! De cet affrontement en découle la destruction de la Terre par un Céleste, la torture pendant cinq ans de certains membres de l’équipe, pendant qu’Havok et la Guêpe se mettent ensemble, tout en devant se cacher sur la planète créée pour les mutants par les jumeaux, et découvrent les joies d’être parents.

Malheureusement, on se doutait bien que cela ne pouvait rester ainsi, et pour retrouver la Terre, nos héros sont obligés de retourner dans le passé pour rectifier leurs erreurs, leurs fautes. Ils vont donc devoir tirer un trait sur les cinq ans écoulés mais en garder les souvenirs. Si cela peut être facile pour la torture, difficile de ne plus avoir sa fille mais d’en garder le souvenir !

Rajoutons à cela les séquelles physiques ! Le surplus de pouvoir pour Sunfire, la psyché de Wonder Man bloqué dans Malicia ou encore le visage défiguré d’Havok.

Mon Impression : Uncanny Avengers tome #5 "Prélude à Axis"

Si ce tome est un peu un tome d’interlude, on aurait pu espérer, à juste titre, un petit moment de calme de pause, de repos pour nos héros, il n’en est rien. Puisqu’ils sont aussitôt embarqués dans l’intrigue d’Axis à travers son prologue !

Crâne Rouge refait, malheureusement, parlé de lui, et a transformé Génosha en véritable camp de concentration pour mutants ! Si les Uncanny Avengers débarquent, un peu malgré eux, à la fin du prologue, c’est surtout Magnéto qui mène l’enquête et tente quelque chose, dans un premiers temps, pour mettre fin aux agissements de Crâne Rouge, à celui qui a violé la dépouille de son ami.

Mais cet affrontement va avoir des répercussions incroyables et catastrophiques… A découvrir dans Axis !

Le tome se termine avec le premier annual du titre et nos héros se retrouvent embarqués, malgré eux, sur Mojo World pour devenir les héros d’une sitcom à la AB. Mais manipuler le Ghost Rider et lui faire croire qu’il va être père, c’est une grave erreur…

Mon Impression : Uncanny Avengers tome #5 "Prélude à Axis"

Graphiquement, c’est un véritable melting pot ! Daniel Acuna, Gabriel Hernandez Walta, Paul Renaud, Salvador Larroca, Sanford Greene et Javi Fernandez ! Des styles vraiment différents, ne se mariant pas, l’unité générale graphique est désastreuse. Et si des artistes comme Acuna, Renaud ou Walta nous offrent un excellent travail, le reste est assez vilain…

Bref, un tome moyen, non pas de par sa qualité (bien que du côté graphique…) mais plus parce qu’on y trouve de tout. Les répercussions de la précédente intrigue, le prologue à Axis, des épisodes de Magnéto (excellente idée de la part de Panini), et on termine par un annual qui n’a rien à voir et qui casse le rythme (pour le coup il est mal placé). Mine de rien, Remender nous vend bien Axis (peut-être trop bien…) !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article