Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Secret Warriors tome #1

Mon Impression : Secret Warriors tome #1

Sorti à partir de la fin 2009, Secret Warriors est un tire de Jonathan Hickman (et Brian M. Bendis) assez complexe (Hickman oblige) sur Nick Fury et l’HYDRA. Un titre qui me laisse un souvenir plutôt bon mais je me rappelle qu’il avait été difficile de suivre ce titre de façon épisodique. C’est donc avec plaisir que je me relance dans ce titre à travers les trois Deluxe qui lui sont dédié, pressé de lire cette saga de façon plus régulière.

Un homme sait que dans ce nouveau monde – ce monde plus sombre -, les idéaux qu’il croyait servir sont des reliques brisées d’une génération perdue. Il sait que son gouvernement n’est plus digne de confiance, ni aucun pays ou corporation. Et les héros ou justiciers ne veulent plus faire ce qui est nécessaire pour améliorer les choses. Il sait ceci. Un monde plus sombre a besoin de Secret Warriors !

Alors il met toutes ses pièces en place. Il réunit les joueurs et il connait parfaitement les enjeux… Il sait ce qu’il en coûtera et lui seul est prêt à payer le prix. Nick Fury est de retour. Il a un plan… et une nouvelle équipe de jeunes super-humains décidés à faire le nécessaire. Les Secret Warriors.

(Contient les épisodes #1 à 10 de Secret Warriors, Dark Reign : New Nation #1 et Dark Reign : The List – Secret Warriors #1)

Mon Impression : Secret Warriors tome #1

Nous sommes à la sortie de Secret Invasion, les Skrulls ont été repoussé, le S.H.I.E.L.D. dissout, remplacé par le H.A.M.M.E.R. et la sécurité du monde est maintenant aux mains de Norman Osborn ! Vous voyez le souci ? Et bien Nick Fury également ! Comme tout au long de sa carrière, Nick se moque royalement de la chaîne de commandement, il se contente de faire ce qu’il juge nécessaire d’être fait. Et si le S.H.I.E.L.D. n’existe plus, cela ne va pas l’empêcher d’accomplir son devoir, encore plus clandestinement que d’habitude.

Plus que Norman Osborn et tout le néfaste, le mauvais qu’il représente, Nick Fury va rentrer en guerre avec HYDRA ! L’organisation terroriste et tentaculaire, remontant à l’Egypte Ancienne est la cible prioritaire de l’ancien chef du S.H.I.E.L.D. ! En effet, en voulant sécuriser certaines bases, armements et informations de S.H.I.E.L.D. Nick Fury va mettre en lumière une donnée pour le moins inattendu et qui va remettre en cause, toute sa vie ! En effet, dans les données récupérées Nick découvre que l’HYDRA a ses tentacules bien plus déployées qu’il ne l’aurait cru. Même le S.H.I.E.L.D. n’est pas épargné…

Mon Impression : Secret Warriors tome #1

Pour se faire, et connaissant le personnage, nous ne sommes pas surpris de voir une nouvelle équipe œuvrer pour lui, les Secret Warriors. Un groupe de jeunes personnages, avec des pouvoirs, comme Daisy Johnson (Quake) ou encore Phobos, le fils d’Arès. Des personnages n’ayant aucun lien, ni avec d’autres héros, ni avec le S.H.I.E.L.D., des jeunes personnages qu’il a pu modeler, pour ne pas dire conditionner, à sa convenance. Mais avec un personnage comme Nick Fury, il ne faut jamais prendre la situation, le statu quo en cours pour acquis. Avec un tel passif, une telle expérience, il n’est pas surprenant de découvrir qu’il a compartimenté ses ressources, ses troupes, ne dévoilant toujours qu’une partie des informations à chacun de ces groupes, et jamais les mêmes informations, naturellement. C’est ainsi, que l’on voit le retour des Howling Commandos, Dum Dum Duggan en tête…

Nick Fury n’est pas le seul à nous réserver des surprises, HYDRA nous propose son lot de révélation et de surprise. Et l’on se retrouve avec tout un groupe de chefs plus charismatiques les uns que les autres à la tête de la destiné du groupe terroriste. On fini, même, par prendre autant de plaisir à suivre les deux groupes.

Mon Impression : Secret Warriors tome #1

Graphiquement, il me semble que ce titre a été celui qui m’a permis de découvrir Stefano Caselli. L’artiste italien a su me séduire immédiatement, me proposant des personnages magnifiques, somptueux et d’une très grande expressivité ! Ses scènes d’action sont fluides, limpides, ne souffrent aucun ralentissement. Les décors sont riches et détaillés, à l’image de ses personnages au design très travaillé et irréprochable.

Bref, ce premier tome de Secret Warriors est plutôt convaincant, Hickman nous propose une intrigue tentaculaire, à l’image de l’HYDRA, et un Nick Fury encore plus complexe que ce qu’il a pu déjà être. Son travail sur le groupe terroriste est tout autant passionnant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article