Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Daredevil tome #4

Mon Impression : Daredevil tome #4

Et bien voilà, nous y sommes, les derniers épisodes de la quatrième série de Daredevil ! Cette série si géniale, si bonne de Mark Waid et Chris Samnee ! De façon surprenante et inattendue, cette série est devenue l’une de mes préférées, faisant de Matt Murdoch, un personnage que j’apprécie énormément, ce qui était loin d’être le cas auparavant. Des personnages secondaires fantastiques (Foggy, Kirsten), des intrigues palpitantes et des dessins justes magnifiques. C’est donc le cœur lourd qui j’entame ces trois derniers épisodes.

Afin de préserver la nouvelle vie qu’il s’est construite à San Francisco, Daredevil est confronté à une décision difficile. Si l’Homme sans Peur ne redouble pas d’ingéniosité face à son plus grand ennemi, ses amis et lui pourraient le payer de leur vie…

(Contient les épisodes #15.1 et #16 à 18)

Mon Impression : Daredevil tome #4

Nous avions laissé notre héros dans une fâcheuse situation. Le Suaire ayant relié le Hibou à tous les réseaux vidéo possibles et inimaginables. Pour mettre Daredevil hors d’état de lui nuire, le Suaire a révélé sur la toile tous les entretiens, censés être secrets, de Matt et ses clients, les confidences de Kirsten et la non-mort de Foggy ! C’est un véritable ras de marée qui emporte Matt, d’autant que son alter ego, Daredevil est la cible des policiers, depuis son association avec Jubula Pride, la fille du Hibou. Devant un tel désastre, et pour protéger ses proches, Matt ne voit qu’une solution : demander l’aide de Wilson Fisk, le Caïd !

Cela était obligatoire, et quel plaisir de voir le Caïd pour ce grand final. Notre héros lui propose, rien de moins, que la vie de Matt Murdoch en échange de la protection de ses amis. Mais ce que Matt ne sait pas, c’est que le Caïd a lancé Ikari, l’assassin, sur les traces de ces dits amis ! Voilà une menace supplémentaire et un ennemi de poids (c’est le mot juste) sur le dos, comme si la situation n’était pas déjà assez compliquée et impossible.

Mon Impression : Daredevil tome #4

C’est donc un héros à bout, devant perdre pour la survit de ses amis qui fait face à toutes ces menaces. Et pourtant, il ne perd pas espoir, ne baisse pas les bras, persuadé de pouvoir réussir à sauver Kirsten, à sauver Foggy. Plus que persuadé, il en comprend toute l’importance, la nécessité de réussir. Malheureusement, les choses vont aller de mal en pis…

Un magnifique clap de fin pour cette quatrième série de l’Homme sans Peur. Si elle ne fait que dix huit épisodes, quelle richesse, quelle profondeur, quel génie tout simplement. Waid et Samnee nous ont offert quelque chose de fantastique à lire, des intrigues haletantes et palpitantes. L’arrivée du Caïd et la dernière scène avec Matt, Kirsten et Foggy font un formidable final.

Graphiquement, rien à redire, je suis un fan inconditionnel de Chris Samnee. Un style un peu oldies et d’une grande richesse au niveau des détails, des personnages très esthétiques. C’est vraiment un plaisir de découvrir ses cases, ses planches, page après page.

Mon Impression : Daredevil tome #4

Un petit mot sur l’épisode 15.1 qui ouvre ce tome, une histoire qui nous plonge dans le passé de Matt, pour les besoins de son autobiographie. Au programme, une des premières fois où son rôle de justicier et son métier d’avocat se sont télescopés, un face-à-face avec Diablo et Karen Page

Bref, quel dommage, quelle tristesse de voir cette série se terminer. Si la cinquième série est déjà annoncée, avec Charles Soule et Ron Garney aux manettes, on se dit que l’on va avoir du mal à retrouver quelque chose d’aussi fort, d’aussi intense, d’aussi immersif émotionnellement. Le genre de série qui marque le lecteur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article