Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #221 : Batman v Superman

J'ai vu! #221 : Batman v Superman

Après l’excellent Man of Steel, remettant enfin Superman (Henry Cavill) sur le devant de la scène au cinéma, j’attendais, comme beaucoup, l’arrivée d’un Man of Steel 2. Mais il n’en est rien, Warner préférant nous proposer Batman v Superman, l’Aube de la Justice, ou comment utiliser le succès de récent Superman pour lancer le nouveau Batman (Ben Affleck), et préparer l’arrivée de Justice League. Warner et DC se décidant, enfin, à essayer de rattraper le fossé qui les sépare de Marvel, sur grand écran.

D’entrée, avant de parler du film, abordons le premier point noir du film, d’un point de vue strictement personnel, Ben Affleck, le nouveau Batman. Le mariage ne fonctionne absolument pas ! Hormis se pincer les joues pour tirer la gueule, Ben Affleck n’a absolument pas le charisme, la prestance de Bruce Wayne, et la gonflette a été un peu trop excessif… Le pauvre est boudiné dans ses chemises. Quel dommage, quelle déception, quelle tristesse de voir Ben Affleck en Bruce Wayne après l’excellentissime Christian Bale… Ajoutons à cela la voix VF de Jason Statham et la coupe est pleine…

Après un court flashback sur la genèse de Batman (mort des parents du petit Bruce, caverne avec les chauves-souris) le film démarre là où se termine Man of Steel, à la destruction de Métropolis sous les coups que se donnent les deux monstres de puissance que sont Superman et Zod (Michael Shannon). Bruce Wayne assiste impuissant à ce combat et au décès de nombreux employés ! On comprend d’entrée l’idée de Zack Snyder, Superman et Batman ne seront pas amis ! Loin de là. De plus, ce Batman est en activité depuis plus de vingt ans, comme on nous le souligne et les nombreuses références (le costume d’un Robin mort, mots sur le Joker…) le montrent. Batman est persuadé qu’à moyen terme, Superman sera un problème pour l’humanité, il faut donc se préparer.

J'ai vu! #221 : Batman v Superman

Superman de son côté, commence lui aussi à se pencher sur le cas du justicier de Gotham, dont il trouve les méthodes trop violentes, trop extrêmes. Cette animosité va être travaillée, renforcée par Lex Luthor (Jesse Eisenberg), le jeune multimilliardaire semble vouer une haine sans borne aux deux justiciers, surtout Superman et est prêt à tout pour le mettre à genoux à terre. Quand on est fou, cultivé, riche et sans limite comme lui, on se retrouve capable de visiter des vaisseaux alien, trouver des roches extraterrestres, autopsier un général kryptonien et créer une créature de l’enfer !

Tous ces événements déstabilisants se produisent au moment où le monde semble se détourner de Superman, les médias, les sénateurs américains ne retenant pas ses incessants actes héroïques mais plutôt les rares dommages collatéraux, qui une fois mis en lumière prennent des proportions titanesques. A tel point que notre héros commence à douter des lui alors que les retours de bâtons se font de plus en plus nombreux. Heureusement Lois (Amy Adams) est là pour mettre à jour un effroyable complot !

Heureusement, parce que la menace Batman et celle de Lex Luthor se font de plus en plus pressantes, mais une autre personne rentre dans la dance, la sublime et sculpturale Diana Prince (Gal Gadot)…

Inutile de revenir sur le cas Bruce Wayne, on en a déjà bien trop parlé (difficile de devoir donner raison aux haters anti-Batffleck d’au moment de sa nomination), et passons aux autres personnages. Henry Cavill reste un excellent Superman, même si dans ce film, il semble bien trop écrasé par la pression de son rôle. Le personnage de Loïs est complètement saccagé par Scott Snyder, on passe d’un personnage fort, de Man of Steel, à une potiche godiche ici. Lex Luthor est assez déconcertant, pas mauvais, mais je préfère le Lex Luthor calculateur, charismatique au Lex Luthor complètement déjanté limite schizophrène, mais excellent boulot de Jesse Eisenberg. On ne voit pas assez Diane Lane (Martha Kent), content d’avoir une scène avec Kevin Costner (Jonathan Kent), Perry White (Laurence Fishburne) est très agressif, Mercy Graves (Tao Okamoto) est top.

Reste deux personnages que j’ai fortement apprécié, et même au-delà. Alfred Pennyworth (l’excellent Jeremy Irons) tout en retenu et en humour plein de finesse à l’accent so british et surtout la superbe et ravissante Gal Gadot qui nous livre une Diana Prince/Wonder Woman mêlant charisme, force et finesse. (Mais c’est quoi cette affreuse voix VF ??!!)

Le film est long, terriblement long pour ne pas dire effroyablement chia… Aucun rythme, une action raz les pâquerettes, des personnages mollassons et déprimants. Personnellement, je ne suis pas fan des directions prises pour certains personnages, trop « Millerien » pour Batman par exemple. On a l’impression que, malgré la longueur et lenteur du film, que les scénaristes du film veulent aller trop vite, le plus bel exemple étant ces caméos ridicules des différents membres de la future Justice League qui ne servent absolument à rien. Le film est sombre, très dur même avec Superman, et si cela se révèle judicieux avec la fin du film, c’est néanmoins pesant sur le long terme.

J'ai vu! #221 : Batman v Superman

Les combats, enfin le combat est plutôt bien foutues, dans la lignée de Man of Steel, bien que moins spectaculaire, le traumatisme Metropolis devait encore trotter dans la tête, et certains passages ne sont vraiment pas réussi au niveau effets spéciaux. Encore une fois, personnellement, c’est Wonder Woman qui m’en met plein la vue.

Pour autant, tout n’est pas à jeter dans le film. Outre la nouveauté Wonder Woman, Henry Cavill campe toujours un excellent Superman, incarnant à merveilles les valeurs que l’on attend de ce héros, abnégation, soif de justice, don de soi, grand cœur… Et le voir confronter et souffrir face à un ennemi sans pouvoir, à savoir la foule humaine offre d’excellentes scènes.

A vouloir se concentrer sur l’essentiel en se foutant royalement des à côtés, des conséquences, de la profondeur, on perd beaucoup de chose et nous retrouvons avec quelque chose de creux sans queue ni tête. DC Comics veut jouer, au niveau du cinéma, dans la court de Marvel, et on les comprend, mais à vouloir précipiter les choses on passe à côté de l’essentiel ou on propose des choses inutiles. On se retrouve avec un nouveau Batman qui ne peut pas blairer Superman, une Wonder Woman, un Flash, un Aquaman, un Cyborg, un Lex Luthor, un Alfred, toute une ribambelle de nouveaux personnages emblématiques que l’on jette comme ça en pâture à des spectateurs qui ne sont pas tous expert en comics.

Pourquoi ne pas avoir fait un Man of Steel 2 ou un nouveau Batman avant de nous balancer ce truc ?

Bref, un film trop long, trop lent, mal réalisé, avec beaucoup de libertés qui ne plaisent pas forcément et ne se justifient pas forcément. Un Batman que je ne peux pas voir en peinture, un Luthor particulier, reste une chouette Wonder Woman… Même en temps que fan j’ai bien, bien du mal à trouver le moindre aspect positif à ce film. Personnellement c’est une très, grosse claque, une très grande déception, surtout après Man of Steel et la trilogie Batman de Nolan.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article