Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #220 : Suicide Squad

J'ai vu! #220 : Suicide Squad

Entres les bandes-annonces, Harley Quinn, le casting, Harley Quinn, les personnages choisis, Harley Quinn, le côté fun et sanglant véhiculé par le titre, Harley Quinn, l’aspect fun annoncé et Harley Quinn, Suicide Squad se voit tout désigné pour être le film de l’année. Très attendu, le film a véritablement déchaîné les passions et les rageux sur le net. Grand coup de froid, pour moi, au moment de pénétrer la salle obscure avec ma chère et tendre, peu rassurés par le cassage en règle qu’avait subit le film.

Superman (Henry Cavill) est mort ! (Oui, dans Batman v Superman, l’Aube de la Justice). Et certaines personnes, de l’ombre, du gouvernement américain se demandent comment le monde pourrait se défendre si le prochain « Superman » n’était pas aussi bon que Clark Kent. Notamment Amanda Waller (Viola Davis), qui craint que les méta-humains puissent réduire l’Humanité en esclavage, ou même pire que cela. Pour remédier à ce problème, elle propose le projet Task Force X, la Suicide Squad ! Une équipe de méta-humains et de criminels aux capacités uniques et inouïes pour répondre aux menaces extraordinaires de façon non-officielle et politiquement incorrecte. Mais où chaque membre peut être abattu comme un chien en cas de désobéissance !

J'ai vu! #220 : Suicide Squad

Dans son dossier, Amanda Waller, possède déjà plusieurs noms, Floyd Lawton « Deadshot » (Will Smith) un tueur à gage ne ratant jamais sa cible, arrêté par le Batman (Ben Affleck), Waylon Jones « Killer Croc » (Adewale Akinnuuoye-Agbaje) sorte de reptile humain, la frêle et fragile June Moone (Cara Delevingne) une archéologue ayant fusionné avec l’Enchanteresse, une créature mystique vieille de plusieurs millénaires et ne venant pas de notre Terre, Digger Harkness « Captain Boomerang » (Jai Courtney) un braqueur arrêté par Flash (Erza Miller), Chato Santana « El Diablo » (Jay Hernandez) un être capable de créer le feu ayant brûlé sa famille et refusant d’utiliser ses pouvoirs ou encore la sexy et délurée Harleen Quinzel « Harley Quinn » (Margot Robbie) la folle moitié du Joker, arrêtée par le Batman.

En échange de leur aide, Waller leur promet de sacrées remises de peine, voir quelques privilèges. Et si l’idée de s’enfouir leur passait par la tête en pleine mission, une petite bombe dans la nuque est là pour les dissuader. L’équipe est de plus chaperonné par le colonel Rick Flag (Joel Kinnaman) que Waller tient aussi, et la samouraï des temps modernes Tatsu Yamashiro « Katana » (Karen Fukuhara).

Mais une force surnaturelle et destructrice va faire que les choses vont dégénérées assez rapidement... Laissant ces personnages farfelus, hautement dangereux, en électrons libres et se prendre pour les sauveurs du monde…

Le film n’est qu’action, du début à la fin, passé la trop, longue, phase de présentation des personnages. Ca tire dans tous les sens, ça tape dans tous les sens, ça tue dans tous les sens. L’histoire n’est au final, qu’un prétexte pour permettre à ces joyeux drilles de s’éclater et faire ce qu’ils font le mieux : semer le chaos ! L’histoire n’est cependant pas mauvaise, même intéressante cependant, mais le montage n’aide pas vraiment à s’immerger totalement dans le film. On se demande souvent ce qu’il a pris à David Ayer de faire certaines de ses coupures au montage.

A l’inverse, la bande son est véritablement jouissive !

J'ai vu! #220 : Suicide Squad

Au niveau du personnage, gros, gros point noir avec Deadshot, qu’on essaie désespérément de faire passer pour un héros dans le fond, alors que put… c’est juste un put… de tueur ! Et Will Smith en fait des caisses, de bien belles façons, mais des caisses, dénaturant complètement le personnage. Killer Croc est insignifiant, Rick Flag se voit gâché par Joël Kinnaman et Viola Davis nous propose une excellente et méchante Amanda Waller. Le personnage de l’Enchanteresse est franchement sympathique, et les passages de June à l’Enchanteresse super bien foutus.

Arrivons alors aux deux extrêmes : Harley Quinn et son Monsieur J. Mon petit Joker, j’en ais presque pleuré en voyant l’horrible chose que Jared Leto nous propose. Si l’acteur se défend avec des scènes coupées, son Joker est tout simplement à ch…, à vomir, rien ne fonctionne, une catastrophe ! Tout l’inverse d’Harley Quinn ! Margot Robbie casse la baraque ! Une véritable révélation, la belle actrice nous propose une Harley complètement folle, barrée, pleine d’humour, des répliques cinglantes et un petit sourire qui fait fondre !

Bref, on est loin d’un film extraordinaire, loin de ce qu’il se fait de mieux en termes de films à licence super-héros DC ou Marvel mais nous sommes encore plus loin de la bouse que l’on peut nous expliquer à droite ou à gauche. Le film a ses défauts, assez flagrants et nombreux, mais il reste néanmoins vraiment sympathique à suivre, une sacrée bande son, un pied pas possible et la surprise du chef avec la Harley Quinn de Margot Robbie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article