Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Uncanny X-Force tome #1

Mon Impression : Uncanny X-Force tome #1

Si la précédente version de X-Force était violente, il s’agissait surtout d’une violence visuel, artistique et dans le côté sanglant de la chose. Avec Rick Remender, le titre prend une dimension encore bien plus noire avec une équipe qui n’hésite pas à franchir la ligne jaune, et ce de façon franche ! Tous les moyens sont bons pour Wolverine, Archangel et leurs hommes pour assurer la sécurité des mutants.

Quand il s’agit de se salir les mains, Wolverine, Psylocke, Archangel, Fantomex et Deadpool n’hésitent pas une seconde. Une aubaine pour la Terre car Apocalypse, Deathlok et les Maraudeurs trament dans l’ombre. Mai sle pire ennemi de X-Force se trouve peut-être dans l’équipe…

Entouré par Jerome Opena (Avengers, Infinity) et Esad Ribic (Thor, Secret Wars), Rick Remender (Uncanny Avengers, Captain America) pousse les mutants dans leurs derniers retranchements.

(Contient les épisodes d’Uncanny X-Force #1 à 10)

Mon Impression : Uncanny X-Force tome #1

Avec sa première saga, Rick Remender nous fait plonger, directement, au cœur du sujet. Cette nouvelle version d’X-Force est là pour empêcher les pires menaces qui soient de s’abattre sur les mutants, voir sur la Terre tout simplement. Avec « La Solution Apocalypse » on se doute que le niveau de menace est des plus importants. Deadpool a découvert le repère où Apocalypse est revenu à la vie, mais avec ses quatre Cavaliers ultimes pour le protéger, l’affaire n’est pas simple pour l’équipe, et même si on y trouve quelques uns des meilleurs assassins qui soient.

D’ailleurs, au passage, je tiens à dire que j’adore ces quatre Cavaliers qui sont charismatiques et effroyables, à faire froid dans le dos.

D’autant que ces membres d’X-Force n’ont pas vraiment de liens, ce n’est pas une bande de potes, pas une équipe, mais un regroupement de personnages, de tueurs, qui agissent ensemble pour le bien commun. Tuer n’est pas un souci, bien au contraire c’est même la première option envisagée à chaque problème. Et alors que les tensions entres les personnages est palpable, cela risque de devenir encore plus explosif lorsqu’ils vont se retrouver au nouvel alter égo, surprenant, d’Apocalypse !

Mon Impression : Uncanny X-Force tome #1

On sent d’entrée, dès cette première mission (et quelle première mission) que l’équipe va marcher sur des œufs, que les émotions sont à fleur de peau, que tout peu partir au chaos en quelques secondes, au moindre mot de travers.

Et pourtant les missions s’enchaînent, les Maraudeurs et Lady Deathstrike qui veulent faire exploser Utopia, des gens du futur qui veulent mettre la main sur le Monde et envoient une armée de héros version tueur et en mode Deathlok, le Roi d’Ombre qui veut récupérer sa belle Psylocke, Magnéto qui cherche à effacer un fantôme de son passé, ou encore, et surtout, une menace en provenance de l’intérieur de l’équipe.

Nous avons donc pour notre argent avec ce premier tome, nous avons notre lot d’intrigues, d’action et de violence. Mais, et c’est ce que j’aime chez Rick Remender, les personnages ne sont pas mis de côté. Le travail est également fait sur eux, ils sont même au cœur de tout. Deadpool et ses états d’âmes, Psylocke qui semble sombrer peu à peu dans une dépression, du moins un questionnement sur elle-même, Fantomex qui cache beaucoup, beaucoup de choses ou encore Angel qui cède de plus en plus à Archangel. Ce dernier point est d’ailleurs un aspect récurrent des épisodes de Rick Remender. Cette « transformation » ayant de plus en plus d’impact sur les agissements du héros et par prolongement sur ceux de toute l’équipe.

Mon Impression : Uncanny X-Force tome #1

Une excellente narration donc, mêlant intrigues captivantes, personnages charismatiques et tourmentés, rythme effréné et un intérêt qui ne cesse de croitre au fil de la lecture. Le tout servi avec de superbes dessins. Que demander de plus, quand dans un même tome on se retrouve avec une saga illustrée par Jerome Opena et une par Esad Ribic ? Alors certes cela est moins sombre que du Clayton Crain mais la violence nous éclabousse bien le visage avec ces deux artistes. Nous avons en effet le droit à notre lot de scènes violentes, sanglantes et qui glacent le sang. Avec un travail très poussé sur les expressions faciales des différents protagonistes.

Bref, ce premier tome d’Uncanny X-Force frappe très fort d’entrée, avec ses personnages abimés et violents, avec ses intrigues passionnantes, sa narration au top, ses excellents dessins et surtout son impression de malaise qui nous prend au type au fur et à mesure que l’on voit nos héros chuter à force de franchir la ligne jaune !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article