Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Graveyard Shift

Mon Impression : Graveyard Shift

Très franchement, en me lançant dans Graveyard Shift, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, je ne savais même pas, avant de lire le résumé, que j’allais me diriger vers une histoire de vampires. Et j’avoue, quand j’ai vu que cela était, en plus, une histoire d’amour, avoir eu un petit moment de stress, avec le désastreux souvenir de Twilight qui refait surface…

Liam, membre des forces spéciales de la criminelle, fait une perquisition qui tourne mal chez un suspect. Ce dernier, d’une force surhumaine, force l’équipe de police à le cribler de balles pour s’en débarrasser. Le soir même, Liam et sa petite-amie, Hope, sont attaqués en représailles. La jeune femme est mordue et se retrouve transformée… en vampire ! Déboussolée, elle ne sait pas comment gérer ce nouvel état qui provoque de nouvelles sensations en elle : des pulsions souvent violentes et incontrôlables. Liam promet de la sauver, mais leur amour résistera-t-il à ce terrible coup du sort ?

Réunis après leur mémorable collaboration sur Noble Causes, Jay Faerber et Fran Bueno nous proposent une nouvelle fable mêlant fantastique, horreur et romance ! Une histoire d’amour impossible qui n’est pas sans nous rappeler par moments la cultissime série Buffy contre les Vampires.

(Contient les épisodes #1 à 4)

Mon Impression : Graveyard Shift

L’histoire commence fort, très fort, comme si vous veniez de vous prendre un violent coup de poing. Une nuit, une équipe de police fait irruption dans un appartement pour une arrestation. Et à partir de ce moment-là, le normal fait place au paranormal ! La cible de cette arrestation ne se laisse pas faire, pire, il se débat, et les quelques balles qu’il reçoit ne lui font rien du tout ! Normal, ce Tobias Strickland est un vampire ! Ce dernier parvient à s’enfuir…

Mais, durant la même nuit, toute l’équipe de Liam est assassinée sauvagement, et alors qu’il est en tête à tête avec sa charmante femme, Hope, ils sont à leur tour attaqués par des vampires ! Liam ne doit son salut qu’à un incendie ! Deux jours plus tard, à son réveil, Liam apprend la mort de sa femme et son enterrement a déjà eu lieu ! Abattu, il arrache ses files, ses branchements et se rend sur la tombe de Hope. Quelle surprise lorsque cette dernière lui parle, sortant de derrière une pierre tombale !

Hope, au grand désarroi de Liam, est devenue un vampire, avec tous les points noirs et désobligeants qui vont avec. Heureusement pour lui, ils se trouvent dans un cimetière, cela va lui éviter de se faire bouffer !

Mais entre Liam et Hope, l’amour semble plus fort que tout, plus fort que cette malédiction. Le couple va alors tout faire pour comprendre ce qu’il s’est passé, ce qui signifie être un vampire, reprendre l’enquête de Liam ayant conduit à cela et surtout tout tenter pour trouver un remède pour Hope !

Mon Impression : Graveyard Shift

Deux chapitres pour en arriver à ce résultat, à ce postula, ce que ne laisse que deux chapitres pour développer l’intrigue et la conclure (de façon très, très ouverte). Autant dire que le développement est vraiment très rapide, pour ne pas dire expéditif. On commence à peine cette histoire qu’elle est aussitôt terminée, c’est assez déconcertant. Il faut bien le dire, Jay Faerber ne nous propose pas quelque chose d’innovant dans le genre. Si le couple Liam/Hope est véritablement attachant, et leur histoire touchante, nous restons sur quelque chose de très classique, sans véritable surprise et très rapidement raconté.

Graphiquement, c’est un peu la même chose, le travail de Fran Bueno est très joli, très sympathique, de manière générale, un peu moins précis et plus quelconque lorsqu’on s’attarde sur les détails, sur les décors. Et l’action se déroule la nuit, normal pour une histoire de vampires me direz-vous, mais cela offre de grandes facilités à l’artiste.

Mon Impression : Graveyard Shift

Bref, l’histoire n’est pas mauvaise, bien au contraire, et l’histoire de Liam et Hope est même assez touchante, empathique même, cependant Jay Faerber reste dans du classique, sans apporter de véritables innovations ou d’originalité pour démarquer son récit des autres histoires de vampires. Dommage, je suis sûr qu’il y avait mieux à tirer de cette histoire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article