Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Ghost tome #1

Mon Impression : Ghost tome #1

Voilà un titre que j’attendais avec une petite impatience chez Glénat Comics. Et pourtant, dieu sait que j’ai du mal avec le style narratif ronflant de Kelly Sue DeConnick. Mais la couverture est terriblement attrayante (Adam Huches oblige), les dessins font terriblement envie (Phil Noto oblige) et le synopsis semble prometteur. Donc on se lance et on croise les doigts !

Une nuit chaude au cimetière Résurrection de Chicago, les enquêteurs de l’étrange Vaughn et Tommy invoquent accidentellement une magnifique femme à l’apparence fantomatique. Nom de code : « Ghost ». En réalité, il s’agit d’une créature amnésique qui cherche à comprendre les circonstances de sa mort. Avec ces deux bras cassés comme acolytes, elle décide alors de mener une enquête qui lui fera découvrir les dessous troubles de Chicago, une ville gangrénée par la corruption politique et la science démoniste... tout un programme !

Ghost est le reboot d’une série des années 1990 orchestré par la talentueuse Kelly Sue Deconnick (Pretty Deadly). Un récit irrévérencieux et drôle à plusieurs niveaux de lecture et une héroïne forte mis en scène par le dessin délicat d’inspiration Art-Déco de Phil Noto.

(Contient les épisodes #1 à 5)

Mon Impression : Ghost tome #1

aughn et Tommy sont deux loosers à la recherche de la gloire, la célébrité, la renommé et l’argent. Et quoi de mieux pour obtenir tout cela que de se lancer dans la chasse aux fantômes ! Mais alors que nous avons tous les éléments pour voir deux charlatans se ridiculiser, voilà qu’un véritable fantôme apparaît ! Bien que n’apparaissant qu’un court instant, nous sommes, d’emblée, frappé par l’aspect de ce fantôme diaboliquement sensuel. Une femme mystérieuse à la robe blanche fascinante.

Il n’en faut pas plus à deux compères pour organiser une conférence de presse, où tous les plus grands magasines scientifiques sont invités, mais absents, malheureusement, ou heureusement, puisque le fantôme ne se représentera pas ! Pour le moment…

Car contre toute attente, ils ont vraiment réussi à capturer un fantôme et le ramener sur notre plan d’existence. A tel point qu’elle (puisqu’il s’agit d’une femme) peut interagir avec notre monde, les objets, les gens !

Si la cohabitation entre le fantôme et les deux amis va d’abord être assez chaotique, la revenante n’étant pas véritablement amicale et patiente, Vaughn et Tommy vont se retrouver, malgré eux, dans une quête visant à trouver ce qui est arrivé à ce fantôme, et surtout découvrir son identité !

Mon Impression : Ghost tome #1

Mais entre la personnalité bizarre du fantôme, ses accès de violence, l’ex de Vaughn maintenant avec monsieur le maire et considérant Vaughn comme un ivrogne ayant du mal à tourner la page, un projet secret visant à ramener d’autres fantômes et tout ce qui semble être un démon, cette recherche d’identité risque d’être bien plus compliquée que prévue ! Et surtout, est-ce que Tommy et Vaughn sont prêt à vivre ce genre d’aventure ?

Tous les ingrédients sont là ! Une ambiance un peu fantastique avec cette histoire de fantôme, un personnage visuellement charismatique, une intrigue qui s’annonce bien plus complexe que ce à quoi on pouvait s’attendre, et pourtant, encore une fois, la magie Kelly Sue DeConnick n’opère pas. Une narration ronflante, des personnages qui ne se démarquent pas, une héroïne, certes avec une mémoire proche de la page blanche, mais qui n’arrive pas à s’imposer autrement que grâce à son design. C’est une lecture longue et monotone, où les pièces se mettent en place très lentement, parfois avec hésitation et nous arrivons en fin de cinquième chapitre avec la triste impression de n’avoir assisté à rien.

Mon Impression : Ghost tome #1

Graphiquement, Phil Noto s’en sort beaucoup mieux, déjà rien que par son travail sur le personnage principal, le fantôme, à l’esthétisme plus que réussit ! Une mise en page soignée, de belles cases, mais beaucoup étant un peu trop vide ! Comme souvent avec l’artiste floridien. Ce qui n’enlève rien à la qualité de son travail.

Bref, Ghost n’est pas à proprement parler une déception, car je n’attendais pas grand-chose au départ en entamant ma lecture. Kelly Sue DeConnick fait du Kelly Sue DeConnick. De bonnes idées, de bonnes intrigues mais une narration qui endort son lecteur, qui traine en longueur et un développement des personnages peu attrayant. Pas sûr de poursuivre l’aventure, tant ce qui est arrivé à ce fantôme, bien charmant, ne m’interpelle pas.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article