Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Marvel Saga #6

Thunderblots : Ce sixième numéro de Marvel Saga met en scène les Thunderbolts, à travers les épisodes #24 à 26, ainsi que l’annual #1, qui marquent la fin du run de Charles Soule sur le titre.

Passons vite sur l’annual, signé Ben Acker et Ben Blacker, qui signeront la dernière saga de la série, qui voit les Thunderbolts, avec encore Venom en leur sein, se battre contre une étrange version de Docteur Strange. Pour se faire, ils vont d’abord faire en sorte de s’équiper un peu, notamment auprès du W.A.N.D. (département de sorcellerie, d’alchimie et de nécrologie du S.H.I.E.L.D.)

Dans les épisodes suivant, l’équipe de Ross, qui compte maintenant Ghost Rider dans l’équipe, décide de se rendre au Honduras, pour y secourir, ou au moins ramener les cadavres de valeureux et précieux soldats qu’il avait envoyé là pour récupérer une arme mystique afin d’abattre Hulk. (Oui ça date, ils ont eu le temps de pourrir depuis tout ce temps !!!)

De l’humour, de l’amour, de la violence, de la trahison, de l’action, des morts, des solos et une tête de Celeste, vont rendre cette aventure bien plus loufoque que ce à quoi l’on pourrait s’attendre ! Mais…

Bref, Charles Soule a su rendre cette équipe intéressante avec ses individualités. Beaucoup de caractère, pas mal d’humour, des intrigues simples mais efficaces, de quoi offrir de bonnes lectures. Cette dernière sage n’y échappe pas, mais si la fin est un peu surprenante et déroutante.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Spider-Man Hors-Série #5

Amazing Spider-Man : Ce nouveau numéro hors-série du kiosque de notre Tisseur préféré, reprend la saga, en cinq parties, Learning to Crawl de Dan Slott est rattaché à l’épisode #1, allant de 1,1 à 1,5. L’occasion pour l’un des scénaristes les plus marquants et influents de Spider-Man, de pouvoir, à son tour, revisité, un peu, les origines du héros.

Dan Slott effectue une bonne relecture des origines de Spidey, rien de surprenant, pas de réécritures inédites et bluffantes. Le scénariste a la bonne idée, et le respect de n’incorporer que quelques nouveaux éléments, non transcendants, qui pourront être réutilisés par la suite.

La première nouveauté, c’est un nouveau premier coup de cœur pour une femme et l’amusante Polly McKenna, étudiante un peu rejetée comme Peter. Mais tout cela sera très bref et pas vraiment important au final.

La vraie nouveauté venant d’un nouveau premier vilain à avoir affronté Peter, avec Clayton Cole, alias Clash. Le jeune homme est responsable de la médiatisation de Spider-Man lors de sa création, pour avoir publié une vidéo de son premier combat. Il est aussi le premier à avoir eu un autographe du Tisseur. Mais son admiration pour Spider-Man va rapidement se transformer en rancœur et en mégalomanie.

Bref, Dan Slott revisite les origines de Spider-Man avec juste ce qu’il faut de nouveauté pour rendre cela passionnant.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Wolverine #22

Wolverine : Deuxième numéro « prélude » à la Mort de Wolverine avec la saga, complète, en trois parties « L’Ultime Aventure de Wolverine » ! Un titre qui fait froid dans le dos, et qui marque la fin de, l’excellent, run de Paul Cornell sur Wolverine. On peut dire que ce scénariste aura marqué de son emprunte la vie de Logan.

L’heure de la vengeance a sonné pour Logan, et ce dernier est bien décidé à mettre un terme à son affrontement avec Victor Creed ! Mais sa récente défaite, cinglante face à lui, et sa rencontre avec la Mort, permettent à Logan d’agir de façon bien différente ! Fini les runs en solo, fini de se jeter dans la gueule du loup sans filet. Logan a des amis, et tous viennent lui prêter main forte.

Ce final bien qu’intéressant et loin d’arriver au terme attendu avec un tel titre et avec tous les récents événements n’est cependant pas sans défaut. En premier lieu, le combat entre Logan et Victor, si le développement est bon, le grand final st quelque peu rapide et peu réaliste…

Deuxièmement, Logan entreprend une sorte de chemin de croix où il va s’excuser auprès de tous ses, nombreux, amis. Si pour beaucoup le pardon semble logique, j’ai quelques réserves sur ceux de Kitty et Tornade… Surtout avec ce qu’il leur a fait. D’ailleurs cette relation Tornade/Logan aura été frustrante pour le lecteur du début à la fin car trop obscur…

Bref, j’ai été fan du début à la fin du run de Paul Cornell. Ce scénariste, qui m’était méconnu, a su m’offrir des histoires passionnantes et un Logan d’une fragilité que je ne lui connaissais pas. Si son final est très plaisant à lire, il souffre quelques rapidités et autres raccourcis un peu préjudiciables malheureusement.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Marvel Saga Hors-Série #3

Inhuman : Non ! Vous ne rêvez pas ! Nous avons, enfin, entre les mains, les premiers épisodes de la série Inhuman (que j’attends depuis tellement longtemps !!!). Pas de Matt Fraction au scénario, partie à cause de désaccords scénaristiques avant le premier épisode, remplacé par l’excellent Charles Soule, de plus en plus présent chez Marvel (et c’est tant mieux !!). Au dessin, si Joe Madureira est là au début, il est vite remplacé (heureusement) par Ryan Stegman que j’apprécie beaucoup, même si ce dernier se rapproche dangereusement du style bestial, musclé et sexy de son prédécesseur.

Au programme les six premiers épisodes !

Rien ne va plus chez les Inhumains, suite à son combat dantesque contre Thanos, Flèche Noire a décidé de faire exploser une bombe à tératogenèse provoquant sa disparition, la chute d’Attilan et la création d’un nuage de Brumes Tératogènes, transformant, de par le monde, les humains ayant de l’ADN inhumain en eux !

Des Inhumains se réveillent partout à travers la planète, après une transformation en cocon. Mais la transformation n’est pas obligatoire, s’il y a trop peu d’ADN, l’humain meurt dans le cocon. Médusa bien qu’effondrer suite à la disparition de son mari, dépassée par le poids des responsabilités qui lui tombe sur le dos, va pourtant se comporter comme une reine charismatique et tout faire pour offrir asile à tous ces nouveaux Inhumains, au premier desquels le jeune Dante, ou Enfer et son pouvoir pyrotechnique.

On sent que ce nouveau personnage va être important dans le futur, très mis en avant, il incorpore très vite le cercle fermé autour de la charmante et sensuelle reine. Il a le droit à un background très intéressant, notamment avec sa sœur humaine, veuve et enceinte.

Mais l’union ne sera pas de mise pour les Inhumains, c’est même la division. Un certain Lash, arrive à ressentir l’éclosion des nouveaux Inhumains, et s’empressent de se téléporter sur place en expliquant aux nouveaux venus d’où ils viennent et le danger que représente la fausse reine Médusa !

Rajoutons à cela le retour de l’Innommable et son plan machiavélique, l’apparition de Lignée et tous ses sombres secrets et nous retrouvons une pauvre Médusa dépassée par les menaces !

Graphiquement, comme je le disais plus haut, les premiers chapitres sont signés Joe Madureira, dans son style tant apprécié (pas par moi) de personnages bestiaux et bodybuildés et de femmes sexy et aux mensurations irréalistes. Il faut trois pages pour voir Médusa à poil… La suite est mieux, avec un Ryan Stegman en pleine forme, et s’éclatant avec les pouvoirs et les apparences des Inhumains.

Bref, on aura attendu longtemps mais le jeu en valait la chandelle. Charles Soule nous propose une intrigue de complots et de trahisons à la Game of Thrones, avec de nombreux nouveaux personnages et des rebondissements incessants ne nous laissant pas respirer ! Un vrai plaisir de lecture !

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Uncanny Avengers #7

Uncanny Avengers : Quelle chance ! Pas moins de quatre nouveaux épisodes pour l’un des meilleurs titres Avengers du moment ! Et pourtant tellement à part de tout ce que peut faire le génialissime Jonathan Hickman en ce moment. (Je parle en VF bien entendu^^)

Nous avons tout d’abord le droit au cinquième et ultime épisode de la saga « Pour Venger la Terre », qui voit Havok, et d’autres (comme sa femme la Guêpe, avec qui ils ont eu la petite Katie) tout faire pour annuler le monde, la réalité résultant du succès d’Eimin, la jumelle d’Uriel. En espérant d’appeler Immortus et ses Gardiens de l’Infini, il se retrouve avec Kang et quelques uns des pires méchants des différentes réalités Marvel. Malgré tout, en échange de la promesse que Katie sera protéger, Havok et d’autres Avengers acceptent de suivre le plan de Kang visant à modifier le passé.

Mais il fallait s’en douter, tout cela n’est qu’un subterfuge de Kang pour s’approprier la puissance d’un Celeste !

Les épisodes suivants nous montrent les séquelles extrêmes que nos héros ont subit pour rétablir le cours des choses. Physique pour Havok, au niveau des pouvoirs pour Malicia et Sunfire et dramatique pour Havok et la Guêpe. Nos héros passent alors par un violent passage à vide ! Doutes, perdition, interrogations. C’est à ce moment là qu’un nouvel ennemi fait son retour ! Crâne Rouge et ses camps de concentrations pour Mutants, où les représentants mutants des Uncanny Avengers vont se retrouver prisonniers avec Magnéto. Mais tout cela semble être un sombre plan, pour Crâne Rouge, afin d’obtenir encore plus de pouvoir !

Graphiquement, on a de tout. De l’excellent avec Daniel Acuna, du très moche avec Sanford Greene, et de la déception avec un Salvador Larroca méconnaissable !

Bref, comment Rick Remender fait-il pour nous en mettre toujours plus dans la vue ! Une fin apocalyptique pour l’excellentissime saga des Jumeaux d’Apocalypse, où le scénariste n’hésite pas à égratigner violement ses héros. Et les pauvres n’ont pas le temps de souffler qu’une nouvelle et terrible menace s’abat sur eux. Un mot : Génial !

Mighty Avengers : Cet épisode fait suite aux révélations d’Original Sin (à voir dans Original Sin Hors Série #2) où l’on apprend de belles sur le père de Luke Cage. James Lucas ayant fait parti d’un groupe de Mighty Avengers dans sa jeunesse aux côtés de personnages comme Blue Marvel, Blade, Constance Molina, Kaluu et l’Ours. Ils avaient affronté les Thanatonautes.

De nos jours les deux équipes de Mighty Avengers, ayant beaucoup de membres en commun, se rassemblent pour, de nouveau, affronter cette effroyable menace ! Et ils ne seront pas de trop, tant leurs ennemis semblent puissants !

Graphiquement, là aussi, Salvador Larroca semble en très petite forme. Aucune vie, pas d’expression, une impression de statisme.

Bref, une intrigue intéressante, mais je n’arrive vraiment pas à apprécier ce titre, à m’intéresser à ces personnages.

Bref, un numéro d’exception ! Et tout cela grâce à Uncanny Avengers et au travail de Rick Remender. Le scénariste a su se détacher totalement du travail d’Hickman pour nous offrir des histoires fantastiques. C’est peut-être ce qu’il se fait de mieux en ce moment chez Marvel.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

X-Men Universe #23

X-Men : Le clap de fin de Lien de Sang est venu pour le titre X-Men, en même temps que la fin du run de Brian Woods.

Les X-Men de Tornade rentrent donc dans le dernier round face a Futur, cet ennemi inédit, venu récupérer son fils Shogo et étant finalement reparti avec Jubilée. Et, un peu, comme dans ses précédents arcs, Woods fait monter la pression avant de nous offrir un final bancal, expédié et décevant.

Bref, cet arc, bien que prometteur, n’aura pas su s’imposer, un peu à l’image de ce que nous aura proposé Brian Woods ! Des intrigues bien pensées mais pour un développement peu soutenu, sans que l’intérêt ne naisse vraiment et l’absence total de perspective.

Facteur-X : Deux nouveaux épisodes pour ce titre Facteur-X, qui s’il réussit à proposé quelque chose d’intéressant (marrant maintenant que le titre est arrêté !!!) n’en demeure pas moins un titre bien en dessous de l’ancienne version, et de cela j’ai fait mon deuil.

Harrison Snow, PDG de Serval Industries, la société qui a embauché Facteur-X, a bien failli faire tuer Gambit, lors de la précédente aventure, en ayant appris que ce dernier avait couché avec sa femme. (Irrattrapable le Rémy !!) Et alors que cela apportait un petit peu de piment, Peter David ramenant un peu de problèmes personnels, tout tombe à l’eau avec le tête-à-tête bidon entre les deux hommes !

Mais l’heure est venue pour Serval Industries de présenter son équipe à la presse. Mais là aussi Snow ne va pas être déçu à cause d’une personne dans le public, de Vif Argent et des états d’âmes de ce dernier. Le frère de Wanda semblant, enfin, disposé à reconnaître ses erreurs, il n’en faudra pas plu sà Luna pour revenir dans sa vie…

Bref, de bons moments, d’autres complètement bidon, un mélange un peu bizarre pour un titre complètement à part.

Magneto : En Marche vers Axis, voilà un titre qui montre clairement les ambitions de ces deux épisodes de Magnéto !

Alors que l’ancien méchant vient de mettre la main sur homme capable de développer une formule d’hormone mutante capable de lui rendre toute sa splendeur, Magnéto apprend l’existence d’horreurs sur l’île, ayant déjà connu tant d’horreurs, de Génosha ! Et ce qu’il va y découvrir va lui glacer le sang et le replonger dans les heures les plus noires de son enfance… Mais surtout nous lancer dans le nouvel event de Marvel et Remender, Axis !

Une nouvelle fois Cullen Bunn nous propose une narration où nous plongeant dans la psychè lourde et douloureuse du vilain maître du magnétisme, et une nouvelle fois le passé tragique dans les camps de concentration nazis revient hanté Magnéto et nous captiver.

Bref, avec ces deux excellents épisodes, Axis est lancé ! C’est une nouvelle horreur de trop pour Magnéto, qui signe par la même occasion son véritable retour !

Diablo : Pas facile le retour au statu de vivant pour notre pauvre Diablo. Entre des événements tragiques (la perte d’êtres chers), découvrir les récents événements et sa difficulté à se faire une place dans cette école Jean Grey, rien ne tourne rond. C’est à ce moment que le jeune Rico (sorte de scorpion humain) entre dans sa vie.

Il n’en faut pas plus pour Diablo pour se faire happer par son rôle de professeur. Il prend le petit mutant esseulé et au visage peu rassurant sous son aile, mais c’est le moment choisi par Tornade pour envoyer Diablo rechercher une nouvelle mutante ! L’occasion pour notre héros de se lâcher et pour notre apprenti héros de se révéler !

Bref, c’est cette petite histoire mignonne et pas très importante que se referme notre numéro d’X-Men Universe mais qui marque également un clap de fin pour le kiosque. Un kiosque qui n’aura pas réussi à s’imposer. L’univers mutant ayant pas mal périclité, difficile dès lors de nous proposer deux kiosques intéressants tous les mois pour Panini

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Avengers #23

Avengers : Jonathan Hickman continu de nous faire explorer le futur de Marvel et surtout des Avengers. Avec l’arc en cours nous assistons véritablement aux événements qui se dérouleront dans huit mois, pas un futur alternatif.

Et « ouah !! » que de changements ! Solar devenu, grâce à ses finances, dirigeant de l’A.I.M. qui œuvre maintenant pour le bien commun ! Rocket et Smasher ont eu un enfant ensemble et vivent maintenant sur la planète des Shi’ars.

Sans que l’on sache vraiment ce qu’il se passe, nous comprenons que Roberto Da Costa cherche à « réparer » les Avengers ou sans doute ce qu’ils représentent tandis qu’il envoie une équipe de héros, dont Thor et Hypérion devenus hipster, pour une mission suicide mais néanmoins cruciale !

Bref, on ne sait pas, encore, comment on est arrivé là, mais cela mais l’eau à la bouche et on compte les mois jusqu’à Secret Wars.

New Avengers : Ca y est ! Cela s’est produit ! Un monde complet et tous ses habitants à été rayé de la carte du multivers par l’arme des Illuminati. Et si nous pensions que tous allaient céder face au poids de culpabilité que cela représenterait d’enclencher l’arme, c’était sans compter sur le pragmatisme de Namor !

Dans le premier épisode du mois nous comprenons, que si tous les Illuminati seront marqué par ce qu’il vient de se passer, il n’y a que Namor qui agissait, se préparait en se disant pas qu’ils vivaient tous au pays des Bisounours et que tout rentrerait dans l’ordre naturellement… Vraiment navrant de voir les plus grands génies de la Terre penser de la sorte…

L’explosion de cette bombe va mettre le feu aux poudres dans le groupe, et la tension à la Panthère Noire et Namor va exploser avec les révélations de ce dernier !

Mais déjà, dans le second épisode, une nouvelle incursion est annoncée et la réaction des Illuminati en dit long sur le moral… Heureusement pour la Terre, Namor prend les choses en mains !

Bref, la chute des Illuminati est en marche ! Si tous ces événements semblent implacables, je doute que nos héros ne réussissent à vivre avec ! Deux excellents épisodes !

Avengers World : Deux nouveaux épisodes ce mois-ci. Les Avengers sont sur tous les fronts ! En Chine où un dragon gigantesque, avec Madripoor sur sa tête (!!!) ravage le pays, sur l’île de Barbuda où l’A.I.M. utilise de la technologie du futur pour ses méfaits ou encore en Europe où une Morgane la Fée, encore plus magnifique et ensorcelante qu’accoutumée, a à ses ordres des hordes de morts !

Dans le premier épisode, Nick Spencer nous en apprend un peu plus sur l’équipe équivalente aux Avengers des Chinois. Intéressant, mais rien de fantastique.

Dans le second épisode, Spencer, met fin à ses différentes. Certes de façon un peu précipité à cause d’Axis, mais de façon intelligente, avec de bonnes idées et du matériel pour la suite et pour celui qui le remplacera aux rênes du titres.

Bref, des fins d’intrigues rapide mais qui concluent à la perfection l’excellent travail de Spencer sur ce titre.

Bref, le futur des Avengers, des Avengers qui sombrent dans l’irréparable et l’inimaginable, des Avengers sur tous les fronts. Une chose est sûr c’est que nos héros sont mis à l’honneur à travers des épisodes variés et très différentes mais avec toujours un point en commun, l’intérêt toujours plus accrue des intrigues !

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Iron Man #23

Iron Man : Et voici venir les deux derniers épisodes des Anneaux du Mandarin, mettant fin à cette cinquième série d’Iron Man pour le dernier numéro du kiosque Iron Man. Vraiment un grand final, donc.

Dans cette saga, à l’idée de base (les anneaux agissants de leur propre chef) fort intéressante et au développement bien ennuyeux et ennuyant, Tony, Arno et Abigail Burns se lancent à l’assaut des porteurs d’anneaux restants.

Un final peu convaincant, des rebondissements qui ne mettent pas en émoi et laissent de marbre. C’est un peu à l’image des vingt huit épisodes du titre, Kieron Gillen a de bonnes idées mais tout cela est mal amené et très peu intéressant, souvent long et rébarbatif.

Bref, un final à l’image du titre, Kieron Gillen n’aura pas su me convaincre, dommage.

Secret Avengers : Et le kiosque se clôture avec trois épisodes des Secret Avengers. Et beaucoup, beaucoup de choses au programme !

Maria Hill continu de manipuler son monde, Nick Fury Jr en mauvaise posture, Phil Coulson en fuite, Black Widow dans un duel de femmes, Spider Woman qui en apprend une bonne, un bébé pour la Furie et Hawkeye qui tombe aux mains de Deadpool !

Ales Kot continu à merveille à tisser des intrigues tentaculaires, où les secrets, les cachoteries et les non-dits sont omniprésents et permettent de se retrouver avec une atmosphère où l’on doute de tout et tout le monde.

Bref, je suis toujours aussi fan de cette série, des intrigues où tout peut arriver, ou tout nous est caché, le tout avec des dessins immersifs de Michael Walsh.

Bref, dire que ce kiosque va me manquer serait un mensonge. Néanmoins il a permis à Panini de publier un titre comme Secret Avengers, et je suis content de le retrouver ailleurs par la suite. Dommage que durant ces vingt trois numéros, le titre phare et éponyme, savoir Iron Man n’ait pas réussi à donner de l’élan au mensuel.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Spider-Man #5

Amazing Spider-Man : Alors qu’Anna-Maria tente de faire comprendre à Peter qu’Otto avait su compartimenter les menaces qui frappent la ville et laisser la police se charger de certaines d’entre elles. Mais une alerte radio plus tard et le voilà en train d’affronter une fausse Captain Marvel, secondé par la nouvelle Ms Marvel. Cette dernière est complètement sous le charme, ayant du mal à croire ce qu’elle vit.

Pendant ce temps, à Outremonde, Billy Braddock, Captain Spidey, assiste avec horreur aux meurtres de nombreux Spider-Man à travers les différentes lignes temporelles ! Certaines surprenantes, d’autres pleines d’émotions. Et c’est avec plaisir que nous retrouvons certains personnages comme Spider-Girl !

Bref, si l’histoire avec Ms Marvel est amusante, elle gâche un peu la lecture du prélude à Spider-Verse. Mais on retient le nouveau costume de Silk, bien moins sympa, et l’apparition de Clayton Cole ! Vivement que cela commence, je n’en peux plus !

Superior Spider-Man/Spider-Man 2099 : L’équivalent du Spider-Man 2099 de la Terre 98120 meurt, un autre de la Terre 6375 (vu dans les Exilés) le ressent et décide de se rendre sur la Terre 616, la notre, où notre Spider-Man 2099 subit un malaise à chaque fois que l’un de ses homologues tombe aux mains des enfants de Morlun.

Pas grand-chose et pourtant nous avons le droit à deux épisodes, pour suivre l’entrée de Spider-Man 2099 dans Spider-Verse, au moment où Miguel réussissait enfin à imposer ses idées au boulot. Chose surprenante, Morlun et ses enfants ne semblent pas vouloir s’approcher de notre Terre pour le moment.

Bref, long, à l’image du titre.

New Warriors : Contre toute attente le Mont Wundagore vient d’apparaître dans la baie de Manhattan ! Forcément les Avengers vont demander des explications aux New Warriors. Et ô surprise nous allons avoir le droit au couplet sur la jeunesse, puis sur l’incident de Stamford, avant que Justice ne se rappelle qu’il en avait une paire.

Une pseudo menace pour les autres membres et Thor et voilà que tout le monde fait la fête.

Bref, un épisode un peu lourd et cliché, juste pour faire connaître la renaissance du groupe aux Avengers et avoir l’occasion de prouver leur utilité…

Superior Foes of Spider-Man : En retrouvant la tête de Silvermane, nous pensions que le groupe avait enfin trouvé une certaine stabilité, et des projets en commun. Et bien non, les ambitions personnelles demeurent et au moment où le groupe devait prendre les rênes de la mafia, tout part en sucette avec un nombre faramineux de protagonistes !

Il fallait se douter que Nick Spencer n’allait pas nous laisser au calme pour son dernier épisode. Nous sortant un nouvel rebondissement totalement inattendu mais tellement jouissif. Comment aurait-il pu en être autrement ?

Bref, j’aurais adoré ce titre du début à la fin. Nick Spencer et Steve Lieber ont su nous proposer un titre différent, intéressant (pour ne pas dire passionnant), avec des personnages secondaires qui ont su saisir leurs chances, à travers une intrigue rocambolesque, sans temps morts et des dessins tout aussi originaux.

Bref, un numéro un petit peu en dessous, sans doute la faute à un prélude à Spider-Verse un peu trop long. Spider-Man se retrouve avec une intrigue un peu bouche-trou, Spider-Man 2099 ne cesse de tirer sur la longueur, New Warriors ne démarre toujours pas. Reste Superior Foes of Spider-Man dans un final à la hauteur du titre !

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Avengers Universe #23

Thor God of Thunder : Dernier numéro de la série, avant que Jason Aaron ne la relance avec un nouveau héros, mais ça c’est une autre histoire.

Pour marquer la fin du titre, nous avons le droit à un long épisode, très riche et très varié. Entre les origines de Malekith et un combat dantesque contre les Géants de Glace, il y a de quoi faire. Et lorsque les trois petites filles de Thor, Atli, Frigg et Ellisiv tombent sur un livre enchainé, la curiosité est trop grande et elles découvrent qu’une femme a porté le marteau de Thor !

Bref, pas grand-chose d’autre à dire. Jason Aaron conclut cette série Thor God of Thunder par des souvenirs et des visions. Un titre qui n’aura souffert aucun défaut, un petit bijou à lire à travers ses vingt-cinq épisodes. La suite s’annonce tout aussi intriguant !

Captain America : Et ce ne sont pas moins de quatre épisodes de Captain America qui nous sont proposés pour en terminé avec ce kiosque. (Dernier numéro, en effet). Et nous avons la totalité de l’arc « Le Soldat de Demain ».

On peut dire que Rick Remender n’aura pas été tendre avec notre héros à la bannière étoilée ! Dix ans dans la Dimension Z, dix ans de souffrance ponctués par la mort de son fils Ian, du moins le croit-il, et de sa chère Sharon. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu’Iron Nail, avant de mourir, l’a délesté de tout son sérum du super-soldat, provoquant un vieillissement instantané !

Terminé le costume de Captain America, mais c’est à ce moment là que Zola décide d’envahir la Terre ! Heureusement, parmi le flot de mutés envoyé par Zola, se trouve un guerrier d’exception bien décidé à parler à Steve Rogers

Bref, une saga exceptionnelle, il n’y a pas d’autres mots. Rick Remender fini ce titre comme il l’avait commencé, avec un arc fantastique. Un Steve au plus bas, un nouveau Captain America, des retours, des départs, des manipulations, il y a de l’excellence dans le travail de Remender !

Bref, durant vingt-trois numéros, Avengers Univers aura su me procurer de grands moments de lecture. Rarement été déçu, quasiment toujours été enchanté de ce que Panini m’y proposait. C’est vraiment dommage de perdre un tel kiosque. Et ce dernier numéro aura été un magnifique au revoir !

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Deadpool #12

Deadpool : Un seul numéro de la série Deadpool ce mois-ci, malheureusement. C’est qu’on est vite devenu fan du travail, génial de Gerry Duggan et Brian Posehn sur le titre.

Cet épisode fait écho aux événements de l’event Axis ! Alors qu’il aide le Fauve à sauver Kim et les autres faux X-Men zombies, il n’est absolument pas réactif aux appels à l’aide d’Evan suite à ce qu’il se passe sur Génosha. Le monde devient fou et il ne calcule rien.

Il va alors rejoindre l’équipe de Magnéto pour s’opposer à Onslaugh le Rouge, et alors que tous changent, nous allons découvrir Zenpool.

Bref, cet épisode est un peu moins amusant et bon qu’à l’accoutumé, la faute aux obligations qu’engendre Axis.

Avenging Spider-Man : Il faut bien avouer que l’on se retrouve ici, avec deux beaux épisodes bouche-trou. Deadpool et Spider-Man s’affrontent suite aux manipulations d’Hypno-Disco, personnage ridicule, issu du passé que l’on préfèrerait oublier de Spider-Man. Pas drôle pour un sou, cette histoire en deux parties, de fin 2012 est navrante de lourdeur.

Bref, bouche-trou, comme j’ai dit plus haut…

Bref, un numéro que l’on ne retiendra pas vraiment. Un épisode de Deadpool assez moyen, et une histoire pré-Duggan/Posehn incroyablement pas drôle. Dommage de se retrouver avec un tel numéro, alors que jusqu’à maintenant on frôlait le sans faute.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Wolverine #23

Death of Wolverine : Et bien voilà ! Nous y sommes ! L’excellent Charles Soule arrive sur Wolverine et démarre son run avec un arc que tous les fans du Griffu redoutent, la Mort de Wolverine ! Rien que le nom nous glace le sang !

Paul Cornell a bien préparé le terrain, en retirant le pouvoir mutant guérisseur de Logan. Notre héros a alors vécu une véritable descente aux Enfers, rejetant ses proches, abandonnant son école et sombrant dans la peur de mourir pour la première fois de sa longue vie !

Ayant réussit à se ressaisir, il décide maintenant de faire face, espérant, en apparence que les grosses têtes comme Reed Richards puissent trouver une solution, mais en sachant pertinemment que sa vie est maintenant un compte à rebours. Surtout avec sa tête mise à prix ! Il faut abattre un animal blessé ! Mais en se rendant à Madripoor, il découvre que tous les personnages portant de l’adamantium sont devenus des cibles !

Bref, Charles Soule nous propose un Logan comme on aime, dur, sûr de lui, dans une histoire surprenante avec les dessins magnifiques de Steve McNiven.

Wolverine : Deux courtes histoires, sans grand intérêt de Paul Cornell. Un écrivain qui devient fou et l’histoire d’un bar où les super-héros viennent se détendre.

Bref, vraiment rien d’indispensable.

Bref, Charles Soule arrive avec fracas sur Wolverine et nous propose une ultime histoire prometteuse et passionnante pour Logan. Vraiment bien écrit, bien travaillé, bien dessiné. Un excellent numéro !

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

Les Gardiens de la Galaxie #5

Les Gardiens de la Galaxie : Suite et fin des révélations de Peter à Gamora à propos des événements dans le Cancervers, dont Peter est revenu, ainsi que Drax et Thanos, mais pas Nova, Richard Rider.

Savoir que cet immonde Thanos soit revenu et non Richard, pour qui elle a toujours eu des sentiments, met Gamora hors d’elle. Et les explications de Peter aussi. Devant une telle colère, Peter approfondi son récit, et Gamora va s’en vouloir de l’avoir demandé.

C’est en quelque sorte aux dernières volontés de Nova auxquelles nous assistons. Assez émouvant de voir le héros autant dans l’émotion.

Bref, un plaisir de revoir Nova, le vrai. Une faille chez Gamora. Et la tristesse de devoir se dire qu’on n’est pas près de revoir Richard Rider

Star-Lord : Suite à la libération de Thanos (!!!) Star Lord est bien décidé à régler son compte au Titan. On pourrait se dire qu’il a perdu la tête, mais un étrange cristal, qu’il a volé avec sa sœur, lui permet de tenir tête à Thanos, et même de prendre l’avantage !

A côté de son combat épique, Sam Humphries aborde le « couple » Peter/Kitty, où l’on sent bien que les deux personnages ont du mal à exprimer véritablement leurs sentiments et ainsi clarifier cette situation. Il n’y a qu’à voir Peter, tellement emmêlé dans ses sentiments, qu’il se rend près de la Terre mais ne prévois pas de passer voir Kitty, ce que pas mal de personnes n’hésitent pas à relever.

Bref, amusant à lire. La partie avec Kitty prenant le pas sur celle avec Thanos. Mais toujours rien de franchement passionnant.

Rocket Raccoon : Fin du premier arc de Skottie Young sur notre raton-laveur préféré. Et à l’image des épisodes précédents c’est un véritable capharnaüm !

Un véritable plaisir de retrouvé ce déjanté de lapin de BlackJack O’Hare, on ne l’avait pas vu venir. Et que dire du final avec toutes ces petites donzelles hargneuses en voulant à Rocket. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il rende les coups !

Complètement déjanté donc, mais Young montre malgré tout, que tout cela touche Rocket. Et nous laisse sur un cliff surprenant !

Bref, un plaisir à lire, un régal à regarder. Vivement la suite.

Nova : Deux épisodes de Nova ce mois-ci. Youpi…

Tout d’abord fin de tie-in à Original Sin, où toute cette histoire sur le père de Sam n’était que de la poudre aux yeux. Dommage j’aimais bien (oui j’utilise le mot aimé en parlant de ce titre !!!) l’histoire des Black Nova.

Cependant, Sam découvre que son père est toujours vivant, sur une planète des Chitauris et qu’il est devenu, malgré lui, gladiateurs ! Et lorsque Sam arrive sur place, il apprend que son père est devenu une sorte de Spartacus de l’espace et qu’il n’est plus là !

Bref, le titre est toujours loin de ce qu’il était avec Richard Rider, mais Gerry Duggan a su donné un peu d’intérêt à ce titre. Mais Sam reste un personnage que je déteste et sans intérêt.

Bref, un peu de mieux pour ce kiosque. Quelques histoires sympathiques, aucune à jeter, mais il manque un fil conducteur, un intérêt commun pour vraiment lancer la machine. Bendis fait du surplace avec les Gardiens de la Galaxie, il ne se passe jamais rien, du coup les titres satellites partent dans plein de directions.

Alors ça donne quoi #22 : All-New Marvel Now Mai

X-Men #23

All-New X-Men : Jean et Cyclope, Jean et le Fauve, Cyclope et Laura, Angel et Laura, oui ! Brian M. Bendis a enfin trouvé un fil rouge à sa série, un Premier Baiser version mutant ! Passionnant ! Vraiment !

De plus, l’auteur doit bien se rendre compte que son titre ne fonctionne pas puisqu’après les premiers X-Men avec les X-Men de Logan, après les premiers X-Men avec les X-Men de Cyclope, après les premiers X-Men et les Gardiens de la Galaxie, voilà les premiers X-Men et Miles Morales… Oui, on sent une inspiration issue de Martine ou des Gendarmes de Louis de Funès

Vous l’aurez donc compris, suite à l’apparition d’un nouveau mutant, les jeunes X-Men sont propulsés dans l’univers Ultimate, de façon éparpillée…

Bref, triste d’avoir si peu d’imagination… Même les dessins de Mahmud Asrar semblent de petit niveau…

Uncanny X-Men : « Le mutant Oméga » commence ici ! Suite à la dernière saga, nous avons appris, surpris, que Charles Xavier a utiliser son pouvoir pour bloquer les pouvoirs et la mémoire d’un jeune mutant dont la puissance dépassait l’entendement. Charles Xavier n’a pas trouvé d’autre solution pour aider ce jeune garçon. Si la méthode est très limite, lorsque nous découvrons Matthew, le nouveau mutant de niveau au-delà d’oméga, on se dit qu’il avait peut-être raison. Dans son testament il demande à ses élèves de réparer son erreur, et surtout d’empêcher Matthew de détruire le monde maintenant qu’il n’est plus là pour bloquer son esprit !

De nombreux morts, dont quelques personnages connus au milieu de toute une ville ! Des X-Men qui réagissent de façon extrêmement variés aux « annonces » de Xavier, dont un Iceberg de plus en plus inquiétants.

Au dessin, c’est un plaisir de découvrir Kris Anka, toujours aussi bon sur son travail des visages, mais ses cases sont complètement vides ! Jouant plus sur la couleur pour accentuer les émotions.

Bref, cette nouvelle menace mutant paraît insurmontable et effroyablement dangereuse. Que vont faire ces X-Men désassemblés ?

Amazing X-Men : Il y a de plus en plus de Wendigos au Canada et moins en moins de Canadien. Heureusement ce maléfice, ce cauchemar semble ne pas pouvoir dépasser la frontière.

Alors que les Avengers protègent les frontières et accueillent les réfugiés ayant réussis à fuir le pays, les X-Men, et Alpha Fight essaie tant bien que mal de repousser les hordes de Wendigos qui se jette sur nos héros, dont Colossus (voilà un retour qui fait plaisir !!!), avec Wendigo-Wolverine en tête !

Heureusement, Talisman, malgré son agoni, arrive à révéler aux X-Men le point d’origine de ce fléau !

Bref, cette histoire, très mainstream, est vraiment sympathique à suivre. Originale et bien dessinée, on est pris dans l’histoire.

X-Force : Petit bon dans le passé afin, d’enfin découvrir, les événements d’Alexandrie ! Dont résultent les récents événements.

On découvre le pourquoi du bras de Cable, comment Marrow et Fantomex sont arrivés dans l’équipe. Rien de bien transcendant. Mais bon, des explications c’est toujours bon à prendre.

Puis vient le combat final contre Volga, et on a l’impression que cela n’aura servi à rien, hormis découvrir qui est Mème !!

Bref, ce titre n’arrive pas à m’intéresser, Simon Spurrier partant trop dans tous les sens, avec trop de changements, qui au final seront tous annulés, donc bon…

Cyclops : Notre jeune héros binoclard est donc prisonnier d’une planète avec son père. Et si les premiers temps furent propices à un rapprochement père/fils, à des confidences et à l’entraînement, on tourne vite en rond sur une planète désert sans moyen d’en repartir.

Cyclope et Corsaire décide donc de tendre un piège aux chasseurs de primes courant après le capitaine du Starjammer ! D’ailleurs l’équipage commence à manquer, surtout Hepzibah !

Cette fuite de la planète, sera l’occasion pour Scott d’avoir une leçon de vie assez compliquée à comprendre mais très bien retranscrite par Greg Rucka.

Bref, le titre est plaisant à lire, il manque maintenant un peu de piraterie et une intrigue un peu plus forte pour en faire un excellent titre.

Bref, ne parlons pas d’All-New X-Men qui est définitivement perdu, et on se retrouve avec un numéro plutôt plaisant à lire. Mais le niveau des mutants reste malgré tout à ras la moyenne, ce qui est assez triste. En peu de temps Bendis aura réussi à plomber cet univers, j’attends avec impatience l’arrivée de Lemire, Hopeless et Bunn pour le remplacer.

Deux choses à retenir ce mois-ci ! L’évènement Axis et Charles Soule.

Le premier montre encore un peu plus l’écrasante domination des titres estampillés Avengers. En quantité mais aussi et surtout en qualité ! C’est un crossover passionnant que nous propose Rick Remender, et son titre Uncanny Avengers ne cesse de s’imposer comme un must.

Charles Soule, petit à petit, s’installe chez Marvel. Il nous propose une ultime aventure pour Logan qui s’annonce passionnante, tout autant que sa minisérie Inhumans !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article